Liseron des dunes

Convolvulus soldanella | L.

N° 4236

Subcosmopolite zones tempérées

Clé d'identification

Plante couchée sur le sable
Tige glabre et non volubile
Feuilles de 25 mm de diamètre, épaisses, glabres en forme de rein, avec un long pétiole
Fleur de 5 cm en corolle terminale et solitaire avec 5 pétales soudés rose clair et bordés de blanc

Noms

Autres noms communs français

Liseron des sables, liseron de mer, liseron marin, liseron soldanelle

Noms communs internationaux

Sea bindweed (GB), Strand-Winde (D), Convolvolo delle sabbie, vilucchio marittimo (I), Berza marine (E), Campaneta de mar (Catalan), Zeewinde (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Convolvulus maritimus Lam., 1779
Convolvulus asarifolius Salisb., 1796
Calystegia reniformis R.Br., 1810
Calystegia soldanella (L.) Roem. & Schult, 1819 (nom utilisé dans de nombreux guides et références)
Calystegia asarifolia Gray, 1821
Latrienda soldanella (L.) Raf., 1838

Distribution géographique

Subcosmopolite zones tempérées

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique

Cette espèce est d'origine européenne. Elle se rencontre en Méditerranée et mer Noire et sur les côtes de l'Atlantique. En France métropolitaine, elle est présente sur toutes les côtes, sauf dans les Alpes maritimes d'où elle a disparu.
Elle a été introduite accidentellement en Polynésie française où elle n'est à ce jour (2017) pas considérée comme envahissante.

Biotope

Cette espèce se rencontre sur les dunes embryonnaires et les avant-dunes mobiles du littoral marin, et occasionnellement sur les plages de sable.

Description

Le liseron des dunes est une plante herbacée pérenne* qui se développe couchée sur le sable. Elle peut atteindre 60 cm de longueur. La tige est glabre et non volubile.

Une rosette de feuilles se déploie au niveau du sable. Les feuilles sont épaisses et glabres, en forme de rein. Le limbe* mesure de 10 à 25 mm et est porté par un long pétiole* pouvant atteindre 6 cm.

Le calice*, composé de 5 sépales* glabres et soudés, est entouré de 2 bractées*. La fleur est terminale et solitaire. C'est une corolle en entonnoir pouvant atteindre 5 cm de largeur, composée de 5 pétales soudés de couleur rose clair et bordés de blanc. La fleur comporte 5 étamines* et un pistil* composé de 2 carpelles* soudés.

Le fruit est une capsule ovoïde de 1,5 cm de longueur.

Les rhizomes* sont de couleur blanche. Ils s'étalent sous la surface sur 1,5 m de longueur et contribuent à la stabilisation des sols.

Espèces ressemblantes

Il n'y a pas de confusion possible sur les dunes mobiles et les plages.

Alimentation

Comme tout végétal, le liseron des dunes élabore sa matière organique carbonée par photosynthèse* à partir de dioxyde de carbone, en utilisant la lumière comme source d'énergie. Son système racinaire lui permet d'absorber l'eau et les éléments minéraux.

Reproduction - Multiplication

Le liseron des dunes est hermaphrodite*. La floraison a lieu de mai à octobre. Il n'y a pas d'auto-pollinisation, la fécondation est assurée par des insectes (entomogamie*). Les fruits apparaissent à partir du mois de juin.

Les graines, relâchées de la capsule, tombent à proximité de la plante mère. La plupart ne s'enfouissent pas et sont dispersées par les vents. Elles portent un revêtement imperméable à l'eau et une cavité remplie d'air qui leur permettent de flotter dans l'eau de mer pendant 18 mois tout en gardant jusqu'à 30 % de leur capacité de germination.

Grâce à ses longs rhizomes, cette espèce forme des clones locaux pouvant s'étaler sur une trentaine de mètres.

Vie associée

Le liseron des dunes vit en communauté avec d'autres plantes du littoral sableux, présentes sur les dunes mobiles telles que l'oyat (Ammophila arenaria), l'anthémis maritime (Anthemis maritima), le cakilier maritime (Cakile maritima), le chiendent à feuilles de jonc (Elytrigia juncea), le panicaut maritime (Eryngium maritimum), la criste marine (Crithmum maritimum), la giroflée des dunes (Matthiolia sinuata), l'euphorbe des sables (Euphorbia paralias), le sporobole piquant (Sporobolus pungens) ...

Le Diptère Chloropidé Cetema cereris, les abeilles, les guêpes et les mouches de la famille des Syrphidés sont cités parmi les insectes pollinisateurs du liseron des dunes.

Divers biologie

Les populations diminuent pendant l'été, victimes de la prédation et de la sécheresse. Les pousses végétatives se développent à nouveau pendant l'automne.

Informations complémentaires

Une analyse de populations couvrant toute l'Europe a montré que cette espèce ne présente pas de variations géomorphologiques sur toute cette aire de distribution. Cette propriété est associée à la grande longévité des graines et leur grand potentiel de dispersion par le milieu marin.

Le liseron des dunes contribue à la stabilisation des dunes de par sa forme prostrée et la longueur de ses rhizomes. Avec les plantes associées (listées ci-dessus), il contribue à la stratégie de gestion des dunes côtières pour limiter l'érosion des côtes.

Réglementation

Cette espèce bénéficie d'une protection régionale. Elle est inscrite à l'article 1 de l'Arrêté du 9 mai 1994 relatif à la liste des espèces végétales protégées en région Provence-Alpes-Côte d'Azur :
"Afin de prévenir la disparition d'espèces végétales menacées et de permettre la conservation des biotopes correspondants, sont interdits, en tout temps, sur le territoire de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, la destruction, la coupe, la mutilation, l'arrachage, la cueillette ou l'enlèvement, le colportage, l'utilisation, la mise en vente, la vente ou l'achat de tout ou partie des spécimens sauvages des espèces ci-après énumérées.
Toutefois, les interdictions de destruction, de coupe, de mutilation et d'arrachage ne sont pas applicables aux opérations d'exploitation courante des fonds ruraux sur les parcelles habituellement cultivées."

Origine des noms

Origine du nom français

Liseron soldanelle est la francisation du nom scientifique de l'espèce. Liseron des sables, des dunes, marin... font référence au biotope de cette plante.

Origine du nom scientifique

Convolvulus : du latin [convolvere] = rouler, s'enrouler ensemble. Ce nom de genre vient du fait que de nombreux liserons sont des espèces volubiles qui s'enroulent autour des plantes et objets voisins. Notons que Convolvulus est aussi le nom d'espèce d'un lucernaire (Craterolophus convolvulus) : la fleur du liseron lui ressemble fortement.

soldanella : du latin [solidus] = dense, massif, mais aussi pièce d'or, en allusion à la forme ronde des feuilles.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Magnoliophyta Angiospermes Plantes à fleurs dont les graines fécondées sont renfermées dans un fruit.
Classe Equisetopsida Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae Magnioliales
Ordre Solanales Solanales
Famille Convolvulaceae Convolvulacées
Genre Convolvulus
Espèce soldanella

Nos partenaires