Boucot de Méditerranée

Sicyonia carinata | (Brünnich, 1768)

N° 1639

Atlantique, Méditerranée

Clé d'identification

Corps épais et dur, longueur de 3 à 8 cm
Rostre court
Couleur gris-vert ou rougeâtre
Trois premières paires de pattes avec pince
Sur sédiment (sable, vase…) de la surface à 40 m de profondeur

Crevette fouisseuse (jour) et vagabonde (nuit)

Noms

Autres noms communs français

Boucot méditerranéen, crevette ridée, sicyonie, sicyonie carénée

Noms communs internationaux

Mediterranean rock shrimp (GB), Sicionia, scorzone, ammiru cani di terra (I), Camarón de piedra mediterráneo (E), Furchengarnele, Sterngarnele (D), Mediterrane pantsergarnaal (NL), Camarão da costa, amarão da pedra (P)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Cancer carinatus Brünnich, 1768
Sicyonia sculpta H. Milne Edwards, 1830
Sicyonia foresti Rossignol, 1962

Distribution géographique

Atlantique, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Le boucot de Méditerranée est une espèce de l'Atlantique oriental tempéré et tropical, entre 40° Nord et 15° Sud environ, c'est-à-dire du Portugal à l'Angola, y compris le Maroc, le Sahara occidental, le golfe de Guinée, la Côte d'Ivoire (…) et le Congo. L'espèce est également présente dans toute la Méditerranée, de la mer d'Alboran à l'ouest jusqu'à la côte orientale à l'est, y compris l'Adriatique et la mer Egée. En Méditerranée, elle est commune sur les côtes d'Afrique du Nord. Il existe un signalement d'une Sicyonia sp. dans le golfe de Gascogne à 150 m de profondeur qui pourrait se rapporter à cette espèce.

Biotope

Le boucot de Méditerranée est une espèce benthique qui vit sur des fonds sédimentaires variés : sable, vase, prairies de zoostères et de posidonies, parfois aussi sur des fonds de gravier coquillier et les fonds détritiques. Cette espèce se rencontre de la côte (lagunes) à une quarantaine de mètres de profondeur, exceptionnellement 120 m.

Description

Cette crevette est de taille modeste ; la longueur maximale rapportée pour cette espèce est de 80 mm, mais les individus les plus souvent observés font généralement entre 30 et 60 mm. L'ensemble du corps est épais et très dur, la silhouette est relativement trapue. De nombreux poils courts forment une sorte de velours ras à la surface de l'animal.

Le rostre* est droit ou légèrement relevé, et un peu plus long chez les mâles que chez les femelles ; son extrémité n'atteint pas le bord antérieur de l'écaille antennaire. Il porte sur le bord ventral une seule dent aiguë presque à son extrémité et sur le bord dorsal trois ou quatre dents. Il se prolonge sur la carapace en arrière par une longue carène portant elle-même trois dents.

L'abdomen, dur et "sculpté", porte sur chaque segment une carène dorsale médiane ainsi que des sillons latéraux. Le premier segment abdominal porte dorsalement une dent bien développée et dirigée vers l'avant. Une autre dent similaire mais pointée vers l'arrière existe sur la partie postérieure dorsale du cinquième segment abdominal. Les pattes locomotrices n° 1 à 3 se terminent par une petite pince de taille croissante de l'avant vers l'arrière, de forme similaire ; la quatrième et la cinquième paire de pattes sont bien développées avec des griffes simples à l'extrémité. Le telson* est muni d'une épine de chaque côté.

Le boucot de Méditerranée présente des variations de livrée pigmentaire ; selon les cas, sa couleur peut être vert sombre à vert bronze, parfois rougeâtre ou brun jaunâtre. Le troisième segment abdominal porte parfois une petite plage sombre de chaque côté de la carène dorsale médiane ; des plages similaires mais plus petites peuvent se trouver sur les deux premiers segments abdominaux. Les antennes portent des annulations claires et sombres en alternance.

