Astérie bossue

Asterina gibbosa | (Pennant, 1777)

N° 496

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Etoile de mer pouvant atteindre 7 cm
Couleur du jaune pâle au brun
Cinq bras très courts
Face dorsale l'aspect rugueux

Noms

Autres noms communs français
Etoile de shérif, astérie pentagonale
Noms communs internationaux
Cushion star, gibbous starlet (GB), Stella cuscinetto (I), Asternia (E), Fünfeckstern, Kleiner Buckelstern (D), Vijfhoekige zeester (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Asterias minuta (Olivi, 1792)
Asterias verruculata (Retzius, 1805)
Asterias exigua (Delle Chiaje, 1827)
Asterina minuta (d'Orbigny, 1839)
Astericus verruculatus (Müller & Troschel, 1859)
Astericus arrecifiensis (Greef, 1872)

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Des îles Britanniques et de la mer du Nord (rare) aux Açores et en Méditerranée (rare en Adriatique et Méditerranée orientale). Cette espèce, supportant bien les faibles salinités, se rencontre également dans nos lagunes côtières (comme le bassin de Thau).

Biotope

Cette espèce photophobe* se rencontre principalement sous les pierres, dans les anfractuosités mais également dans les herbiers ou les prairies d'algues. Elle est plus fréquente près de la surface et se raréfie avec la profondeur, même si on peut la rencontrer jusqu'à 100 m.

Description

Cette étoile de mer, d'un diamètre pouvant atteindre 7 cm, est de couleur variable, allant du jaune pâle au brun en passant par le verdâtre, gris, ocre ou beige. Elle possède cinq bras très courts, qui, dans la forme juvénile, sont pratiquement absents et font ressembler cette étoile de mer à un pentagone. Le corps de l'animal est légèrement bombé (d’où son nom d'astérine bossue) alors que les bras sont relativement plats. Cette forme est une adaptation à sa vie sous les pierres. La face dorsale est recouverte de piquants protecteurs très courts, ce qui donne un aspect rugueux à l'animal. Sur sa face orale (côté bouche, en dessous), on distingue les gouttières ambulacraires* et les pieds terminés par des ventouses.

Espèces ressemblantes

Asterina phylactica Emson & Crump, 1979 se différencie de A. gibbosa par une taille ne dépassant pas 15 mm. Sa coloration va du blanc au bleu vert avec une zone étoilée superposée plus foncée. Les 5 bras sont toujours plus ou moins individualisés. Moins photophobe* que A. gibbosa, cette espèce se rencontre plus souvent à la base ou sur le côté des pierres. A. phylactica a une activité diurne alors que A. gibbosa est nocturne. Enfin, A. phylactica couve ses œufs sur sa face ventrale.

Alimentation

Espèce omnivore, se nourrissant principalement de nuit, de mollusques, d'ophiures et de vers, qu'elle trouve sous les roches où elle vit. Elle peut également manger des restes d'invertébrés morts, des microorganismes et des microalgues. Comme la plupart des autres étoiles de mer, Asterina gibbosa dévagine* son estomac sur ses proies pour les digérer.

Reproduction - Multiplication

A. gibbosa est hermaphrodite* protandre*. En effet jusqu'à l'âge de 4 ans elle est mâle, et après une période intermédiaire où les deux sexes sont présents chez le même individus, elle devient femelle. La reproduction a lieu d'avril à mai-juin. La particularité de cette espèce est qu'il n'y a pas de phase larvaire* planctonique*. Après la fécondation, elle va pondre des œufs qui seront fixés sur le substrat. La larve se transformera à l'intérieur de cet œuf, dont il sortira une petite étoile déjà formée au bout de 16 à 21 jours.

Informations complémentaires

Asterina gibbosa vit en moyenne 5 à 6 ans, mais les individus les plus grands pourraient être plus âgés.

Origine des noms

Origine du nom français

Astérie bossue : en référence à sa forme.

Origine du nom scientifique

Aster : du latin = étoile ;
gibbosus : du latin = bossu.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Asterozoa Astérozoaires Echinodermes de forme étoilée. Les bras, simples et parfois absents, sont en nombre variable, et contiennent des organes.
Classe Asteroidea Astérides Organismes en forme d’étoile, libres. 5 à 50 bras, squelette réduit, estomac dévaginable. Ce sont les étoiles de mer.
Ordre Spinulosida Spinulosides Podia* avec ventouses. La surface aborale* porte de petites épines, plaque marginale et pédicellaires* absents.
Sous-ordre Leptognathina Leptognathes
Famille Asterinidae Astérinidés Epiderme mince, plaques squelettiques apparentes et imbriquées et porteuses de piquants courts groupés ou isolés.
Genre Asterina
Espèce gibbosa

Nos partenaires