Bugule flabellée

Bugulina flabellata | (Thompson, in Gray, 1848)

N° 272

Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

En forme d'éventail
Rameaux larges et aplatis
Rameaux tronqués à leur sommet
Couleur chamois à brun

Noms

Autres noms communs français

Bugule éventail

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Avicularia flabellata Thompson in Gray 1848
Bugula flabellata (Thompson, in Gray, 1848) [valide jusqu'à mi 2015]

Distribution géographique

Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette espèce, largement distribuée dans les mers tempérées et chaudes, est présente en mer du Nord, des côtes des Pays-Bas aux côtes françaises, en Manche, en Atlantique Nord-Est des îles Shetland au nord jusqu'aux côtes marocaines au sud. On peut l'observer également en Méditerranée occidentale des côtes espagnoles à l'Adriatique. Elle est signalée aussi au Brésil, à l'île Maurice et en Australie.

Biotope

Cette espèce vit fixée sur les fonds rocheux, sur les pierres, les coquilles de l'infralittoral à partir de quelques mètres jusqu'à 300 mètres de profondeur. Elle peut se trouver également sur les coques de bateaux (fouling) ou attachée sur d'autres bryozoaires. En Méditerranée elle fréquente les fonds coralligènes* entre 30 et 60 m.

Description

Cette bugule forme des colonies touffues, denses et fermes, souvent en forme d'éventail. Les rameaux sont larges, aplatis, tronqués à leur sommet et ramifiés dichotomiquement*. Ils contiennent jusqu'à 8 rangées contiguës de zooïdes*. On notera la présence d'épines sur la zoécie* (2 ou 3) dont la longueur varie beaucoup. La taille de la colonie peut atteindre 2 à 5 cm de haut. Sa couleur est chamois plus ou moins foncé à l'état vivant ; elle devient grisâtre par dessiccation* ou dans l'éthanol.

Espèces ressemblantes

Bugulina turbinata : port en spirale bien nette.

D'autre part il est impossible de différencier à 100% Bugulina flabellata de Bugulina angustiloba ou de Bugulina simplex sans microscope.

Alimentation

Comme les autres bryozoaires, la bugule flabellée filtre activement l'eau de mer afin d'y puiser les particules nutritives et l'oxygène dont elle a besoin pour vivre. Les autozoïdes* disposent d'un système digestif complet. Ils possèdent une couronne de tentacules ciliés, le lophophore*, qui crée un courant d'eau dirigé vers la bouche. Ces tentacules ciliés, recouverts de mucus, piègent les particules nutritives, micro-organismes planctoniques et particules organiques, qui sont ensuite amenées jusqu'à la bouche.
Les polypides* n'ont pas de système excréteur spécialisé. La majeure partie des déchets s'accumule dans la paroi du tube digestif, provoque la dégénérescence, puis la mort du polypide, qui devient un "corps brun"*. Ultérieurement, un nouveau polypide se forme par bourgeonnement et expulse ou digère le corps brun.

Reproduction - Multiplication

Chez les bryozoaires, les deux types de reproduction, sexuée et asexuée, concourent au développement.
Au sein d'une même colonie, des polypides* mâles et femelles existent, mais on connaît aussi des zoïdes hermaphrodites*.
La fécondation (reproduction sexuée) conduit à la formation d'œufs, incubés dans les ovicelles* de forme hémisphérique, en grande partie inclus dans la masse zoéciale* et placés au-dessus de l'ouverture. Ces œufs se développent et donnent des larves de couleur jaune visibles sur certaines colonies. Une fois libérées, elles entament une courte vie nageuse. Cela permet la dissémination spatiale de l'espèce. Les larves de Bugulina flabellata se fixent peu après leur émission sur un substrat dur et libre et se transforment en zoïdes primaires isolés appelés ancestrules*. Chaque ancestrule forme une nouvelle colonie (reproduction asexuée) par bourgeonnement*, qui assure la croissance de la colonie.
En Méditerranée, les larves sont produites au printemps (avril) et à la fin de l'automne (décembre), en Manche et en Atlantique en juin et en octobre.

Vie associée

Cette espèce est la proie de prédilection de certains mollusques nudibranches : Janolus cristatus, Greilada elegans, Thecacera pennigera et Polycera faeroensis.

Divers biologie

Les zoïdes sont de forme rectangulaire et d'une taille d'environ 0,2 x 0,5 – 0,8 mm. Ceux situés sur le bord des branches possèdent trois épines à l'extérieur de chaque coin et deux épines à l'intérieur. Les zoïdes éloignés des marges ont deux épines à chaque coin.
Les polypides, à 14-16 tentacules, sont défendus par des individus spécialisés, les aviculaires, à mandibule et à bec crochu.
Les aviculaires des marges sont nettement plus grands que ceux du centre et possèdent un long bec en forme de crochet.

Informations complémentaires

Sa large répartition mondiale serait due à sa particularité de se fixer sur les coques des navires et ainsi être transportée dans différents lieux du globe.

Origine des noms

Origine du nom français

Bugule : traduction littérale du nom latin.
flabellée : en forme d'éventail.

Origine du nom scientifique

Bugula & Bugulina : origine obscure
flabellata : du latin [flabellum] = éventail.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Bryozoa / Ectoprocta Bryozoaires / Ectoproctes Petits animaux coloniaux filtreurs aquatiques fixés à un substrat. Tous les zoïdes sont en continuité physique et issus de bourgeonnement à partir d’un individu unique. Chaque zoïde porte un lophophore rétractile et est abrité dans une logette.
Classe Gymnolaemata Gymnolèmes Colonies polymorphes. Les zoïdes sont cylindriques ou aplatis, les lophophores circulaires. Les parois peuvent être calcifiées ou non. Presque tous marins.
Ordre Cheilostomatida Cheilostomes Bryozoaires calcifiés, zoïdes* en forme de boîte obturée par un opercule à charnière. Gymnolèmes les plus nombreux et les plus diversifiés des régions littorales, souples à rigides. Groupe au polymorphisme marqué où l’on trouve des individus différenciés (aviculaires, vibraculaires, ovicelles globuleux…).
Sous-ordre Flustrina Flustrine
Famille Bugulidae Bugulidés Colonies érigées et ramifiées.
Genre Bugulina
Espèce flabellata

Nos partenaires