Seiche à larges (grandes) mains

Sepia latimanus | Quoy & Gaimard, 1832

N° 582

Indo-Pacifique Ouest

Clé d'identification

Yeux avec un liseré jaune
Fente de l'œil présentant un décrochement à l'avant

Noms

Noms communs internationaux

Broadclub cuttlefish (GB), Breitarm sepia (G), Sepia mozada (E)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Sepia harmeri Robson, 1928
Ponderisepia eclogaria Iredale, 1926
Sepia hercules Pilsbury, 1894
Sepia mozambica Rochebrune, 1884
Sepia rappiana Férussac, 1835

Distribution géographique

Indo-Pacifique Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Indo-Pacifique Ouest.

Biotope

Ubiquiste* dans les récifs coralliens.

Description

Les différentes espèces de seiches ne sont pas faciles à distinguer les unes des autres en plongée. Néanmoins, pour cette espèce, l'œil est caractéristique, permettant ainsi de l'identifier.



Le corps peut atteindre 50 cm de long, hors tentacules.
A l'avant du corps se trouvent 10 tentacules ou bras. 8 sont visibles, ce sont les plus courts, ils sont recouverts de ventouses sur leur face interne. Les deux autres, plus longs, les tentacules ravisseurs, sont rangés dans des poches. Ces derniers ne portent des ventouses qu'à leur extrémité. Chez S. latimanus ils portent chacun 6 larges ventouses et de nombreuses plus petites. La 3ème paire fait office de stabilisateurs. Les tentacules entourent un orifice buccal présentant un bec* semblable à un bec de perroquet.



Les yeux sont entourés d'un liseré jaune et présentent une fente (la pupille) en W faisant un petit décrochement à l'avant.



Le manteau* présente des livrées très variables. Les différences de livrées sont d'autant plus marquées que l'animal peut changer de couleur à volonté. Ces changements de couleurs peuvent même donner l'impression de mouvement le long du corps. Le manteau peut également se hérisser. Ces variations de couleurs sont dues à la présence de chromatophores*, qui sont des cellules colorées que l'animal stimule ou non en réponse aux excitations.



Une bande ondulante est présente sur les flancs de la seiche. Elle permet les déplacements lents.



Le corps se termine en pointe.



Des seiches existent dans toutes les mers, par exemple Sepia officinialis (voir la fiche riche en informations dans la zone France).

Alimentation

Cette espèce semble se nourrir principalement de crustacés et de poissons.
Au moment de la chasse, la seiche fait circuler rapidement des bandes noires le long de son corps et des tentacules. Quand on regarde l'animal de face à ce moment, les bandes noires convergent vers l'extrémité des bras. Serait-ce pour détourner l'attention de la proie ?
Le bec permet de maintenir et de couper les proies. Comme les gastéropodes, la seiche possède une radula * : un ruban râpeux (une langue) servant à l'ingestion des proies.
Les glandes salivaires des céphalopodes contiennent des substances neurotoxiques qui permettent de neutraliser rapidement la proie capturée.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés.
Les mâles effectuent en général une parade nuptiale.
La fécondation est interne. Un tentacule (le quatrième bras gauche du mâle) se spécialise au moment de la reproduction : l'hectocotyle. Ce tentacule spécialisé en forme de cuiller dépose les spermatophores contenant les spermatozoïdes dans une poche de la femelle.
Des capsules, contenant chacune un œuf, sont ensuite attachées, une à une, par la femelle à un support. Un petit pédoncule caractérise les capsules des seiches. Les œufs sont souvent cachés dans le corail et pas si faciles à remarquer (voir la photographie).

Divers biologie

L'os de seiche ou sépion permet à l'animal de se stabiliser en faisant varier sa flottabilité.



Cette espèce est active le jour et exploite son excellent camouflage pour chasser.



En arrière de la tête et en dessous on voit le siphon (un tube sortant du manteau et servant à la locomotion par propulsion d'eau). L'eau est aspirée au niveau de la cavité palléale puis rejetée énergiquement, par le siphon propulsant l'animal vers l'arrière.

Informations complémentaires

Les seiches peuvent cracher de l'encre, une substance sombre qui simule le volume de leurs corps. Elles gagnent ainsi du temps pour fuir les prédateurs. Cette encre sort par le siphon de l'animal, la glande est dans la cavité palléale.
L'encre était utilisée comme encre et teinture : c'est la couleur sepia.
En Nouvelle-Calédonie, au début de la saison fraîche, les calmars et les seiches se rapprochent du bord pour se reproduire. Un engouement particulier pour la pêche à la seiche apparaît alors.

Origine des noms

Origine du nom français

Traduction du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Sepia: du grec puis du latin [sepia] = seiche et également l'encre.
latimanus: du latin [latus] = large et [manus] = main donc à large main (les tentacules les plus externes sont larges). Les bras longs possèdent de plus grandes ventouses que les autres.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Cephalopoda Céphalopodes Yeux complexes, coquille interne, externe cloisonnée ou absente, cavité palléale musclée, siphon musculeux, tentacules ou bras (munis de ventouses), poche à encre.
Sous-classe Coleoidea / Dibranchiata Coléoïdes / Dibranchiaux Ventouses sur les bras, au nombre de 10 au moins. Bras hectocotyle pour le transfert du spermatophore. 2 branchies, 2 néphridies, une coquille interne ou vestigiale, des chromatophores, une poche à encre, un grand cerveau.
Super ordre Decabrachia Décapodiformes 4 paires de bras spécialisés pour la capture des proies et 2 tentacules plus longs. Ventouses pédonculées, mobiles, avec un anneau corné. Une coquille interne.
Ordre Sepioidea / Sepiida Sépioïdes / Sépiides Coquille calcifiée, interne, cloisonnée, rectiligne, parfois réduite ou absente. Le corps est court et large ou en forme de sac bordé sur toute la longueur par une nageoire ondulante. Organismes benthiques ou pélagiques.
Famille Sepiidae Sepiidés
Genre Sepia
Espèce latimanus

Nos partenaires