Anémone commensale

Adamsia palliata | (Müller, 1776)

N° 82

Atlantique, Manche, mer du Nord, Méditerranée

Clé d'identification

Anémone de mer de petite taille
Pied de couleur blanche à crème parsemé de pois mauves
Couronne de tentacules, petite, blanche, orientée vers le bas, disposée entre les pattes du pagure

Noms

Autres noms communs français

Anémone manteau

Noms communs internationaux

Cloak anemone, hermit-crab anemone (GB)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Adamsia carciniopados (Bohadsch, 1761)
Medusa palliata O.F. Müller, 1776

Distribution géographique

Atlantique, Manche, mer du Nord, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Adamsia palliata se rencontre dans les mers froides et tempérées d’Europe, de la Méditerranée jusque dans les fjords de Norvège où elle peut être abondante.

Biotope

En Méditerranée l’association anémone manteau / gonfaron apprécie les fonds sableux au pied des tombants. L’Adamsia palliata et le gonfaron s’observent plus fréquemment en plongée de nuit.

Description

Anémone de mer très caractéristique. Le pied enveloppe complètement une coquille de gastéropode occupée par un bernard-l’ermite Pagurus prideaux (gonfaron). Sa taille est assez réduite (quelques centimètres) mais ce cnidaire peut être plus grand que son support. Dans ce cas, le disque adhésif sécrète une matière cornée et prolonge la coquille. La couleur du pied est beige clair parsemé de pois ovales de couleur mauve. La couronne de tentacules est petite, blanche et se situe la plupart du temps sur un côté, entre les pattes du pagure. Lorsqu’elle est inquiétée, l’anémone manteau émet des filaments urticants, ou aconties*, de couleur mauve ou blanche.

Espèces ressemblantes

Adamsia palliata peut être confondue avec d’autres anémones de mer associées à des bernard-l’ermite, comme Calliactis parasitica. Toutefois une observation attentive permet de les différencier facilement :
- Taille respective : Adamsia palliata est plus petite.
- Couleur caractéristique : Adamsia palliata, pois mauves ovales caractéristiques. Calliactis parasitica, entre le gris et le beige violacé, pas de pois mauves aussi distincts.
- Position caractéristique : Adamsia palliata, petite couronne de tentacules blanche orientée vers le bas de la coquille, souvent dissimulée derrière les pattes du bernard-l’ermite. Calliactis parasitica, grande couronne formée de très nombreux tentacules orientée vers le haut ou les côtés.
- Espèces associées : Adamsia palliata, exclusivement le pagure Pagurus prideaux. Calliactis parasitica, le pagure Pagurus bernhardus dans l’Atlantique, les pagures du genre Dardanus en Méditerranée (grands pagures rouge vif).

Alimentation

Animal carnivore. L’anémone manteau se nourrit des reliefs du repas de son pagure associé.

Reproduction - Multiplication

Reproduction sexuée avec émission des œufs par la cavité gastrale. Certaines anémones de mer peuvent également se reproduire par scissiparité*.

Vie associée

Le pagure Pagurus prideaux, appelé « gonfaron » vit avec « l’anémone manteau » Adamsia palliata. Lorsque la coquille devient trop étroite pour ce bernard l’ermite, l’anémone manteau étale sa sole pédieuse (base du pied de l’anémone) pour recouvrir et prolonger la coquille du pagure. Ce dernier ne change pas ou peu de coquille au cours de sa croissance. Il arrive de rencontrer des couples gonfaron/Adamsia pour lesquels la coquille représente 20 ou 30% du logis et l’Adamsia les 80 ou 70% restant.
Les anémones du genre Adamsia ne se rencontrent presque pas fixées aux rochers. Il semble que le couple gonfaron/Anémone manteau forme une association plus étroite et plus réciproque qu’un simple commensalisme.

Divers biologie

Lorsque Adamsia palliata est inquiétée, elle émet des filaments de défense appelés aconties*. Ces filaments sont de couleur blanche ou mauve suivant les individus. Lorsque cette espèce est rencontrée en plongée, il est souhaitable de ne pas la manipuler pour éviter de déclencher l’émission des aconties.

Origine des noms

Origine du nom français

Anémone manteau : directement dérivé du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Adamsia : genre dédié à Charles B. Adams (1814-1853), zoologiste (malacologiste) anglais.
palliata : du latin [palliatus] = qui porte un manteau. Le pied de cette anémone peut entourer comme un manteau l’abdomen du pagure associé.



Autre nom souvent rencontré : carciniopados : du grec [karkinion] = petit crabe, en référence au pagure Pagurus prideaux associé avec cette anémone.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Ordre Actiniaria Actiniaires Polypes solitaires souvent colorés, en général fixés à un substrat dur par un large disque pédieux. Organismes parfois mobiles.
Sous-ordre Nynantheae Thenaria Nynanthées Thenaria
Famille Hormathiidae Hormathiidés Sphincter fort, mésogléal. Aconties présentes. Septes non divisibles en macro ou microcnèmes, seulement 6-12 paires (de mésentères). Colonne résistante tuberculée. Souvent sur des substrats « détachés », carapaces, coquilles, gorgones… 
Genre Adamsia
Espèce palliata

Nos partenaires