Tubulipore vert-noir

Cardioecia watersi | (O’Donoghue & de Watteville, 1939)

N° 3663

Méditerranée

Clé d'identification

Très petite colonie en forme d'arbuste de l'ordre du centimètre
Coloration vert bleu caractéristique
Rameaux courts et robustes
Nombreux tubes courts tout autour des axes
Extrémités tronquées et tachées de couleur noire

Noms

Autres noms communs français
Cardioécie vert-noir
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Entalophora rugosa d'Orbigny, 1852

Distribution géographique

Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Ce bryozoaire cyclostome est essentiellement connu de la Méditerranée.

Biotope

Cardioecia watersi est rencontré dans de nombreux biotopes* à l’éclairement, la profondeur et la nature du substrat* variables.

Description

Cardioecia watersi est un petit bryozoaire cyclostome dont la taille est de l'ordre du centimètre. Il forme des colonies de couleur bleu vert en lames encroûtantes plus ou moins développées, émettant des rameaux dressés cylindriques pourvus de nombreux et courts tubes tout autour des axes. Les rameaux se ramifient par bifurcations et présentent une lame (lamina) centrale. Ces branches sont de section cylindrique ou elliptique, plus ou moins robustes selon le milieu et terminées par une zone de croissance souvent très foncée, presque noire, d’aspect tronqué et barrée par la lame centrale. La coloration caractéristique est due à des corpuscules (leucocytes sphérulaires) fortement pigmentés de vert bleu permettant une identification aisée des colonies vivantes in situ.

Voir "Divers biologie" pour la description microscopique.

Alimentation

Ce bryozoaire cyclostome, comme tous les bryozoaires, est un filtreur suspensivore* microphage*. Il se nourrit principalement d'algues unicellulaires planctoniques* (diatomées*) et de particules organiques en suspension. Les cils des tentacules* des lophophores* sont capables de créer des micro-courants permettant l'acheminement des particules alimentaires vers la bouche située au centre du lophophore (dont les fonctions sont aussi celles de respiration et de nettoyage de la colonie).

Reproduction - Multiplication

Comme tous les bryozoaires, cette espèce est capable de se reproduire de manière sexuée avec production de larves*. La larve nageuse va ensuite se fixer très rapidement et former un zoïde* primaire, qui va bourgeonner*  plusieurs zoïdes fils. Une nouvelle colonie sera ainsi formée par multiplication asexuée des zoïdes. Une multiplication asexuée peut aussi se faire à partir de fragments cassés, dont la croissance peut continuer même s'ils ne se re-fixent pas.

Divers biologie

Description microscopique de Cardioecia watersi :
Zoïdes* tubulaires de longueur très variable (péristomes*) et en quinconce serré.
La présence d’une lame médiane indique une organisation bilamellaire des branches et la formation de celles-ci à partir d’un repli de la marge de croissance de la base encroûtante.
Gonozoïde* en sac renflé, arrondi, non percé par les péristomes.
Ooéciostome* subterminal formé d’un tube court évasé, ouvrant vers le haut, et d’un diamètre voisin de celui des tubes.

La position taxonomique de cette espèce est incertaine du fait d'un conflit lié à la systématique des espèces fossiles. Une étude basée sur l'ADN des cyclostomes montre qu'elle est proche, phylogénétiquement, de Diplosolen obelia, de Frondipora verrucosa et de Entalophoroecia spp. qui sont aussi des tubuliporina (sous-ordre), mais également proche des Hornera spp. (comme par exemple Hornera frondiculata) qui sont des cancellata (sous-ordre).

Origine des noms

Origine du nom français

Tubulipore vert-noir, ou cardioécie vert-noir, sont des propositions du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Cardioecia : du grec [kardia] = cœur et [oekia] = maison, habitation.

watersi : de Arthur William WATERS (1846-1929), Anglais de la région de Manchester, a publié de nombreux travaux sur les bryozoaires. Membre de la « Linnean Society » durant plus de 50 ans.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Bryozoa / Ectoprocta Bryozoaires / Ectoproctes Petits animaux coloniaux filtreurs aquatiques fixés à un substrat. Tous les zoïdes sont en continuité physique et issus de bourgeonnement à partir d’un individu unique. Chaque zoïde porte un lophophore rétractile et est abrité dans une logette.
Classe Stenolaemata Sténolèmes Leur lophophore est cylindrique, les zoïdes sont bien calcifiés et ils sont majoritairement marins. La classe des Stenolaemata est constituée d’un seul ordre vivant (et de trois fossiles) : l’ordre des Cyclostomatida ou cyclostomes qui sont formés d’un assemblage de tubes rigides.
Ordre Cyclostomatida Cyclostomes Tous marins. Les zoïdes sont tubulaires avec des parois calcifiées qui peuvent fusionner avec celles des zoïdes adjacents.
Sous-ordre Tubuliporina Tubuliporinés Zoécies tubuleuses, disposées sur la face frontale des rameaux ou des lobes, en une file unisériée ou en plusieurs séries placées côte à côte très régulièrement.
Famille Diastoporidae Diastoporidés
Genre Cardioecia
Espèce watersi

Nos partenaires