Grand plantain d'eau

Alisma plantago-aquatica | L., 1753

N° 3905

Cosmopolite - Climats subtropical à boréal

Clé d'identification

Taille de 10 à 100 cm
Souche bulbeuse
Feuilles partant du bulbe, rubanées, de 30 à 80 cm de long
Tige dressée portant une inflorescence très ramifiée couverte de nombreuses petites fleurs blanches ou rosées en grappes pyramidales

Noms

Autres noms communs français

Plantain d'eau commun

Noms communs internationaux

Water-plantain, great water-plantain common water-plantain (GB), Mestolaccia comune, piantaggine acquatica (I), Llantén de agua (E), Gewöhnlicher Froschlöffel (D), Grote Waterweegbree (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Alisma angustifolia Hoppe
Alisma brevipes Greene
Alisma cordifolium Murray
Alisma latifolia Gilib.
Alisma major Gray
Alisma paniculatum Stokes
Alisma plantago-aquatica subsp. michaletii Asch. & Graebn.
Alisma subcordatum Raf.
Alisma verticillatum Dulac
Echinodorus vulgaris Bubani

Distribution géographique

Cosmopolite - Climats subtropical à boréal

Zones DORIS : Eau douce d'Europe, Atlantique Nord-Ouest

Cette plante originaire de l'Eurasie et de l'Afrique du Nord, a été largement introduite dans le reste de l'Afrique, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Elle pousse sous des climats subtropicaux à boréaux.

En France, elle est présente partout y compris en Corse. Elle est également présente en Belgique. En Amérique du Nord, on la trouve de la baie James jusqu'en Floride ; au Canada, de la Nouvelle Écosse jusqu'en Saskatchewan.

Il existerait deux sous-espèces : A. plantago-aquatica subsp. plantago-aquatica la plus commune et la plus répandue, et A. plantago-aquatica subsp. orientale présente seulement en Asie.

Biotope

Cette grande plante pousse dans les lieux humides tels les rigoles d'irrigation, les marais, les bords des lacs et étangs où elle a souvent les pieds dans l’eau voire est en permanence immergée en eau peu profonde. Elle aime les sols riches et bien ensoleillés.

Même si elle est plus rare dans les montagnes, on la trouve jusqu'à 1160 m d'altitude (Vilsalpsee, dans le Tyrol).

Description

Le grand plantain d'eau est une grande plante vivace* robuste et glabre d'une taille variant de 10 à 100 cm. On peut la qualifier d’amphibie* car elle est capable de vivre dans l'eau, comme les plantes aquatiques, mais s'adapte aussi à un sol marécageux ou humide.

Sa souche est bulbeuse. Ses feuilles partent toutes de ce bulbe. Les feuilles aériennes sont ovales à largement lancéolées, arrondies ou cordées à la base, à limbe* atteignant 20 cm de longueur. Les feuilles immergées sont rubanées (linéaires), de 30 à 80 cm de long.

La tige est dressée, triangulaire et glabre (sans poils). Elle porte à son extrémité une inflorescence* très ramifiée couverte de nombreuses petites fleurs blanches ou rosées en panicules* pyramidales.

Les fleurs font de 7 à 12 mm de diamètre. Elles ont 3 pétales ronds légèrement irréguliers. Les fleurs finissent pas émerger. Elles s’ouvrent l’après-midi. Il y a 3 sépales* verts et 6 étamines* par fleur.

Les fruits sont des akènes* de 2-3 mm de long, avec 1 ou 2 sillons dorsaux, groupés en têtes d'environ 6 mm de diamètre.

Les graines sont brun rougeâtre foncé à rose pâle ou jaune.

Espèces ressemblantes

Alisma lanceolatum With., 1796 - plantain d’eau à feuilles lancéolées : les extrémités des feuilles sont acuminées* et leur forme est étroite et lancéolée* ; il est généralement plus petit ; ses fleurs s'ouvrent dès le matin contrairement à A. plantago-aquatica dont les fleurs s'ouvrent à partir de midi.