Espèces ressemblantes

Le boucot de Méditerranée est la seule espèce de ce type en Europe. Une quarantaine d'autres espèces du même genre existent en zones tropicales. Citons par exemple Sicyonia dejouanneti, Sicyonia inflexa et Sicyonia rocroi en Polynésie française, Sicyonia truncata et Sicyonia bispinosa en Nouvelle-Calédonie, Sicyonia lancifer et Sicyonia trispinosa dans les Mascareignes, etc...

Alimentation

Peu de données ont été collectées sur le mode alimentaire de Sicyona carinata, dont on sait la consommation probable des organismes trouvés dans le sédiment (annélides, petits crustacés, mollusques...) et des débris végétaux.

Reproduction - Multiplication

En dépit du peu de données connues, bien que la plupart des crevettes soient sexuées, certaines peuvent présenter des cas d'hermaphrodisme* ; il est donc difficile de généraliser. Chez les pénéides (au sens large), l'éclosion des larves* se fait au stade nauplius. Chez Sicyonia carinata, il y aurait huit stades naupliens.

Vie associée

Quelques poissons sont connus comme prédateurs : d'une part la rascasse brune Scorpaena porcus et le chapon Scorpaena scrofa en Tunisie et d'autre part le grondin-perlon Chelidonichthys lucernus, le grondin morrude Chelidonichthys obscurus et l'émissole lisse Mustelus mustelus en Espagne et en Mauritanie.

Au niveau mondial, certaines espèces de Sicyonia (par exemple S. truncata et S. bispinosa en Nouvelle-Calédonie) sont parasitées par des bopyres (Crustacés Isopodes Epicarides) de la famille des Orbioninae.

Divers biologie

Comme beaucoup d'autres, cette espèce vit enfouie superficiellement dans le sédiment dans la journée et est très active la nuit à la recherche de nourriture, pour la mue et la reproduction.

Il y a quatre types de pigments dans les téguments de l'animal : blanc (ptérine + flavine), rouge (caroténoïde), noir (caroténoprotéine) et gris (nature chimique incertaine). Comme chez les crevettes grises, ces pigments assurent une certaine adaptation à la couleur du fond (mimétisme par homochromie). Il y a de plus un rythme nycthéméral* de la coloration : cette crevette est plus claire la nuit et plus colorée le jour.

Informations complémentaires

Capturée au gangui*, cette espèce doit être considérée comme accessoire dans les pêcheries. Elle est commercialisée dans certains pays (Tunisie, Maroc, Italie, Slovénie, Croatie) ; elle représente cependant un comestible peu apprécié à cause de la dureté de ses téguments.

Elle est parfois utilisée comme appât pour la pêche.

Origine des noms

Origine du nom français

Boucot = dérivé de bouc, nom général des crevettes [désuet] (cf. bouquet, chevrette… de même étymologie, en lien avec les "sauts" de l'animal),
de Méditerranée = une des mers où l'espèce est particulièrement commune.

Origine du nom scientifique

Sicyonia = de Sicyone (antiquité grecque), ville du proconsulat d'Archaïe / cf. aussi près de Patras + Delphes en Grèce (et aussi cf. Myron (tyran de Sicyone) in Aristote, Politiques V, 12),
carinata = signifie carénée, en rapport avec la forte carène dorsale de l'animal.
Le synonyme sculpta fait référence à la carapace “sculptée" de l'animal.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Dendrobranchiata Dendrobranchiates Pas d'incubation des oeufs sous l'abdomen. Eclosion des larves au stade nauplius. Latéralement, le bas du premier segment abdominal recouvre le deuxième.
Famille Penaeidae Pénéidés P4 et P5 bien développés. Au moins 15 branchies. Carapace dure. Pléopode 2 du mâle avec un seul appendice. Pléopodes 3 et 4 sans endopodite.
Genre Sicyonia
Espèce carinata

Nos partenaires