Ver plat à papilles

Thysanozoon brocchii | (Risso, 1818)

N° 367

Cosmopolite (mers tempérées à froides)

Clé d'identification

Ver plat
Papilles marron
2 tentacules en avant du bord
Croix plus claire centrée sur le dos
Face ventrale blanchâtre

Noms

Autres noms communs français

Planaire à papilles (mais ce n’est pas une planaire, voir

Noms communs internationaux

Papillose flatworm (GB), Verme piatto (I), Gusano plano (E), Plattwurm, Planarie (D), Platworm (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Thysanozoon brocchi, cette orthographe voisine (un seul « i ») est quelquefois rencontrée.

Distribution géographique

Cosmopolite (mers tempérées à froides)

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Présence dans toutes les mers tempérées à froides.

Biotope

De quelques mètres à 80 m sur les substrats durs, notamment sous les pierres, parmi les algues et les bancs de moules (Méditerranée). T. brocchii est peu visible pendant la journée.

Description

Ver plat, mais moins que ses congénères, il peut atteindre 5 cm de longueur (moyenne : 3,5 cm). La face dorsale du corps est entièrement couverte de papilles. Cette particularité lui donne un aspect moins fragile que les autres représentant de la famille.
Le corps est plus épais au milieu et les bords sont parfois légèrement plissés.
La couleur dominante va de marron à brun rougeâtre et exceptionnellement noirâtre avec un motif plus clair en forme de croix positionnée sur l'axe longitudinal de l'animal.
La face ventrale blanchâtre est pourvue d'une dépression qui fait ventouse et qui possède l'orifice unique « bouche - anus ».
Les 2 tentacules qui marquent l'avant de l'animal sont très en avant et bien visibles. Ils sont issus du bord antérieur du corps.

Espèces ressemblantes

La confusion avec un nudibranche est possible sous l'eau, mais la finesse du corps et le mouvement relativement fluide des "planaires" permet de les différencier des nudibranches qui sont beaucoup plus épais et pourvus de branchies et de rhinophores* souvent bien visibles.
Voici quelques espèces de mollusques verruqueux d'apparence proche en Méditerranée (il en existe bien d'autres dans l'Indo-Pacifique) :
Onchidella celtica, petit gastéropode pulmoné, 10 à 15 mm, corps large, pas de rhinophores ni de véritables branchies (!), mais une paire de tentacules céphaliques. Sa distribution va des îles Britanniques aux côtes bretonnes. Mais des observations récentes en Loire Atlantique et même jusqu'à l'entrée de la Méditerranée (sud-est de l'Espagne), font que l'on peut imaginer rencontrer les deux espèces au même endroit.
Aldisa sp. (Doridacea), de forme ovale, manteau verruqueux, rouge foncé. Mais les rhinophores annelés, le corps élevé et le panache branchial permettront au plongeur de bien identifier l'espèce.

Alimentation

Il se nourrit d'Ectoproctes (bryozoaires), ou de spongiaires qui se situent sous les pierres.

Reproduction - Multiplication

La reproduction est principalement sexuée. La copulation est très particulière. Les vers plats n'ont pas de cavité vaginale et l'insémination est « hypodermique » par l'intermédiaire d'un stylet mâle qui vient littéralement "poignarder" le congénère sur le dos, introduisant ainsi directement le sperme sous la peau. Une fois à l'intérieur du corps, les spermatozoïdes migrent vers les oviductes pour y féconder les ovules. Les individus sont hermaphrodites* simultanés et portent à la naissance les œufs. Chez cette espèce il y a passage de l'embryon à une larve ciliée qui nage quelque temps pour rapidement aller au fond pour y finir son développement.
Des processus particuliers peuvent entraîner une reproduction asexuée. Elle n'est pas spontanée, toutefois le pouvoir de régénération de ces animaux leur permet de survire s'ils sont coupés.

Divers biologie

Cette espèce, comme tous les tubellariés, n'a pas de système circulatoire et d'organes respiratoires car les échanges gazeux se font par toute la surface du corps. Aucune cellule n'est très éloignée de la surface, ce qui garantit une bonne diffusion des gaz.
T. brocchii possède plusieurs paires d'ocelles*, non visibles à l'œil nu, répartis autour de la tête.
Comme tous les vers plats, voir Yungia aurantiaca (ver plat orange), celui-ci se déplace sur ses cils.

Informations complémentaires

Ce ver plat fait partie des « organism-as-a-whole » : l'expérience montre que la partie postérieure d'un animal sectionné par le milieu devient indépendante, mobile et sensible à la lumière sans avoir de tête.
Ce principe de « l'organisme-comme-entier » fonctionne aussi lors d'une coupe longitudinale.



En Europe (Méditerranée et Atlantique), on regroupe tous les vers à papilles sous le même nom : Thysanozoon brocchii. Mais il semble peu probable qu'il n'y ait qu'une seule espèce aussi largement distribuée et aussi variée. Il pourrait y avoir au moins 3 espèces différentes, mais seule une étude des spécimens (ADN inclus) pourrait nous permettre d'y voir plus clair. (Informations données par Marina Poddubetskaia, voir les trois dernières photos commentées).

Origine des noms

Origine du nom français

Planaire : nom féminin du latin scientifique [planarius], plat. Ver plathelminthe (turbellarié triclade) non annelé, libre, aquatique. Ce terme ne doit pas être utilisé pour cette espèce qui appartient à l'Ordre des Polycladides. Même si dans la pratique ce nom vernaculaire* est utilisé pour nombre de vers plats de la Classe des Turbellariés.



Papille : du latin [papilla], bouton, pustule mais aussi bout de sein, mamelon, tétine… donc une éminence plus ou moins saillante ; par exemple : les papilles de la langue. Fait donc référence à l'aspect de l'animal.

Origine du nom scientifique

Thysanozoon : du grec [thusanos] = frange et [zôon] = animal, donc "animal à frange".
brocchii : en hommage à Giovanni Batista Brocchi - 1772-1826.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Platyhelminthes Plathelminthes Vers plats à symétrie bilatérale, portant des organes des sens simples sur la tête, tube digestif à une seule ouverture ventrale. Nombreuses espèces libres ou parasites.
Classe Turbellaria Turbellariés Vers plats libres (non parasites) mus par une ciliature ventrale. Tube digestif ramifié qui possède une seule ouverture au centre de la face ventrale.
Sous-classe Archoophora Archoophores
Ordre Polycladida Polyclades Turbellariés à intestin très ramifié. Espèces de grande taille. Planaires marines.
Sous-ordre Cotylea Cotylés Polyclades caractérisés par la présence d’une ventouse ventrale permettant aux vers de se maintenir sur le fond.
Famille Pseudocerotidae Pseudocérotidés Corps ovale, lisse ou à papilles. Tentacules proéminents formés à partir de la marge.
Genre Thysanozoon
Espèce brocchii

Nos partenaires