Pilumne épineux

Pilumnus spinifer | H. Milne-Edwards, 1834

N° 1496

Atlantique sub-tropical, Méditerranée, mer Noire

Clé d'identification

Petit crabe, 2 à 3 cm de large
Bord de la carapace avec cinq dents
Nombreux poils raides, doigts des pinces sombres
Couleur générale uniforme rouge à brunâtre
Une épine sur le carpopodite* de chaque patte

Noms

Noms communs internationaux

Red hairy crab (GB), Granziporetto (I), Cangrejito peludo, cangrejito peludo rojo (E), Borstenkrabbe (D), Rood ruig krabbetje (NL)

Distribution géographique

Atlantique sub-tropical, Méditerranée, mer Noire

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Le pilumne épineux est présent dans l'est de l'Atlantique, entre 40° N et 25° N, depuis les îles du Cap Vert au sud jusqu'aux côtes portugaises au nord, et peut-être jusqu'au golfe de Gascogne (?).
Les spécimens signalés en 1826 dans le port d'Uddevalla (Suède) ont été très probablement introduits par des bateaux et ont disparu depuis.
L'espèce est potentiellement présente dans toute la Méditerranée, dans le bassin du Levant, en mer de Marmara et en mer Noire.

Biotope

En Méditerranée, Pilumnus spinifer a été signalé entre 3 et 110 m de profondeur, sur différents fonds durs, le coralligène, les roches, dans des oscules d'éponge (Geodia, Cydonium…), plus rarement parmi les rhizomes de posidonies.

Description

Le pilumne épineux est un crabe de taille petite à moyenne. Les dimensions (longueur x largeur) de la carapace sont habituellement comprises entre 21 x 27 et 24 x 36 mm chez les mâles ; les femelles semblent plus petites. Le front est convexe et légèrement denticulé de part et d'autre de l'incision médiane. Les bords latéraux antérieurs de la carapace portent cinq dents spiniformes* fortes, incluant celle du bord externe de l'orbite. Les pinces sont plutôt courtes mais puissantes et légèrement inégales (hétérochélie* faible) ; elles portent de nombreux tubercules épineux ; la pince la plus grosse est indifféremment la gauche ou la droite. Les pattes sont relativement courtes et trapues et se terminent par une forte griffe ; elles portent une épine externe relativement forte à l'extrémité distale du carpopodite* et une autre plus faible à l'extrémité distale du propodite*. L'animal possède un peu partout de nombreux poils raides, rigides au toucher ; les poils « en massue » sont rares ou absents.
La couleur générale de l'adulte est rouge-brique, parfois brunâtre. Les doigts des pinces sont brun-sombre. Les jeunes sont plus clairs et souvent plus ou moins marbrés. Les assez nombreuses photos qui illustrent cette fiche montrent le polymorphisme* de l'espèce, c'est-à-dire ses différents aspects de forme et de couleur ; en partie à cause de ces variations, la systématique des Pilumnus méditerranéens est assez confuse.

Espèces ressemblantes

La systématique des crabes du genre Pilumnus a été et reste toujours assez confuse et les systématiciens ne sont pas tous d'accord entre eux. Il y a souvent des erreurs d'identification sur les photos publiées sur internet. Ceci est lié en partie au fait que les ouvrages de vulgarisation (au moins les francophones) ne mentionnent que Pilumnus hirtellus.

En Europe, le pilumne hirsute (Pilumnus hirtellus) est l'espèce la plus répandue ; de petite taille, elle est assez bien caractérisée par ses nombreux poils en massue lui donnant souvent un aspect « sale ». Une autre espèce de Pilumnus existe en Méditerranée, le pilumne à poils soyeux, Pilumnus villosissimus, qui possède de longs poils souples, de couleur plutôt brunâtre.

Les crabes du genre Eriphia présentent six à sept dents sur le bord antérolatéral* et la carapace est presque dépourvue de longs poils ; ces crabes dépassent largement en taille les Pilumnus avec une largeur de carapace atteignant 132 mm, si bien que la confusion ne peut se faire qu'avec des juvéniles.

Alimentation

Le régime alimentaire des pilumnes demeure mal connu ; ils se nourrissent sans doute de petits organismes fixés (balanes, vers tubicoles, algues...) ou peu mobiles (annélides, amphipodes, mollusques, jeunes échinodermes...).

Reproduction - Multiplication

Les femelles peuvent être ovigères* lorsqu'elles ont atteint les dimensions de 7 x 11 mm. En Espagne, la ponte a lieu de juillet à septembre. La taille des œufs est de 0,33 à 0,36 mm. Le développement larvaire comporte quatre stades zoé* et une mégalope*.

Vie associée

Pilumnus spinifer est souvent trouvé à proximité immédiate ou tout contre certaines anémones de mer comme Anemonia viridis ou Aiptasia mutabilis.

Parfois des épibiontes colonisent sa carapace, comme les polychètes serpulides Pomatoceros et Spirorbis (voir photos).

En Méditerranée, des spécimens de Pilumnus spinifer ont été signalés porteurs de la grégarine Cephaloidophora guinotae, du cilié Synophrya hypertrophica et de coccidies du genre Aggregata (les grégarines, les ciliés et les coccidies sont des unicellulaires, souvent parasites).

Les pilumnes peuvent, rarement, être parasités par une sacculine, Sacculina gerbei, elle-même pouvant à son tour être parasitée par un isopode épicaride du genre Danalia (voir photo).

Divers biologie

La longévité n'est pas connue avec précision, peut-être 2 ou 3 ans ?

Informations complémentaires

En Méditerranée, le pilumne épineux Pilumnus spinifer est sans doute l'espèce de Pilumnus la plus souvent observée en plongée car la plus commune sur les tombants.



Fiche MNHN/DORIS.

Origine des noms

Origine du nom français

Pilumne : francisation du nom de genre scientifique Pilumnus,
épineux : en référence aux petites épines des pattes, de la carapace et aux poils durs.

Origine du nom scientifique

Pilumnus : peut-être allusion aux poils de la carapace (« pileux »). Pilumnus était le dieu romain qui présidait aux mariages ; c'est aussi le nom de l'époux de Danaé.
spinifer : du latin [spina] = piquant, épine d'animal et du latin [ferre] = porter : qui porte des épines.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Brachyura Brachyoures Les brachyoures ont un abdomen réduit replié sous le céphalothorax. Ils sont représentés par les crabes et les araignées de mer.
Famille Pilumnidae Pilumnidés Carapace poilue.
Genre Pilumnus
Espèce spinifer

Nos partenaires