Eponge tuyau d'orgue

Aplysina fistularis | (Pallas, 1766)

N° 584

Atlantique tropical Ouest

Clé d'identification

Tuyaux épais, boursouflés, à port vertical
Eponge molle, jaune sale à orange vif

Noms

Autres noms communs français
Eponge-tube jaune
Noms communs internationaux
Yellow-tube sponge, sulphur sponge, candle sponge (GB), Gelber-Röhren Schwamm (D), Esponja tubos de órgano, esponja tubular amarilla / esponja de tubos amarilla (E)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Spongia fistularis
Verongia fistularis

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest

Zones DORIS : Caraïbes

On la trouve aux Bahamas, en Floride, aux Caraïbes.

Biotope

Cette éponge est à peu près ubiquiste*, elle tolère les zones perturbées où elle se couvre d’épibiontes*.

Description

Cette éponge remarquable se présente comme un bouquet de tuyaux non évasés, à parois épaisses, jusqu’à 1 m de hauteur, pour 20 cm de diamètre. Taille moyenne : 40 cm de hauteur et 8 cm de diamètre. Ces tuyaux sont presque toujours verticaux ou sub-verticaux. La consistance est molle, mais élastique : l'éponge reprend toujours sa forme. La couleur est jaune sale à orange vif, plus claire à l’intérieur du tube. La surface est boursouflée, parfois marquée de sillons espacés.
Exposée à l'air, comme beaucoup de Vérongidés, sa couleur jaune soufre vire au violet, au brun, puis au noir.

Espèces ressemblantes

Aplysina lacunosa : un peu plus massive, jaune à brun rouge, elle porte de gros plis et des circonvolutions à la surface. Les sillons qui apparaissent parfois sur Aplysina fistularis ne forment jamais de tels motifs.

Alimentation

Comme (presque) toutes les éponges, elle se nourrit en filtrant les particules microscopiques contenues dans l’eau de mer.

Reproduction - Multiplication

C'est une éponge ovipare*.
Les gamètes* sont émis dans l'eau de mer comme de gros nuages de fumée à l'extrémité des tuyaux.
Comme d'autres membres de la famille des Vérongidés, cette éponge peut dans certaines conditions produire des bourgeons à l’extrémité du tube : il s'agit alors de multiplication asexuée.

Vie associée

Dans les zones à forte sédimentation, elle sert fréquemment de support à des hydraires et autres épibiontes. L’intérieur du tube abrite parfois de petits crustacés, ou des poissons : il est toujours intéressant de prendre le temps de regarder à l'intérieur.

Divers biologie

Une particularité remarquable de cette éponge est sa capacité à se redresser après avoir été couchée, par exemple suite à une tempête en zone peu profonde. La réorganisation commence par les oscules* qui se déplacent vers le haut, et progressivement le tuyau d’orgue se reconstruit par migration cellulaire massive.
Sur les grands individus couchés accidentellement, de nouveaux oscules s’ouvrent sur ce qui est devenu la face supérieure de l’éponge et une série de nouveaux tubes pousse sur le « tronc » couché.

Informations complémentaires

Le squelette est entièrement composé de fibres de spongine* épaisses, organisées en réseau. Pas de spicules*.

Origine des noms

Origine du nom français

Nom descriptif : ce bouquet de tubes dressés fait penser aux tuyaux d'un orgue.

Origine du nom scientifique

Aplysina : du grec [aplusias] = non lavé, désignait une espèce d’éponge d’un jaune sale.
fistularis : du latin [fistula] = tuyau, conduit, flûte.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymula.

Ordre Verongiida Vérongides

Eponges à squelette composé de fibres de spongine en réseau. Les fibres ont une écorce et une moelle nettement distinctes. Pas de spicules.

Famille Aplysinidae Aplysinidés

Eponges à squelette de fibres cornées anastomosées formant un réseau de mailles polygonales.

Genre Aplysina
Espèce fistularis

Nos partenaires