Eponge orange

Agelas clathrodes | (Schmidt, 1870)

N° 1155

Atlantique Ouest tropical

Clé d'identification

Eponge massive, d'un orange brillant
Consistance ferme et élastique
Nombreux orifices fusionnant en dépressions allongées

Noms

Autres noms communs français
Eponge caoutchouc orange, éponge oreille d'éléphant
Noms communs internationaux
Orange elephant ear sponge, orange rubber sponge (GB), Esponja naranja de goma (E), Elefantenohr-Schwamm (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Chalinopsis clathrodes Schmidt, 1870

Distribution géographique

Atlantique Ouest tropical

Zones DORIS : Caraïbes

Atlantique Ouest et mer des Caraïbes, de la Floride au Venezuela.

Biotope

Pentes rocheuses, de 10 à 50 m de profondeur. Agelas clathrodes apprécie l'eau claire et disparaît des zones chargées en sédiments ou soumises aux pollutions terrigènes.

Description

Cette éponge remarquable est massive, volumineuse, et d’une couleur orange vif  à rouge orangé (un peu plus claire à l’intérieur). Elle peut être en forme de gros coussin, ou pousser en lames épaisses, à partir d'un court pédoncule*. Elle peut atteindre plus d'1 m dans sa plus grande dimension.
La consistance est ferme et charnue, élastique.
La surface est ridée et boursouflée, le contact un peu rugueux. Elle porte de nombreux ostioles (orifices inhalants), confluant souvent en forme de sillon ou de virgule, dispersés sur les côtés et la face supérieure.  Les oscules* (orifices exhalants) sont dispersés, un peu plus gros (2 à 5 mm de diamètre), circulaires et entourés d'une mince membrane.
Agelas clathrodes est souvent envahie d’épibiontes* ou d’algues.

Alimentation

Comme la majorité des éponges, elle se nourrit en filtrant les particules microscopiques contenues dans l’eau.

Reproduction - Multiplication

Eponge ovipare* comme tous les Agelasidés. La ponte a lieu de façon synchronisée pour les individus d’un secteur géographique, apparemment calée sur les phases lunaires (à Curaçao, elle a été constatée en juillet aux alentours de la nouvelle lune, certaines années seulement). Agelas clathrodes est hermaphrodite* : un même individu peut produire des gamètes mâles et femelles. Les spermatozoïdes sont émis comme un brouillard, les ovocytes enveloppés dans un mucus abondant et entourés de paquets de cellules annexes. On a observé la même éponge émettant les 2 types de gamètes simultanément, par des zones différentes de sa surface.
La fécondation a lieu en pleine eau, et après éclosion, les petites larves ciliées nagent quelques temps avant de se fixer sur le substrat.

La reproduction sexuée chez Agelas clathrodes est un phénomène relativement ponctuel et massif, par contre ses possibilités de multiplication axesuée sont assez élevées. On a constaté que des petits fragments arrachés sont capables de se refixer au substrat et développer une nouvelle éponge. En fait on trouve parfois des "lignées" d'éponges orange le long d'une pente récifale, sans doute issues de ce phénomène suite à une tempête.

Vie associée

Comme d’autres éponges massives des Caraïbes, Agelas clathrodes peut abriter dans ses canaux plusieurs espèces de crevettes sociales du genre Synalpheus. L’une d’elles, Synalpheus carpenteri, est comme son hôte d’un orange brillant très remarquable. Il peut y en avoir de un ou deux couples à plusieurs dizaines dans une même éponge.

Contrairement à d’autres éponges, Agelas clathrodes est peu attaquée par les poissons–anges qui la recrachent, soit à cause de substances chimiques, soit à cause de la présence de spicules* irritants dans la couche externe.

Divers biologie

Le squelette est constitué d'un réseau entrecroisé de fibres de spongine* hérissées de spicules*, qui sont en majorité des acanthostyles* à épines verticillées (disposées en couronnes), ainsi que quelques acanthoxes*. Les fibres armées de spicules forment des colonnades reliées par des faisceaux transversaux de collagène.

Origine des noms

Origine du nom scientifique

Agelas : du grec [agelaios] = qui vit en troupeau. Il ne s'agit pourtant pas d'une éponge qui pousse en groupes, ce nom est dû à la forme en lobes serrés de plusieurs espèces de ce genre.

clathrodes : du grec [clêthr-] =grillage, et [oid-] = aspect, apparence. Ce qui n’a rien à voir avec l’aspect visuel de l’éponge, mais plutôt à sa charpente squelettique de fibres et de spicules* entrecroisés.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymula.

Ordre Agelasida Agélasides
Famille Agelasidae Agélasidés Squelette de spongine réticulé.
Genre Agelas
Espèce clathrodes

Nos partenaires