Bernard-l'ermite élégant

Calcinus elegans | (H. Milne Edwards, 1836)

N° 4015

Indo-pacifique

Clé d'identification

Bernard-l'ermite de taille moyenne : 5 cm
Pattes de couleur bleue, barrées de noir et terminées par des taches noires sur le dernier segment
Pinces de couleur vert olive avec de nombreuses protubérances blanches à leur extrémité
Pince gauche plus grosse que celle de droite
Antennes et antennules orange
Yeux et pédoncules oculaires bleus

Noms

Autres noms communs français

L'ermite élégant, bernard-l'ermite à pattes bleues, pagure élégant

Noms communs internationaux

Elegant hermit crab, electric blue hermit crab, blue hermit crab, blue-knuckled hermit (GB), Prächtiger Einsiedlerkrebs, Prächtiger Einsiedler, Halloween-Einsiedlerkrebs, Blauer Halloween-Einsiedlerkrebs (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Pagurus elegans H. Milne Edwards, 1836
Pagurus pictus Owen, 1839
Pagurus decorus Randall, 1840
Pagurus fasciatus Bell, 1853

Distribution géographique

Indo-pacifique

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Le bernard-l'ermite élégant est une espèce qui se rencontre dans l’Indo-Pacifique tropical Ouest de l'Afrique à Hawaï et la Polynésie française. En zone DORIS, il a été signalé dans les endroits suivants : îles Eparses, Mayotte, La Réunion, Wallis et Futuna et Polynésie française.

Biotope

Le bernard-l'ermite élégant est observé en zone intertidale* dans les cuvettes d’eau et parmi les débris coralliens ainsi que sur des fonds rocheux et détritiques*, généralement entre 0 et 5 mètres de profondeur. C'est un bon indicateur de la vitalité du platier récifal.

Description

Le bernard-l’ermite élégant est un bernard-l'ermite de taille moyenne, 5 cm (pattes et pinces comprises). La carapace est blanc gris et mesure jusqu'à 7,5 mm de long.
Les pattes sont de couleur bleu turquoise, barrées de noir et terminées par des taches noires sur le dernier segment.

Les pinces sont de couleur vert olive avec de nombreuses protubérances blanches à leur extrémité. La couleur des antennes* et des antennules* est jaune ou orange. Les pédoncules* oculaires sont de couleur bleue. La teinte des yeux est bleue.

La pince gauche est nettement plus grosse que la droite (caractéristique fréquente chez les Diogénidés). Des soies* couleur lie-de-vin formant une "brosse" sont présentes sur le bord ventral des 2 derniers articles* des seconde et troisième paires de pattes ambulatoires*.

Espèces ressemblantes

Avec ses caractéristiques physiques uniques, en particulier sa couleur, le bernard-l’ermite élégant ne peut être confondu avec une autre espèce de bernard-l’ermite. Notons toutefois que son espèce jumelle Calcinus orchidae endémique* des îles Marquises lui ressemble beaucoup.

Alimentation

Le bernard-l'ermite élégant est un animal détritivore* se nourrissant de débris d’origine animale ou végétale.

Reproduction - Multiplication

Comme la plupart des crustacés décapodes, le bernard-l'ermite élégant est une espèce gonochorique*.
La reproduction semble avoir lieu tout au long de l’année. Le développement des larves* pélagiques*, d’une durée totale de 60 jours, comprend 4 stades larvaires zoé*, suivi d’un dernier stade post-larvaire* appelé glaucothoé*. La larve devient ensuite un juvénile benthique* à la recherche de sa coquille.

Vie associée

Comme presque tous les pagures, le bernard-l'ermite élégant utilise des coquilles de gastéropodes comme abri (par exemple les coquilles de nasses Nassarius papillosus). Ainsi, au fur et à mesure de sa croissance, il devra changer de coquille pour une plus grande.

Divers biologie

Comme la plupart des crustacés, le bernard-l'ermite élégant est plus actif la nuit que le jour.
Les individus observés à Hawaï ont la particularité d’avoir des pattes de couleur orange au lieu d’être de couleur bleue comme dans tout le reste de l’Indo-Pacifique. Il pourrait d'ailleurs s’agir d’une espèce différente.

Informations complémentaires

Cette espèce est parfois utilisée en aquariologie marine.

Origine des noms

Origine du nom français

Ermite puisque les individus de cette espèce se logent dans des coquilles abandonnées, comme des moines dans leur cellule.
Elégant, en référence à la livrée spectaculaire des individus de cette espèce.

Origine du nom scientifique

Calcinus : du latin [calcis] = chaux, calcaire. L'auteur du genre (Dana, 1851) précise l'avoir nommé ainsi car les extrémités de ses appendices sont calcifiées et non cornées comme dans d'autres genres de la même famille.

elegans : du latin [elegans] = gracieux, charmant, raffiné, de bon goût.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Anomura Anomoures

Les anomoures sont caractérisés par une cinquième paire de pattes atrophiée. Ils sont essentiellement représentés par les galathées et les bernard-l'ermite.

Famille Diogenidae Diogénidés Dissymétrie générale, une pince plus grosse que l'autre. L’abdomen n’est pas protégé par l’exosquelette.
Genre Calcinus
Espèce elegans

Nos partenaires