Orange de mer de Manche Atlantique

Tethya citrina | Sarà & Melone, 1965

N° 263

Mer du Nord, Manche, Océan Atlantique Nord, Méditerranée

Clé d'identification

Eponge +/- sphérique, diamètre compris entre 2 et 10 cm
Coloration orangé au jaune +/- pâle voire blanchâtre
Surface recouverte de tubercules pédonculés +/- sphériques
Large oscule distinct au sommet

Noms

Autres noms communs français

Orange citron

Noms communs internationaux

Sea orange (GB), Naranja de mar (E), Meerorange, Kugelschwamm (D), Zeesinasappel (NL), Laranja do mar (P), Sjoappelsin (N)

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, Océan Atlantique Nord, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Tethya citrina se rencontre en Manche, Mer du Nord, et dans l'Atlantique Nord. Elle est également signalée en Méditerranée, où elle est beaucoup plus rare.

Biotope

On trouve cette espèce fixée dans des endroits ombragés sur les rochers ou sur les parois des grottes, depuis la surface jusqu'à environ 130 mètres de profondeur.

Description

L'orange de mer de Manche-Atlantique présente une forme quasi sphérique et un diamètre compris entre 2 et 10 cm, mais elle peut aussi présenter une forme plus écrasée en patatoïde. De consistance dure et granuleuse, sa surface est, en période de reproduction, couverte de tubercules pédonculés plus ou moins sphériques. Sur son sommet un large orifice exhalant, l'oscule*, permet à l'éponge d'expulser l'eau filtrée. Il est diamétralement opposé au point de fixation. Cette éponge présente une couleur orange qui tend souvent vers le jaune plus ou moins pâle voire le blanchâtre.

Espèces ressemblantes

Tethya aurantium (Pallas, 1766) est l'espèce jumelle, strictement méditerranéenne. Jusqu'à il y a peu, les deux espèces portaient ce même nom. Elle est toujours orangé (jamais jaune pâle) et quasi parfaitement sphérique. Son cortex est plus fin, souple et élastique. Les tubercules pédonculés sont plus gros et de forme plus arrondie. Les spherasters (spicules en forme de sphère épineuse) sont plus gros et plus épineux.

Suberites carnosus (Johnston, 1842), est une éponge polymorphe de couleur orange, présentant souvent une forme sphérique, mais sa surface est parfaitement lisse, veloutée, et totalement dépourvue d'expansions tuberculées.

Alimentation

L'orange de mer se nourrit de particules alimentaires en suspension dans l'eau. Comme toutes les éponges elle a un régime filtrant. L'eau entre dans l'éponge par les nombreux pores inhalants, est filtrée à l'intérieur des chambres vibratiles par les choanocytes*, puis est rejetée par l'oscule* apical.

Reproduction - Multiplication

Deux types de reproduction sont possibles :

-La reproduction sexuée en juillet-août, grâce à l'émission dans l'eau des 2 types de gamètes* puis à la fécondation qui donnera une larve puis une jeune éponge ;

-La reproduction asexuée à partir de bourgeons externes pédonculés entre juillet et septembre, qui finissent par se détacher de l'éponge-mère, tombent sur le substrat et redonnent une nouvelle éponge.

Vie associée

L'oscule de l'orange de mer peut être colonisé par l'ophiure Ophiothrix fragilis.

Divers biologie

La ressemblance de cette éponge avec le fruit va au delà de l'aspect visuel puisqu'en la coupant en deux sa structure interne évoque celle d'une orange.

Les spicules* sont des mégasclères* de type tylostyles* (baguettes allongées en forme d'allumette), et des microsclères* (boules à pointes) de type spheraster et strongylaster.

Origine des noms

Origine du nom français

Orange de mer, de part la ressemblance de cette éponge avec l'agrume lorsqu'elle arbore une teinte orangé,
de Manche Atlantique, car dans cette zone la confusion est impossible, Tethya aurantium étant totalement confinée à la Méditerranée.
Orange citron, à cause de sa couleur généralement jaune pâle.

Origine du nom scientifique

Tethya : du grec [Tethys] = mer,
citrina : du latin [citrinus] = citron.
Cette éponge est donc un citron de mer, à ne pas confondre avec le gastéropode nudibranche doridien du même nom, Doris pseudoargus.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Ordre Hadromerida Hadromérides Squelette constitué de grands spicules de type tylostyles, concentrés à la périphérie et orientés perpendiculairement à la surface. Pas de spongine.
Famille Tethyidae Téthyidés Eponges de forme plus ou moins sphérique, à structure interne radiaire. Les spicules sont des strongyloxes et des asters.
Genre Tethya
Espèce citrina

Nos partenaires