Pagure anachorète

Pagurus anachoretus | Risso, 1827

N° 392

Méditerranée, Atlantique Est (Portugal, Canaries)

Clé d'identification

Bernard-l’ermite de petite taille : jusqu’à environ 3 cm
Couleur générale marron avec des taches claires plus ou moins cernées de bleu
Poils clairsemés lui donnant une apparence hirsute
Yeux verts et pédoncules oculaires de couleur claire
Antennes striées de blanc

Noms

Autres noms communs français

Pagure multicolore

Noms communs internationaux

Hermit crab (GB)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Eupagurus anachoretus (Risso, 1827)

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Est (Portugal, Canaries)

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Portugal, les Canaries et toute la Méditerranée.

Biotope

Pagurus anachoretus vit dans les petits fonds en zone rocheuse, sur des fonds coralligènes ou dans les herbiers de posidonie. Il se rencontre assez couramment entre 0 et 20 mètres.

Description

Ce bernard-l’ermite est de petite taille : environ 3 cm au maximum (en comptant les pattes et les pinces) mais souvent plus petit à beaucoup plus petit. La couleur générale est marron, le côté des pattes est clair avec des dessins marron cernés de bleu. Les articulations des pinces et des pattes sont de couleur claire et des lignes irrégulières bleues se retrouvent sur les pinces dans le sens de la longueur. Suivant les individus les lignes bleues des pinces peuvent souligner des taches plus claires.
Le céphalon* présente un dessin sur fond clair : quatre lignes de taches foncées cerclées de bleu ou sur fond bleu, séparées par trois lignes marron (voir schéma).
Les yeux sont verts, les pédoncules oculaires sont blancs avec les articulations foncées.
Ce pagure possède des poils assez longs et clairsemés, ce qui lui donne une apparence hirsute.
Les antennes sont striées de blanc.
Pagurus anachoretus se loge dans des coquilles assez diverses. Il est fréquent de le trouver dans la coquille allongée d’un cérithe. Il lui arrive parfois de s’associer à une anémone de mer, mais ce n’est pas une règle. La pince droite est plus grosse que la gauche.

Espèces ressemblantes

Pagurus anachoretus peut être confondu avec les autres pagures de petite taille comme Clibanarius erythropus, qui, comme lui, est appelé ermite de roche. Toutefois Clibanarius erythropus a les 2 pinces de grosseur sensiblement égale et ne fréquente que les zones très superficielles : jusqu’à environ 4 mètres de profondeur.

Pagurus anachoretus
peut aussi être confondu avecPagurus cuanensis. De taille proche, les deux espèces se différencient au niveau de la pilosité. Alors que Pagurus anachoretus possède de grands poils épars, Pagurus cuanensis possède une pilosité beaucoup plus dense, en particulier sur les pinces.

Alimentation

Animal détritivore*. Les pagures se nourrissent généralement de débris d’origine animale ou végétale. En aquarium, les pagures de petite taille sont considérés comme de bons nettoyeurs.

Reproduction - Multiplication

Reproduction sexuée, espèce gonochorique*. Comme la plupart des crustacés décapodes, les œufs incubés sur l'abdomen de la femelle donnent naissance à des larves planctoniques. Dans le cas des pagures, ces larves sont appelées glaucothoés. Après plusieurs mues larvaires dans le plancton, ces larves subissent une métamorphose à la suite de laquelle les animaux deviennent benthiques. Les "bébés" pagures recherchent une mini-coquille à leur taille dès leur arrivée sur le fond et grandissent jusqu'à devenir adultes.

Vie associée

Pagurus anachoretus peut s’associer avec une anémone de mer : Calliactis parasitica, mais ce n’est pas une règle. Il est plus généralement rencontré seul.

Divers biologie

Ce petit pagure est celui que l’on rencontre le plus, très fréquemment sur les petits fonds rocheux de Méditerranée. Sa petite taille lui permet d’utiliser les coquilles les plus abondantes à faible profondeur.
Sa longévité est estimée à plus de deux ans et demi.

Informations complémentaires

Les pagures sont souvent utilisés comme appâts par les pêcheurs.



Fiche validée MNHN/DORIS.

Origine des noms

Origine du nom français

Pagurus anachoretus est appelé ermite de roche car il se rencontre seul dans sa coquille, essentiellement dans les zones rocheuses.

Origine du nom scientifique

Pagurus : du grec [pagos] = objet fiché, durci, et [oura] = queue. Les pagures ont une partie postérieure molle, l’abdomen, qui est contenue dans la coquille qui l'héberge.



anachoretus : du grec [anakhôrêtês] = se retirer, vivre en ermite, solitaire.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Anomura Anomoures

Les anomoures sont caractérisés par une cinquième paire de pattes atrophiée. Ils sont essentiellement représentés par les galathées et les bernard-l'ermite.

Famille Paguridae Paguridés Dissymétrie générale, la pince droite plus grosse que la gauche. L'abdomen est mou et protégé par une cuticule fine.
Genre Pagurus
Espèce anachoretus

Nos partenaires