Gobie de Steinitz

Gammogobius steinitzi | Bath, 1971

N° 2989

Méditerranée

Clé d'identification

Petite taille : 4 cm de longueur
Corps cylindrique de couleur marron avec des bandes verticales claires
2 marques blanches en forme de V inversé sous l'œil
Tête non aplatie contrairement à la majorité des gobies
Taches noires à la base des 2 nageoires dorsales
Vit sur les parois ou plafonds des cavités sombres

Noms

Autres noms communs français

Gobie cavernicole de Steinitz

Noms communs internationaux

Steinitz's goby (GB), Gobide di Steinitz (I), Gobio de Steinitz (E), Steinitz-Grundel (D)

Distribution géographique

Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

C'est une espèce endémique* de Méditerranée qui n'a été observée que dans sa partie nord occidentale : France (région de Marseille, Port Cros dans le Var et Corse), Espagne (Baléares), Italie (Elbe, Sicile), Croatie, Grèce, mer Noire. Elle est probablement plus abondante mais difficile à observer du fait de son biotope dans les zones obscures.

Biotope

Le gobie de Steinitz affectionne les zones obscures : anfractuosités, failles, grottes et cavernes de 2 m à 45 m de profondeur. Cette espèce se tient sur les parois ou au plafond et rarement sur le plancher des cavités.

Description

Gammogobius steinitzi est un petit gobie de 4 cm de longueur au maximum. Son corps, plus ou moins cylindrique, est de couleur marron avec des bandes verticales claires. 2 marques blanches entourées de brun foncé forment un V inversé sur les joues dont la pointe serait l'œil. Les yeux globulaires sont relativement grands, vert bouteille, et placés haut sur la tête. La bouche est large garnie de petites canines. Contrairement à la majorité des gobies, la tête n'est pas aplatie. Des écailles cténoïdes*, et quelques cycloïdes*, recouvrent le corps sauf au niveau de la nuque et de la zone prédorsale où elles font défaut.

Les 2 nageoires dorsales sont parfois liserées de blanc alors que de petites taches noires sont toujours présentes à leur base.

L’identification des Gobiidés est généralement délicate dans le milieu naturel et leur détermination précise nécessite l’observation des pores et canaux présents sur la tête et la nuque.

Espèces ressemblantes

Gobius paganellus, dans sa livrée sombre, que l'on peut rencontrer dans les mêmes biotopes. Cependant ce gobie est plus grand, jusqu'à 12 cm, ne présente pas les bandes claires et se rencontre à faible profondeur.

Didogobius splechtnai, est également un petit gobie cryptobenthique* mais il reste posé sur le fond, dans les cavités, jamais sur les parois ou le plafond. Il est de même taille que le gobie de Steinitz, mais de coloration beige avec 3 larges bandes sombres sur le flanc.

Alimentation

La dentition du gobie de Steinitz indique qu'il est carnivore. Cependant, son régime alimentaire n'a pas encore été étudié.

Reproduction - Multiplication

C'est une espèce gonochorique*, c'est-à-dire qu'il existe des individus mâles et des individus femelles. Ce poisson étant peu étudié, sa reproduction reste inconnue.

Divers biologie

La première nageoire dorsale est constituée de 6 rayons épineux, alors que la deuxième dorsale et l'anale comportent 1 rayon épineux et 8 à 10 rayons mous.

Informations complémentaires

Le gobie de Steinitz est une espèce rare, difficile à observer par le plongeur du fait de son habitat dans les zones obscures des cavités.

Réglementation

Cette espèce est classée DD (data deficient) sur la liste de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). En effet, étant rarement observée, les informations sur son aire de distribution complète ainsi que sur sa biologie ne sont pas suffisantes et expliquent ce statut.

Origine des noms

Origine du nom français

Gobie de Steinitz est la francisation du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Gammogobius : du latin [gobio] = goujon ; ce nom semblerait assez générique pour les petits poissons. Linné, en 1758, créa le genre Gobius pour le distinguer de Gobio, celui du goujon précisément.

steinitzi : en hommage à Heinz Steinitz (1909 - 1971), zoologue allemand qui émigra en Israël où il étudia entre autres la taxonomie, l'écologie et la distribution des poissons du Moyen-Orient. Il œuvra à la création d'une station marine de biologie à Eilat (Israël) qui aujourd'hui porte son nom.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Gobioidei Gobioïdes
Famille Gobiidae Gobiidés
Genre Gammogobius
Espèce steinitzi

Nos partenaires