​Eponge à plaques européenne

Placospongia decorticans | (Hanitsch, 1895)

N° 4019

Méditerranée et Atlantique proche

Clé d'identification

Plaque divisée en plusieurs polygones séparés par des sillons
Oscules et pores inhalants au niveau des sillons ajourés
Consistance coriace
Couleur jaune orangé à marron
Très à l'ombre dans les fissures de la roche

Noms

Autres noms communs français
Eponge écailleuse
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Physcaphora decorticans Hanitsch, 1895
Placospongia graeffei
Lendenfeld, 1898

Distribution géographique

Méditerranée et Atlantique proche

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

En Méditerranée Placospongia decorticans est principalement observée en mer Adriatique et en mer Tyrrhénienne. Les observations sur les côtes françaises sont plus rares. Elle semble absente des côtes libyennes et de la mer d'Alboran.
En Atlantique Nord-Est elle est référencée sur les côtes sénégalaises et mauritaniennes, dans les archipels de Macaronésie (Açores, Canaries, Madère) et sur les côtes portugaises, espagnoles et françaises.

Biotope

L'éponge à plaques vit bien à l'ombre des grottes et des fissures de la roche ou du coralligène*. Ses limites de profondeur ne sont pas connues.

Description

Placospongia decorticans est une éponge qui forme des plaques adhérentes au substrat*. Sa consistance est coriace. Elle mesure habituellement une dizaine de cm pour quelques mm d'épaisseur. Sa surface plane est divisée en plusieurs polygones très caractéristiques donnant un aspect de mosaïque à l'éponge. Les pores inhalants et les oscules* sont situés au niveau des sillons inter-plaques. Ces sillons ajourés, plus ou moins larges, sont traversés par de grosses fibres, des épaississements de surface, qui relient les polygones entre eux. L'éponge à plaques est de couleur jaune sale, orangée ou marron.

Espèces ressemblantes

Dans son aire de répartition, la Méditerranée et l'Atlantique proche, aucune autre espèce ne lui ressemble. En mer tropicale (Caraïbes et Indo-Pacifique) plusieurs espèces de Placospongia ressemblantes existent.

Mycale (Mycale) lingua (Bowerbank, 1866) présente aussi des crevasses aquifères* qui ne délimitent pas de vraies plaques polygonales. Elle est principalement observable en mer du Nord, en Manche et en Atlantique Nord-Est.

Alimentation

Comme toutes les éponges, il s'agit d'un organisme filtreur* microphage*. L'eau est aspirée par pompage à l'intérieur au travers de pores* inhalants qui parsèment les sillons inter-plaques de l'éponge, elle est filtrée par les choanocytes* qui tapissent la cavité intérieure (ou atrium*) et qui génèrent ce phénomène de pompage, puis rejetée par les oscules. Au passage les choanocytes retiennent les espèces unicellulaires et les particules alimentaires contenues dans l'eau.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée ou asexuée sans plus de précision pour cette espèce.

Divers biologie

Les éponges à plaques ont la particularité de pouvoir se contracter de façon visible en rapprochant leurs plaques polygonales les unes des autres.

Description microscopique :
Les mégasclères* sont des tylostyles* de 510 x 8 µm. Ils sont regroupés en bouquets répartis régulièrement perpendiculairement à la surface qu'ils percent en formant de petits conules*.
Les microsclères* sont des sélénasters* de 80 x 28 µm, des spirasters* de 14 µm et des sphérasters* de 2 types de 12 à 16 µm.
L'ectosome* est protégé par une écorce constituée d'une couche de sélénasters recouverte vers l'extérieur d'une fine couche de sphérasters.

Origine des noms

Origine du nom français

Éponge à plaques européenne est une proposition des auteurs du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Placospongia : du grec [plako-] = dalle, pierre plate, par extension toute surface plate et du grec [spoggos] = éponge, substance spongieuse.

decorticans : signifie "dont l'écorce se détache". Probablement en référence aux sillons dépourvus de l'écorce constituée d'une couche dense de spicules* (sélénasters* et sphérasters*).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Ordre Clionaida Clionaides
Famille Placospongiidae Placospongiidés
Genre Placospongia
Espèce decorticans

Nos partenaires