Pilumne hirsute

Pilumnus hirtellus | (Linnaeus, 1761)

N° 1495

Mer du Nord, Manche, Atlantique, Méditerranée, mer Noire

Clé d'identification

Petit crabe de 1 à 2 cm de large
Poils en massue souvent nombreux, mais pouvant manquer
Cinq dents antérolatérales* sur la carapace
Couleur générale uniforme brun-rouge
Doigts des pinces sombres, pattes courtes et robustes, sans épines

Noms

Autres noms communs français

Crabe pileux, crabe velu, crabe poilu, crabe poilu brun, crabe rouge poilu

Noms communs internationaux

Hairy crab, hairy black crab, bristly crab, bristly xanthid crab (GB), Granziporetto, granciporetto (I), Cangrejito peludo, cangrejito peludo negro, cangrejo aterciopelado, cranc vellutat (E), Borstenkrabbe, Haarkrabbe (D), Ruig krabbetje, zwart ruig krabbetje (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Cancer pilumnus Linnaeus, 1761
Pilumnus hirtellus ponticus Czerniavsky, 1868
Pilumnus aestuari Nardo, 1869
Pilumnus aestuarii Zariquiey-Alvarez, 1968
Pilumnus sp.1 d'Udekem d'Acoz, 1994
Pilumnus sp.1 d'Udekem d'Acoz, 1999

NB : d'après d'Udekem d'Acoz (1999), Pilumnus aestuarii Nardo, 1868 correspond clairement à P. hirtellus tandis que Pilumnus aestuarii sensu Zariquiey-Alvarez, 1968 devrait recevoir un nouveau nom. La liste ERMS ne mentionne pas cette nouvelle espèce, aussi nous considérerons ici le nom Pilumnus aestuarii comme synonyme de Pilumnus hirtellus, avec en mémoire les réserves de Cédric d'Udekem d'Acoz quant à la nomenclature de cette espèce.

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, Atlantique, Méditerranée, mer Noire

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Pilumnus hirtellus se rencontre dans l'est de l'Atlantique, entre 60° 18' N et 14° 54' N : depuis la Norvège jusqu'aux côtes ouest africaines et aux îles Canaries et du Cap Vert. Il est également présent dans tout le bassin méditerranéen, en mer de Marmara et en mer Noire.

Biotope

En Manche-Atlantique, ce crabe se rencontre à partir de la zone médiolittorale* inférieure (donc au niveau des Fucus serratus) jusqu'à une centaine de mètres de profondeur. Il est très commun sous les pierres, parmi les crampons des grandes algues (laminaires, saccorhizes, cystoseires…), dans les moulières et les récifs d'hermelles. Plus bas, il se rencontre aussi occasionnellement sur le maërl, les coquilles envasées, parmi les algues en épave roulées, sur les cailloutis, les fonds durs circalittoraux*. En Méditerranée, il a été signalé parmi les rhizomes* de posidonies et les algues photophiles (cystoseires), dans les rochers des graus, sur différents fonds durs, et sur le coralligène.

Description

Pilumnus hirtellus est un crabe de taille modeste ; les dimensions (longueur x largeur) de la carapace sont comprises entre 8 x 12 et 17 x 25 mm chez les mâles, 7 x 11 et 14 x 20 mm chez les femelles. La carapace a un bord frontal convexe ou oblique de chaque côté de son incision médiane. Ses bords latéraux antérieurs comportent cinq dents spiniformes*, en incluant celle de l'orbite externe. Les segments abdominaux sont libres chez les deux sexes et les femelles ont un abdomen relativement étroit (caractères relativement « primitifs »). Les pinces sont plutôt courtes mais puissantes et légèrement inégales (hétérochélie* faible) ; la pince la plus grosse est indifféremment la gauche ou la droite ; chez les mâles, les pinces sont plus grosses que chez les femelles. Les pattes sont relativement courtes et trapues et sans épines ; elles se terminent par une forte griffe ; la paire postérieure est plus courte que les autres. L'animal porte un peu partout des poils « normaux » et ici et là des poils dits « en massue » qui confèrent à l'animal un aspect hirsute voire teigneux ; ces poils ne sont pas répartis uniformément et leur densité est variable selon les individus ; ils manquent souvent sur la moitié postérieure de la carapace.
Chez la forme aestuarii l'animal porte des poils lisses et en principe pas de poils dits « en massue ».
La couleur générale est rougeâtre à brunâtre, les doigts des pinces sont assez sombres, d'un brun noirâtre. Les pattes locomotrices peuvent être marbrées chez les petits individus.

