Frankénie hirsute

Frankenia hirsuta | L.

N° 3987

Méditerranée, Atlantique proche

Clé d'identification

Sous-arbrisseau aux tiges velues de 10 à 30 cm de longueur, ramifiées et plaquées sur le sol
Feuilles velues plutôt charnues, lancéolées ou linéaires, aux marges enroulées
Fleurs à 5 pétales denticulés de couleur pourpre à blanche, de 10 à 12 mm de diamètre
Fleurs groupées sur la partie terminale des tiges, aux sépales poilus et formant un calice à 4 ou 5 côtes
Sur rochers littoraux calcaires ou rochers recouverts de sable

Noms

Autres noms communs français

Frankénie hérissée, bruyère marine

Noms communs internationaux

Hairy-sea heath (GB), Erba-franca pelosa (I), Franquènia intermèdia (Catalan), Erba franca (Malte)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Frankenia revoluta Forssk., 1775
Frankenia hispida DC., 1824
Frankenia intermedia DC., 1824
Frankenia aucheri Jaub. & Spach, 1844
Frankenia hirsuta var. intermedia (DC.) Boiss., 1867
Franca hispida Vis., 1871
Franca revoluta Vis., 1871
Franca thymifolia Vis., 1871
Frankenia bianorii Sennen & Pau, 1917
Frankenia hirsuta subsp. aucheri (Jaub. & Spach) Bornm.
Frankenia laevis subsp. intermedia (DC.) Maire, 1932
Frankenia hirsuta subsp. intermedia (DC.) P.Fourn., 1936
Frankenia laevis var. cineracens Moris
Frankenia narynensis Botsch., 1948

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

La frankénie hirsute est une plante subtropicale. On la trouve sur quelques zones de la façade atlantique nord-est, en Méditerranée, ainsi que dans les zones désertiques d’Asie et d’Afrique proches. En France, elle est surtout fréquente sur le littoral de la Provence, elle est plus rare ailleurs.

Biotope

La frankénie hirsute pousse sur les rochers littoraux principalement calcaires, ainsi que sur les rochers recouverts de sable.

Description

La frankénie hirsute est un sous-arbrisseau vivace* à souche épaisse. Ses tiges, de 10 à 30 cm de longueur, sont ramifiées et plaquées sur le sol. La tige et les feuilles sont velues, avec des poils pouvant atteindre 1 mm de longueur. Les feuilles, de 4 à 5 mm de longueur, sont opposées, de forme lancéolée ou linéaire, plutôt charnues, leur marge est enroulée.

Les fleurs ont 5 pétales denticulés de couleur pourpre à blanche, et mesurent de 10 à 12 mm de diamètre. Elles sont typiquement groupées en nombre aux extrémités des tiges, attachées sans pédoncule* à l’aisselle des bractées*. Les sépales* sont hérissés de poils pouvant atteindre 0,5 mm et forment un calice* à 4 ou 5 côtes. Les étamines* sont jaunes.

Espèces ressemblantes

Frankenia laevis, la frankénie lisse, vit dans les mêmes milieux. La tige est glabre ou porte des poils très courts. Les fleurs sont plus espacées le long des tiges, en position axillaire. Cette plante est fréquente en Corse mais plus rare sur le continent, à l’inverse de la frankénie hirsute.

Alimentation

Comme tout végétal, la frankénie hirsute élabore sa matière organique carbonée par photosynthèse* à partir de dioxyde de carbone, en utilisant la lumière comme source d'énergie. Son système racinaire lui permet d'absorber l'eau et les éléments minéraux.

Reproduction - Multiplication

La floraison s'étale d’avril à août en France. Les fleurs sont hermaphrodites*. La pollinisation est entomogame* (par les insectes). Les graines tombent à proximité de la plante mère (dissémination barochore).

Vie associée

La frankénie hirsute fait partie d'une communauté de plantes halophiles* à subhalophiles des terrains rocheux exposés aux aérosols marins. Parmi ces plantes, on peut noter la criste marine (Crithmum maritimum), l'anthyllide barbe de Jupiter (Anthyllis barba-jovis), l'arroche marine (Atriplex halimus), le lotier faux-ciste (Lotus cytisoides), la queue de lièvre (Lagurus ovatus), le statice nain (Limonium pseudominutum), la passerine hérissée (Thymelaea hirsuta), le pavot cornu (Glaucium flavum), ...

Informations complémentaires

Seule la sous-espèce Frankenia hirsuta var. intermedia (DC.) Boiss. semble présente en France.

Réglementation

La frankénie hirsute est listée depuis 2019 au statut LC (préoccupation mineure) dans la Liste rouge de la flore vasculaire* de France métropolitaine. Elle est depuis 2015 au statut DD (données insuffisantes) dans la Liste rouge régionale de la flore vasculaire de Corse.

Origine des noms

Origine du nom français

Frankénie hirsute est la francisation du nom scientifique de cette espèce.

Origine du nom scientifique

Frankenia : ce nom de genre a été créé en 1753 par Linné en l'honneur de Johan Frankenius (1590-1661), médecin et botaniste suédois.

hirsuta : du latin [hirsutus] = hérissé, avec des piquants. Cette plante doit ce nom aux poils très denses qui recouvrent son appareil végétatif, en particulier son calice.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Magnoliophyta Angiospermes Plantes à fleurs dont les graines fécondées sont renfermées dans un fruit.
Classe Equisetopsida Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae Magnioliales
Ordre Caryophyllales Caryophyllales
Famille Frankeniaceae Frankeniacées
Genre Frankenia
Espèce hirsuta

Nos partenaires