Anoli de sable

Synodus intermedius | (Spix & Agassiz, 1829)

N° 1200

Atlantique Central-Ouest (des Bermudes au Brésil)

Clé d'identification

Tête aplatie, museau court
Corps allongé de forme cylindrique
Plusieurs rangs de dents bien visibles
Tache foncée juste au-dessus de chaque opercule branchial
Lignes jaunes irrégulières et 8 bandes verticales sombres et claires

Noms

Autres noms communs français

Poisson-lézard rayé jaune, mabouya rayé jaune, poisson-lézard des Caraïbes, anoli, zandoli

Noms communs internationaux

Sand diver, lizard fish (GB), Pez lagarto, lagarto mato (E)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Saurus intermedius Spix & Agassiz, 1829

Distribution géographique

Atlantique Central-Ouest (des Bermudes au Brésil)

Zones DORIS : Caraïbes

L'anoli de sable est largement réparti le long des côtes atlantiques du continent américain, de la Caroline du Nord au Brésil, y compris les Bermudes et la mer des Caraïbes.

Biotope

L'anoli de sable vit principalement sur les fonds côtiers, habituellement à des profondeurs de moins de 35 m, sa présence a été néanmoins observée jusqu'à 316 m de profondeur.

Description

L'anoli de sable est un poisson au corps allongé de forme cylindrique, pouvant atteindre 50 cm. La taille moyenne est de 25 cm. Il présente une tache foncée au-dessus de chaque opercule*. Le corps cylindrique est couvert de lignes jaunes irrégulières et portent des bandes verticales sombres (souvent en forme de losange sur les flancs) et claires; environ huit bandes au total. La coloration peut être pâle ou s'assombrir selon le fond sur lequel l'animal est posé.
Le museau est court. Il possède sur les deux mâchoires et sur la langue plusieurs rangs de dents en forme d'aiguille. Les yeux sont situés sur le dessus de la tête aplatie, ils sont relativement larges et adaptés à son mode de vie benthique*. Les nageoires pelviennes* sont situées en arrière de l’extrémité des pectorales, les rayons des pelviennes sont inégaux en longueur. Les écailles sont de grandes dimensions.

Espèces ressemblantes

Il existe plusieurs autres espèces de poissons-lézards dans la même zone géographique qui pourraient être confondues avec Synodus intermedius :

Synodus foetens (Linnaeus, 1766) l'anoli des plages, n'a pas de bandes transversales ni de ligne latérale*, mais a quelques taches dorsales.

Synodus synodus ou anoli commun (Atlantique Est tropical jusqu'aux Canaries au nord) a une coloration plus rouge, avec des bandes verticales larges et sombres, un point noir sur le museau.

Synodus saurus ( Linnaeus, 1758) le poisson-lézard rayé, sans le point noir sur l’opercule.

Alimentation

C'est un prédateur vorace qui se nourrit principalement de poissons et de petits invertébrés. Il aime s'enfouir dans le sable en ne laissant dépasser que ses yeux. Il attend immobile ses proies. Il les avale en entier en commençant par la tête ou la queue (suivant la taille de cette dernière).

Reproduction - Multiplication

La reproduction est peu documentée. Les périodes d'accouplement ont généralement lieu en été et en automne. Synodus intermedius est une espèce gonochorique* (les sexes sont séparés). La fécondation est externe, les œufs sont dispersés sur le substrat. Aucun soin parental n'a été observé.

Vie associée

Comme de nombreux poissons, l'anoli des sables peut être parasité, notamment par des crustacés (copépodes, isopodes ...). La crevette nettoyeuse de Pederson Ancylomenes pedersoni peut se charger du déparasitage.

Informations complémentaires

D'une valeur commerciale faible, il est cependant pêché en Haïti.
Il laisse approcher les plongeurs assez près et s’enfuit quelques mètres plus loin en nageant au ras du substrat s’il s’estime dérangé.

Réglementation

Depuis 2013, il est classé LC, soit Least Concern, dans la liste rouge de l'UICN*, c'est-à-dire dont le statut de conservation est jugé de préoccupation mineure.

Origine des noms

Origine du nom français

Anoli désigne le nom caribéen d'un petit lézard vert.

Mabouya est d'usage pour désigner ce qui est mauvais dans les Caraïbes. Ce nom désigne également une espèce de sauriens de la famille des Scincidés, endémique de l'île de la Martinique.

La tête des Synodontidés rappelle celle d'un reptile et elle leur vaut le surnom de poissons-lézards dans de nombreuses régions et de nombreuses langues.

Origine du nom scientifique

Synodus : du grec [syn] = ensemble, serré et [odous] = dent ; donc qui a les dents serrées et comme soudées.
intermedius : du latin [intermedius] = interposé, intercalé.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Aulopiformes Aulopiformes
Famille Synodontidae Synodontidés
Genre Synodus
Espèce intermedius

Nos partenaires