Espèces ressemblantes

La systématique des crabes du genre Pilumnus a été et reste assez confuse. En Europe, Pilumnus hirtellus est la seule espèce présente en mer du Nord, Manche et Atlantique.
En Bretagne et plus au sud, un risque de confusion existe avec les juvéniles du crabe verruqueux Eriphia verrucosa qui peuvent présenter quelque ressemblance avec des Pilumnus. Chez Eriphia, la carapace ne présente pas de poils en massue, l'orbite est fermée sur l'angle interne, la taille est beaucoup plus grande puisque la largeur de la carapace peut atteindre 132 mm ; de plus l'espèce est absente normalement en mer du Nord et en Manche, et rare et limitée à l'estran dans le golfe de Gascogne, si bien qu'elle a peu de probabilité d'être observée en plongée.



Plusieurs autres espèces de Pilumnus existent en Méditerranée ; les principales sont les suivantes : Pilumnus spinifer et Pilumnus villosissimus possèdent une épine sur le carpopodite* des pattes ; en outre, le premier a une allure générale épineuse et des poils raides, et le second possède de longs poils soyeux.
Pilumnus aestuarii est petit et rare ; comme Pilumnus hirtellus il a des poils en massue, mais en très petit nombre. La validité de cette espèce n'est pas acceptée par tous les scientifiques.

Alimentation

Le régime alimentaire des pilumnes demeure mal connu ; il se compose sans doute de petits organismes fixés (balanes, vers tubicoles, algues...) ou peu mobiles (annélides, amphipodes, mollusques...).

Reproduction - Multiplication

Les femelles sont ovigères* lorsqu'elles ont atteint des dimensions comprises entre 8,2 x 12 et 14 x 20 mm (10 x 14 mm pour la forme aestuarii). En Bretagne, la ponte a lieu de mars à septembre et les femelles sont ovigères jusqu'en novembre ; en Méditerranée (Catalogne), la ponte a lieu en juillet-août. Le diamètre des œufs est de 0,30 x 0,35 mm. Le développement larvaire comporte une pré-zoé*, quatre stades zoé*, et une mégalope*. Ces larves sont abondantes dans le plancton de juin à novembre, avec un maximum en septembre-octobre.

Vie associée

Différents parasites ont été signalés en Bretagne : le ver Fecampia erythrocephala, Giard, le crustacé rhizocéphale Sacculina gerbei, Bonnier, les crustacés isopodes épicarides Cancricepon elegans, Giard & Bonnier et Cancrion miser, Giard & Bonnier. Comme de nombreux autres crabes, cette espèce peut héberger des stades larvaires de Trématodes.

En Méditerranée, des spécimens ont été signalés porteurs du cilié Synophrya hypertrophica et de la Grégarine Cephaloidophora guinotae.

Les juvéniles de Pilumnus hirtellus peuvent se rencontrer occasionnellement associés à l'anémone verte Anemonia viridis.

Les poissons suivants ont été signalés comme prédateurs de Pilumnus : la rascasse Scorpaena porcus en Tunisie et le mérou Epinephelus marginatus en Espagne.

Divers biologie

De faibles variations morphologiques chez la femelle, suite aux pontes, ont été rapportées chez cette espèce.

La longévité n'est pas connue avec précision : peut-être 2 ou 3 ans ?

Informations complémentaires

En plongée, le pilumne hirsute est rencontré plus rarement que le pilumne épineux en Méditerranée.



Il peut pincer assez fort et blesser les doigts des enfants (à basse mer), malgré sa très petite taille !



Cette espèce est parfois présentée dans les aquariums publics.



Fiche MNHN/DORIS.

Origine des noms

Origine du nom français

Pilumne : francisation du nom de genre scientifique Pilumnus,
hirsute : en référence aux poils de la carapace de l'animal qui lui confèrent un aspect hérissé, ébouriffé.
[estuarien (pour la forme aestuarii) : des estuaires (en référence à la lagune de Venise où la forme aestuarii a été décrite par Nardo en 1869)].

Origine du nom scientifique

Pilumnus : peut-être allusion aux poils de la carapace (« pileux »). Pilumnus était le dieu romain qui présidait aux mariages ; c'est aussi le nom de l'époux de Danaé.
hirtellus : diminutif du latin [hirtus] = hérissé.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Brachyura Brachyoures Les brachyoures ont un abdomen réduit replié sous le céphalothorax. Ils sont représentés par les crabes et les araignées de mer.
Famille Pilumnidae Pilumnidés Carapace poilue.
Genre Pilumnus
Espèce hirtellus

Nos partenaires