Poisson-coffre jaune

Ostracion cubicus | Linnaeus, 1758

N° 2245

Mer Rouge, Indo-Pacifique tropical Ouest

Clé d'identification

Forme d'une boîte rectangulaire
Juvénile jaune à points noirs
Adultes bruns à bleutés avec taches blanches cerclées de noir et points noirs

Noms

Autres noms communs français

Bourse-coffre, poulet de mer

Noms communs internationaux

Yellow boxfish, cube trunkfish, cubical boxfish (GB), Pesce scatola giallo (I), Pez cofre amarillo, pez cofre moteado (E), Gelbbrauner Kofferfisch, Gewöhnlicher Kofferfisch (D), Geelbruine koffervis (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Ostracion cubicum Linnaeus, 1758
Ostracion tuberculatus Linnaeus, 1758
Ostracion argus Rüppell, 1828

Distribution géographique

Mer Rouge, Indo-Pacifique tropical Ouest

Zones DORIS : 4 Indo-Pacifique

Cette espèce est présente en mer Rouge, dans tout l'océan Indien, y compris Mayotte et la Réunion. Dans le Pacifique, on la trouve de l'Indonésie à la Polynésie française et Hawaï, et du sud du Japon à l'Australie et l'île Lord Howe. Elle est présente en Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Le poisson-coffre jaune fréquente les lagons, les prairies d'algues et les récifs extérieurs relativement abrités, généralement entre 1 et 50 m de profondeur mais on a signalé sa présence jusqu'à 280 m. Les juvéniles sont souvent observés parmi les branches d'Acropora ou dans des crevasses.

Description

Ostracion cubicus est un poisson ayant la forme d'une boîte rectangulaire et pouvant atteindre jusqu'à 45 cm. La bouche, garnie de petites dents incisiformes*, forme une petite protubérance conique. Les yeux sont gros et situés haut sur la tête. Le corps est formé de plaques osseuses polygonales soudées, ce qui lui donne une forme cubique rigide. Seul le pédoncule caudal, assez long, est articulé. Les nageoires pectorales servent pour se déplacer. La nageoire dorsale (8-9 rayons mous) est située très en arrière du corps, juste avant le pédoncule caudal. Il n'y a pas de nageoire pelvienne, mais une petite nageoire anale (9 rayons mous) est présente. La nageoire caudale est très large, en forme d'éventail et sert de gouvernail.

La coloration de cette espèce varie de façon importante avec l'âge.
Chez les juvéniles, le corps est entièrement jaune avec de gros points noirs. Il a une forme plus cubique que l'adulte car le pédoncule caudal est très réduit. Petit à petit, ces taches noires vont se transformer en un cercle noir, dont l'intérieur devient blanc puis bleu.
Chez les adultes intermédiaires, qui sont femelles, le corps passe du jaune au brun et il apparaît de plus en plus de petits points noirs. Le pédoncule caudal reste jaune vif.
Enfin chez l'adulte, le corps est plus rectangulaire, la queue devient bleue, le nombre de petits points noirs augmente encore. Il apparaît une protubérance au-dessus de la bouche. Chez les individus les plus âgés, qui sont mâles, la coloration bleue domine, les points noirs sur le pédoncule caudal fusionnent pour former un réseau de taches noires. Il existe aussi des individus âgés bleutés où les taches noires ont pratiquement disparu et avec des zones jaunes au niveau des jointures des plaques.

Certains individus de mer Rouge ont une coloration grise avec de nombreux points noirs et quelques taches bleues. Ils ont été décrits sont le nom de Ostracion argus, qui, depuis, est considéré comme un synonyme de O. cubicus.

Espèces ressemblantes

Il existe d'autres poissons-coffres, comme Ostracion meleagris, O. cyanurus, O. solorensis qui ont la même forme mais avec des couleurs très différentes.

Ostracion immaculatus
est celui qui ressemble le plus à O. cubicus, mais il ne se rencontre que dans le sud du Japon et son corps, bleu ou jaune suivant l'âge, ne présente pas de points noirs.

Ostracion nasus
, a des points noirs sur le corps, mais celui-ci reste dans les tons gris.

Le genre Acanthostracion se distingue par deux petites cornes au-dessus des yeux.

Enfin, le genre Lactoria, a lui aussi deux cornes au-dessus des yeux mais également deux autres, à la base du pédoncule caudal.

Alimentation

Le poisson-coffre jaune se nourrit principalement d'algues, mais également d'invertébrés comme des mollusques, des éponges, de petits crustacés, des vers polychètes, des foraminifères, voire de petits poissons.

Reproduction - Multiplication

C'est une espèce hermaphrodite* protogyne* (d'abord femelle puis mâle) qui en période de reproduction, forme de petits harems de 3-4 femelles pour un mâle. Lors de la parade amoureuse, le harem remonte rapidement vers la surface et mâle et femelles émettent leurs gamètes* dans l'eau, avant de redescendre vers le fond. Cette activité est plus fréquente en fin de journée. Les gamètes sont libérés en pleine eau et la fécondation est externe. La vie larvaire est assez longue, ce qui explique que des juvéniles peuvent dériver dans la zone subtropicale, où cependant ils ne survivront pas au premier hiver.

Vie associée

Les juvéniles vivent souvent parmi les branches des coraux du genre Acropora.

Il n'est pas rare de voir Ostracion cubicus accompagné du poisson-trompette Aulostomus chinensis qui se cache derrière lui pour mieux surprendre ses proies.

Ostracion cubicus
est très souvent parasité par le ver trématode Parayamagutia ostracionis (Yamaguti, 1934). Ce sont des vers plats (embranchement des Plathelminthes) possédant des ventouses et des crochets et se fixant le long du tube digestif des animaux parasités.

Divers biologie

Le corps est enfermé dans une carapace formée de plaques osseuses polygonales (souvent hexagonales) soudées, juste sous la peau, avec uniquement des ouvertures pour la bouche, les branchies, l'anus, les nageoires et la queue.

La peau sécrète une faible quantité de mucus contenant une substance toxique protectrice, l'ostracitoxine ; celle-ci peut également être libérée dans l'eau en cas de stress. Cette toxine lipophile* est très stable dans l’eau et présente une activité neurotoxique et hémolytique* particulièrement efficace.

Son appareil olfactif est constitué d’un seul sac nasal, avec une chambre olfactive recouverte d’un fin épithélium.

Grâce aux mouvements de ses nageoires pectorales, dorsale et anale, il est capable de faire du sur place, nager en arrière ou de faire demi-tour sur lui-même, un peu comme un hélicoptère.

Informations complémentaires

C'est une espèce solitaire, territoriale mais assez farouche qui a tendance à fuir le plongeur ou à se réfugier dans les crevasses.

En 2005, ce poisson a inspiré Mercedes-Benz pour son concept-car "Bionic" !

Origine des noms

Origine du nom français

Poisson-coffre jaune : du fait de sa forme qui rappelle une boîte rectangulaire et de sa couleur jaune, surtout dans sa phase juvénile.

Origine du nom scientifique

Ostracion : du grec [ostrakon] = coquille.

cubicus
: du latin [cubicus] = cubique.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Ordre Tetraodontiformes Tétraodontiformes Groupe hétérogène mais absence d'écailles imbriquées, ouvertures branchiales réduites, bouche très peu fendue, pelviennes anormales ou absentes.
Famille Ostraciidae Ostraciidés Poissons-coffres.
Genre Ostracion
Espèce cubicus

Nos partenaires