Berthelle ocellée

Berthella ocellata | (delle Chiaje, 1830)

N° 2745

Méditerranée, Atlantique proche

Clé d'identification

Limace plus ou moins ovale
Corps soit blanc, soit brun rouge
Tubercules blanc translucide, peu bombés et cerclés de blanc
Rhinophores tubulaires
Pas de panache branchial sur le dos

Noms

Autres noms communs français
Berthelle verruqueuse, berthelle annelée
Noms communs internationaux
Spotted berthella, ringed berthella (GB), Bertella ocellata (I), Bertella ocellata (E), Flankenkiemer (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Pleurobranchus ocellatus Delle Chiaje, 1830
Pleurobranchus monterosati Vayssière, 1880

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

C'est une espèce de Méditerranée, plus fréquente dans sa partie occidentale. On la retrouve également aux Canaries dans l'Atlantique proche.

Biotope

Cette espèce se rencontre sur les fonds rocheux riches en algues, généralement entre 2 et 20 m de profondeur, même si elle a été observée jusqu'à 120 m. C'est une espèce nocturne, qui passe ses journées sous les pierres ou dans les anfractuosités. On la rencontre également dans les grottes.

Description

Berthella ocellata est une petite limace de mer pouvant atteindre 7 cm de longueur. Elle a une forme ovale lorsqu'elle se déplace et plus ronde à l'arrêt. Le corps peut être soit de couleur lie de vin à brune, soit blanchâtre, avec dans les 2 cas, de nombreux tubercules translucides peu bombés, blanchâtres ou rosés, et cerclés de blanc. Ces cercles ont tendance à disparaître avec l'âge.

Les rhinophores* dépassent du bord antérieur du manteau*. Ceux-ci sont de forme tubulaire, fendus sur toute leur longueur sur leur face inférieure. En dessous des rhinophores, le voile buccal dépasse également du manteau. Il est en forme de V, de la même couleur que le corps avec quelques petits points blancs. Il n'est pas toujours bien visible, notamment quand l'animal est au repos. Les yeux sont noirs, et situés assez en arrière des rhinophores*.
Lorsque l'animal est en mouvement, le pied apparaît en arrière du manteau. La face ventrale du pied est blanchâtre à beige clair.

Comme chez tous les Pleurobranchidés, il n'y a pas de panache branchial dépassant du dos. En effet, l'unique branchie* est située dans un repli entre le manteau et le pied, à l'arrière droit de l'animal. Cette branchie est de couleur jaune, bipennée et porte de 15 à 25 lamelles de chaque côté.

Une coquille interne blanche rudimentaire est présente, juste sous le manteau, en position dorsale. Elle a une forme ovale, plus ou moins rectangulaire et mesure 8 à 10 mm (similaire à une coquille de moule).

Espèces ressemblantes

Il existe plusieurs espèces proches dans les genres Berthella et Berthellina mais seule Berthella ocellata présente de nombreux tubercules translucides sur son dos.

Alimentation

Cette limace se nourrit d'éponges et plus particulièrement de Plakina trilopha, Plakinastrella copiosa et Corticium candelabrum. Elle utilise sa radula*, sorte de rape pour grignoter sa proie.

Reproduction - Multiplication

C'est une espèce hermaphrodite* ovipare*. Les orifices génitaux mâle et femelle sont situés à l'avant droit du pied, en avant de la branchie. L'accouplement se fait en position tête-bêche, avant droit contre avant droit. Seuls les spermatozoïdes sont échangés lors de cet acte. La fécondation est donc interne. Chaque partenaire ira pondre de son côté. La ponte ne semble pas avoir été observée pour cette espèce, mais il est probable que comme chez les autres berthelles de Méditerranée, elle ressemble à un gros tuyau formé d'une chaîne d'œufs disposés en spirale.

Divers biologie

Son pied musculeux et large peut sécréter des substances acides pour se défendre en cas de danger.

Informations complémentaires

La radula est une rape avec des dents de différentes tailles. La formule radulaire*, qui décrit le nombre et la disposition des dents, est spécifique à une espèce et est utilisée par les scientifiques pour les discriminer. Chez Berthella ocellata, elle s'écrit : 60-107 x 65-88.0.65-88 ce qui veut dire qu'il y a 60 à 107 rangées de dents et que chaque rangée comprend 65 à 88 dents à droite, 0 au milieu et 60 à 88 dents à gauche.

Origine des noms

Origine du nom français

Berthelle est la francisation du nom de genre. Ocellée fait référence aux ocelles présents sur le corps de l'animal.

Origine du nom scientifique

Berthella : en hommage à Sabin Berthelot (1794-1880), malacologue français, originaire de Marseille, qui a publié « Histoire naturelle des îles Canaries » avec P.B. Webb en 1835.

ocellata : du latin [ocellatus] = portant des ocelles, des taches.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Notaspidea / Pleurobranchomorpha Notaspides / Pleurobranchomorphes Coquille en coupelle plate, cachée ou absente. Cavité palléale représentée par une gouttière située sur le coté droit avec une branchie pourvue d’une double rangée de lamelles. Pas de lobes pédieux. Rhinophores enroulés. Tous marins.
Famille Pleurobranchidae Pleurobranchidés Manteau recouvrant le pied et la branchie latérale. Rhinophores canaliculés, voile buccal aux extrémités parfois enroulées. Coquille toujours interne.
Genre Berthella
Espèce ocellata

Nos partenaires