Syngnathe de lagune

Syngnathus abaster | Risso, 1827

N° 4697

Méditerranée, Atlantique Nord-Est

Clé d'identification

Corps serpentiforme de 10 à 15 cm avec des plaques dermiques osseuses en anneau
Couleur du corps variable : vert plus ou moins clair, brun clair ou foncé, voire noirâtre
Taches claires disposées sur le dos et formant parfois des anneaux réguliers le long du corps
Museau tubulaire et court, moins de 50 % de la longueur de la tête
Bouche terminale et légèrement orientée vers le haut
Dans les lagunes et les herbiers

Noms

Autres noms communs français

Syngnathe de rivière

Noms communs internationaux

Black-striped pipefish, shortsnouted pipefish (GB), Pesce ago, pesce ago codagrossa, pesce ago di rio, zella piccerella (I), Aguja de rio (E), agulleta de riu (Catalan), Kurzschnauzen-Seenadel, Schwarzmeer-Seenadel (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Syngnathus ethon Risso, 1827
Syngnathus agassiz Michahelles, 1829
Syngnathus nigrolineatus Eichwald, 1831
Syngnathus caspius Eichwald, 1831
Syngnathus bucculentus Rathke, 1837
Syngnathus anguisigola Nardo, 1847
Syngnathus flavescens Kaup, 1856
Syngnathus algeriensis Günther, 1870
Syngnathus microchirus Moreau, 1891
Syngnathus abaster ganzirriensis D'Ancona, 1934
Syngnathus nigrolineatus maeoticus Slastenenko, 1938
Syngnathus ethon aeolicus Di Caporiacco, 1948

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Nord-Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Ce syngnathe est présent en Méditerranée, mer Noire et en Atlantique depuis le sud du golfe de Gascogne jusqu'à Gibraltar.

Biotope

Cette espèce est euryhaline* et se rencontre dans les lagunes et les herbiers de phanérogames* jusqu'à 5 m de profondeur. Elle supporte une eau de température comprise entre 8 et 24 °C, parfois nettement plus dans les petites lagunes.

Description

Syngnathus abaster est un poisson de 10 à 15 cm de taille moyenne pouvant atteindre 21 cm en mer Noire. Le corps est serpentiforme, avec 39 à 53 plaques dermiques osseuses en anneau. La tête ne forme pas d'angle avec le corps.

Le museau est tubulaire et court, il mesure moins de 50 % de la longueur de la tête et s'affine dans sa partie antérieure. La bouche est terminale et légèrement orientée vers le haut.

La couleur du corps est variable : vert clair, beige ou noirâtre. Des taches ou des bandes sombres ornent souvent la base de la nageoire dorsale. Les femelles adultes présentent des stries verticales sur les flancs et le ventre. Les mâles possèdent une poche incubatrice de 2 mm de diamètre dans la partie ventrale postérieure.

La nageoire dorsale comporte de 16 à 35 rayons mous, les pectorales sont composées de 10 à 16 rayons. On note l'absence des nageoires pelviennes et de l'anale. La nageoire caudale est petite, en éventail.

Espèces ressemblantes

On peut rencontrer dans les lagunes d'autres syngnathes qui ont la même allure générale.

Syngnathus cf. tenuirostris, le syngnathe à museau long de Méditerranée occidentale, peut atteindre 40 cm de longueur. La tête forme généralement un angle avec le corps, une petite bosse est présente sur la nuque. Le museau tubulaire est de 7 à 9 fois plus long que haut. La section du corps est nettement anguleuse. Il se rencontre dans le nord de la Méditerranée occidentale et essentiellement dans les lagunes littorales. Il est très commun dans la lagune de Thau (dans l'Hérault).

Syngnathus tenuirostris a un museau 10 fois plus long que haut. Il se rencontre dans le nord de la Méditerranée orientale, y compris en mer Noire, jusqu'à l'Adriatique.

Syngnathus acus, le syngnathe aiguille, a un museau 4 à 7 fois plus long que haut. Sa tête ne forme généralement pas d'angle avec le reste du corps. Il se rencontre en mer sur les côtes atlantiques de la Mauritanie à la Norvège et sa présence en Méditerranée n'est pas certaine.

Nerophis spp. : ces espèces ne dépassent pas 30 cm de longueur. Leur corps de section circulaire est lisse, sans anneaux ossifiés apparents et sans nageoire caudale ni nageoires pectorales. La couleur est uniforme, le museau est très petit et retroussé vers le haut.

Alimentation

Le syngnathe des lagunes mange principalement des copépodes et dans une moindre mesure des cladocères (petits crustacés) et des larves très petites de poissons. Il aspire ses proies avec sa bouche.

Reproduction - Multiplication

Cette espèce gonochorique* (sexes séparés) est ovovivipare*. Les femelles déposent de 10 à 60 œufs dans la poche ventrale du mâle. Les œufs sont fécondés lors du transfert. Le mâle les garde entre 20 et 32 jours jusqu'à éclosion. A la naissance, les petits mesurent 23 mm.

Ce syngnathe peut se reproduire 4 fois dans l'année.

Divers biologie

Les individus de mer Noire peuvent atteindre 21 cm de longueur.

Réglementation

Le syngnathe de lagune est listé depuis 2016 au statut LC (Least Concern, soit préoccupation mineure) dans la liste rouge des espèces menacées de l'UICN*. Il est aussi listé dans l'Annexe III (espèces de faune protégées) de la convention de Berne (Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe).

Origine des noms

Origine du nom français

Syngnathe de lagune ou de rivière fait référence au lieu de vie de ce poisson. En France, il n’est pas connu en rivière.

Origine du nom scientifique

Syngnathus : du grec [syn] = réuni, rassemblé, fusionné, et du grec [gnath] = mâchoire : les mâchoires des syngnathes et des hippocampes sont soudées en une structure tubulaire.

abaster : Abaster est le nom d'un des chevaux du dieu Pluton.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Syngnathiformes Syngnathiformes Poissons possédant des mâchoires soudées en un tube allongé. Il s'agit essentiellement des syngnathes et des hippocampes.
Famille Syngnathidae Syngnathidés Bouche « rapportée » au bout d'un tube.
Genre Syngnathus
Espèce abaster

Nos partenaires