Blennie cornue

Parablennius tentacularis | (Brünnich, 1768)

N° 2540

Mer Méditerranée, mer Noire, Atlantique proche

Clé d'identification

Tentacules ramifiés uniquement vers l'arrière
Tentacules courbés vers l'avant
Ocelle sur les premiers rayons de la dorsale
Livrée à 8 taches verticales

Noms

Autres noms communs français
Blennie tentaculée
Noms communs internationaux
Tentacled blenny, fringhead blenny, horned blenny (GB), Bausedda, bavosa cornuta (I), Bavosa banyuda (E), Gehörnter Schleimfisch, Läppchen-Schleimfisch (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Blennius tentacularis Brünnich, 1768

Distribution géographique

Mer Méditerranée, mer Noire, Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

C'est une espèce assez commune dans toute la Méditerranée, à l'exception des côtes de Syrie, du Liban, d'Israël et d'Egypte. On la rencontre également en mer Noire, en mer de Marmara et dans l'Atlantique proche : côtes de la péninsule ibérique et de l'Afrique du Nord-Ouest, du Maroc jusqu'en Guinée.

Biotope

Elle vit dans la bande littorale, le long des côtes rocheuses, entre 5 et 15 m de profondeur en moyenne.
Elle supporte les eaux légèrement saumâtres et peut s'installer sur des fonds sableux, dans les lagunes et les tables d'ostréiculture. C'est une des rares blennies pouvant vivre sur d'autres fonds que les fonds rocheux.

Description

La blennie cornue est plutôt une blennie de taille moyenne (9 à 12 cm), qui peut cependant atteindre 15 cm de long. Comme l'ensemble des blennies, son corps est allongé, sa grosse tête est arrondie. Elle a de grands yeux saillants et des lèvres épaisses. Sa dorsale, étirée sur presque tout le dos, est assez basse, avec un léger profil en creux au milieu. Ses pelviennes ne sont formées que de deux longs rayons à l'avant.
La coloration générale de cette blennie est beige clair à brunâtre, très souvent marquée de 8 à 9 taches sombres bien distinctes le long du dos. Des barres sombres, non alignées avec les taches dorsales, sont également visibles sur la moitié inférieure du corps. L'avant de la dorsale est orné, sur les premiers rayons, d'une tache blanche ou jaunâtre.
La blennie cornue est caractérisée par un tentacule situé au-dessus de chaque œil, qui se ramifie dans un même plan vers l'arrière (ramification simple) et d'une hauteur pratiquement équivalente aux premiers rayons de la dorsale. Ces ramifications sont nombreuses et courtes, autour d'un fort tronc. C'est la seule blennie dont les tentacules se courbent vers l'avant. Elle possède également 2 petits tentacules courts, un sur chaque narine.
Elle n'a pas de sillon entre les yeux, ni d’écailles et sa peau est recouverte d’un mucus gluant.

Espèces ressemblantes

Bien qu'elles ne fréquentent pas les mêmes habitats, on peut confondre la blennie cornue avec Parablennius gattorugine, la blennie gattorugine, bien que le corps de celle-ci soit plus élancé et que ses tentacules supraorbitaires soient ramifiés dans toutes les directions.

Alimentation

La blennie cornue se nourrit de petits animaux, mobiles ou fixes, mais il lui arrive aussi de manger des algues.

Reproduction - Multiplication

Les mâles de cette espèce sont caractérisés par la présence de glandes en forme de bulbe au niveau des nageoires anales. Ils sont territoriaux et construisent des nids dans des coquilles de bivalves vides. Les tentacules supraorbitaires des mâles sont plus développés et leur taille plus variable que ceux des femelles. Les mâles de grande taille arborent des tentacules plus longs et des glandes anales plus grosses.
Les tentacules et les glandes grossissent à la période de reproduction. Cette variation de taille serait sous contrôle hormonal. Le succès reproductif des mâles est proportionnel à la taille des tentacules et du nid, mais non à la taille du corps. Durant la période de reproduction, de mars à mai, le mâle attire les femelles par une parade vers le nid.
Il surveille seul ensuite les œufs pondus (0,6 mm de diamètre) jusqu'à leur éclosion.

Divers biologie

En 2005, des études ont montré que les mâles ont plus de femelles autour d'eux si leurs tentacules supraorbitaires sont développés et si le nid qu'ils ont préparé est vaste. En revanche, leur taille générale ne semble pas être déterminante.

Origine des noms

Origine du nom français

Blennie : mot directement issu du nom scientifique,
cornue : le tronc épais de ses tentacules supraoculaires peut faire penser à une corne.

Origine du nom scientifique

Parablennius : composé de [para-] = "à côté de" et de blennius : du grec [blennos] = morveux, la blennie étant un poisson recouvert de mucus,
tentacularis : les tentacules supraorbitaires sont, en effet, caractéristiques de cette espèce.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Blennioidei Blennioïdes
Famille Blenniidae Blenniidés Nageoire dorsale unique.
Genre Parablennius
Espèce tentacularis

Nos partenaires