Alimentation

Comme tous les végétaux, cette plante est autotrophe*. Lors de la photosynthèse*, elle fabrique sa propre matière organique grâce à l'eau, au dioxyde de carbone et à l'énergie lumineuse.

Reproduction - Multiplication

La floraison a lieu de mai à septembre. La hampe florale est une tige dressée, glabre qui émerge du centre de la base des feuilles et peut atteindre jusqu'à 1 m de hauteur. Elle porte à son extrémité de grandes panicules* de fleurs blanches, parfois avec une nuance rose ou lilas pâle, atteignant 15 mm de diamètre. Ces fleurs se déploient dans l'après-midi pendant quelques heures seulement, avant de se refermer au crépuscule. Elles sont pollinisées par des insectes attirés par de petites gouttes de nectar (pollinisation entomogame*).

La maturité des fruits va de juillet à octobre. Ces fruits à graine unique (akènes*) flottent et peuvent dériver pendant 15 mois (dissémination hydrochore*). Il y a également propagation via les oiseaux aquatiques.

C’est une plante hermaphrodite*.

Divers biologie

Le grand plantain d'eau n'est pas apparenté au plantain véritable qui appartient à la famille des Plantaginacées.

C'est une plante vivace : dès le mois d'octobre, elle « fane » pour disparaître en hiver. Elle subsiste sur site grâce à ses rhizomes. Les bourgeons et organes de survie d’hiver sont placés à la surface du sol (plante hémicryptophyte*).

Informations complémentaires

Dans les bassins d'agrément, le grand plantain d'eau est utilisé en tant que plante filtrante pour la phytoépuration. Son rôle essentiel est sa capacité de limiter les phénomènes de colmatage dus à l’accumulation des boues en surface des filtres.

Alisma plantago-aquatica figure dans l’arrêté du 24 juin 2008 précisant les critères de définition et de délimitation des zones humides. Elle est une des espèces bio-indicatrices des zones humides. Sa présence indique un sol pouvant souffrir d’hydromorphisme* (rétention d’eau).

La plante est toxique. C'est un poison pour le bétail même si les chèvres tolèrent la plante fraîche. Les substances toxiques se décomposent pendant le séchage.

Selon CRC WORLD DICTIONARY OF MEDICINAL AND POISONOUS PLANTS :

  • Les feuilles pourraient irriter la peau.
  • Le bulbe racinaire serait utilisé cru ou cuit pour soigner la leucémie, les brûlures, les troubles cardiaques, l’hydrophobie, l’hypertension, les maux d’estomac et les crampes.
  • Un cataplasme des racines pourrait être appliqué sur les contusions, les plaies, les gonflements.
  • Le rhizome aurait des propriétés diurétiques et serait utilisé dans le traitement de l’œdème, de la dysurie, des néphrites, des vomissements et de la diarrhée.

Selon FLORA OF THE U.S.S.R., " Une poudre préparée à partir de racines séchées est utilisée en médecine populaire pour soigner la rage et les feuilles écrasées sont utilisées contre la congestion mammaire ; les feuilles fraîches sont utilisées en homéopathie. ".

Elle est également utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise.


Origine des noms

Origine du nom français

Francisation du nom latin [plantago].

Origine du nom scientifique

Alisma : du grec [alisma] = plantain d'eau, nom utilisé par le médecin grec ancien Dioscorides pour une plante dont les feuilles sont similaires à celles du plantain.

plantago : du latin [plantago] = plantain, plante à feuilles larges.

aquatica, du latin pour "vivre dans l'eau", en référence à l'habitat de la plante.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Magnoliophyta Angiospermes Plantes à fleurs dont les graines fécondées sont renfermées dans un fruit.
Classe Liliopsida Monocotylédones Un seul cotylédon* dans la graine. Les nervures des feuilles sont parallèles.
Ordre Alismatales Alismatales
Famille Alismataceae Alismatacées
Genre Alisma
Espèce plantago-aquatica

Nos partenaires