Lèche-doigts de Plancus

Ocnus planci | (Brandt, 1835)

N° 206

Europe

Clé d'identification

Souvent en épibionte
Brun avec une peau de cuir parcourue par 5 doubles rangées de podia
8 ou 10 grands tentacules visibles
150 mm x 35 mm, corps à peine courbé
Corps plus souvent à découvert que les autres espèces de lèche-doigts

Noms

Autres noms communs français

Holothurie brune, concombre de mer, cornichon de mer

Noms communs internationaux

Sea cucumber (GB), Oloturia (I), Holothurias, cohombros de mar (E), Kletterholothurie (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Cladodactyla planci Brandt, 1835.
Cucumaria planci von Marenzeller, 1893. Synonyme encore très utilisé.
Holothuria brunneus (W. thomson, 1840).
Ocnus brunneus, Forbes & Goodsir, 1841, est le nom donné à la forme réduite et nordique de Ocnus planci.

Distribution géographique

Europe

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Toutes les côtes d’Europe, toute la Méditerranée comprise (mais y est peu fréquent), jusqu’aux côtes du Sénégal.

Biotope

Libre (non fixé) et grégaire* (vit en groupe sans être social) il se rencontre en petits peuplements plus ou moins denses dans les zones abritées et sur des fonds sableux et envasés, en pleine mer et dans les étangs littoraux (Thau…). Fréquemment associé aux corallines et ascidies, Ocnus planci est une espèce épibionte (sur des algues et sur des invertébrés). Le plus souvent de 6 à 60 m en Méditerranée et de 15 à 175 m en Atlantique/Manche/mer du Nord, il est possible de le trouver dès les premiers mètres mais également dans la zone de 200 à 300 m.

Description

C’est une espèce relativement grande dans la famille des Cucumariidés ; 35 mm de diamètre et 10 à 15 cm maximum de long. Le corps cylindrique (section à tendance rectangulaire), quasi rectiligne, en forme de cornichon est brun clair à brun foncé (parfois avec des taches foncées et irrégulières). La peau (le tégument*) a l’aspect et le toucher d’un cuir épais et mou.
Les pieds ambulacraires (ou podia) sont rétractiles et organisés en 5 doubles rangées bien matérialisées (zone radiaire, zone ambulacraire ou radius). Chez les petits individus les tubes ambulacraires peuvent être placés en 5 rangées simples en zigzag.
Plus souvent à découvert que les autres espèces de lèche-doigts, il peut être caché dans une anfractuosité, dans ce cas, il ne laissera apparaître que ses tentacules buccaux ramifiés arborescents de couleur brune identique au corps et parsemés de quelques taches blanchâtres. Longs d’une dizaine de cm, ces tentacules peuvent se rétracter à l’intérieur du corps de l’animal quand celui-ci est dérangé, en déplacement ou simplement au repos. Les tentacules sont au nombre de 10, mais les 2 tentacules buccaux sont quelquefois atrophiés, dans ce cas, on n’en comptera que 8 !
La peau contient de nombreuses plaques calcaires qui sont percées de plus de 4 trous chez Ocnus planci et sont recouvertes de nodules qui forment des protubérances arrondies caractéristiques à la surface de l’holothurie.
Une forme réduite de Ocnus planci (1 cm et brun) appelée « Ocnus brunneus » est rencontrée dans le nord de sa zone de distribution : de la Norvège aux îles Britanniques. La reproduction de cette forme ne se fait que par division transversale (asexuée), sa distribution va plus au nord que la forme normale sexuée (voir Ocnus lacteus, dans « Espèces semblables »).

Espèces ressemblantes

Aslia lefevrei, 10 cm, dont on ne voit que les tentacules bicolores (brun foncé et blanc), car presque toujours caché dans une anfractuosité. Mer du Nord, Manche, Atlantique. Cette espèce est la plus fréquemment rencontrée en plongée en Bretagne, alors que Ocnus planci est celle qui est la plus classique en Méditerranée.

Ocnus lacteus, blanc à brunâtre, 4 cm, également en épibionte d’autres espèces subaquatiques (invertébrés et algues). Cette espèce est très proche de la forme réduite de Ocnus planci (1 cm et brun) qui a été appelée à tort « Ocnus brunneus » et rencontrée dans le nord de la zone de distribution de Ocnus planci. Ce secteur géographique est la zone de distribution de Ocnus lacteus : de la Norvège aux îles Britanniques, essentiellement la mer du Nord. De plus, ces deux espèces, qui ont le même biotope, sont souvent rencontrées ensemble !

Leptopentacta (Thyone, Trachythyone, Cucumaria) elongata, corps allongé et courbé , brun foncé, 10 tentacules courts, extrémité postérieure effilée et pointue, de la Norvège (15 cm maximum) à la Méditerranée (7 cm).

Leptopentacta (Trachythyone, Cucumaria) tergestina, 5 cm recourbé en forme de U, extrémité postérieure moins effilée que elongata, marron tendant vers le rose ou le lilas. Méditerranée Occidentale Nord et Centre et Adriatique Nord et Centre, plus les côtes du Portugal et golfe de Gascogne.

Pawsonia saxicola : corps lisse et blanc à blanc sale, tentacules foncés, 15 cm, Manche et Atlantique de l’Irlande aux Açores.

Thyone Fusus, 10-20 cm, corps effilé aux deux extrémités, podia disséminés sur tout le corps, blanc à rosé, très délicat et fragile au toucher, classiquement recouvert de débris coquilliers, présent en Atlantique de la Norvège à Madère et Méditerranée.

Hors zone française :
Cucumaria syracusana, 7 cm, doubles ou triples rangées de podia très nombreux, violets brunâtres, dans les posidonies et les caulerpes sur fonds sableux riches en détritus, de 5 à 10 m. Rencontré à ce jour à Naples, en Adriatique, et sur les côtes africaines orientales en Méditerranée.

Alimentation

Détritivore, Ocnus planci capture dans la colonne d’eau des particules comestibles au moyen de ses tentacules englués et disposés en étoile autour de la bouche (filtreur suspensivore). Régulièrement, il vient se sucer un tentacule, dans un ordre défini, pour y récupérer sa nourriture, d’où son nom de lèche-doigts.

Reproduction - Multiplication

Chez les holothuries, il n’y a pas de différence sexuelle externe : les sexes sont séparés et la fécondation est externe. Ocnus planci (femelle) transporte pendant quelques temps ses œufs entre ses tentacules, alors que d’autres espèces d’holothuries vont libérer directement dans le milieu leurs produits sexuels mâle et femelle. Le développement se fait sans larve auricularia* ni larve doliolaria* chez Ocnus planci et l’œuf produit de petites holothuries benthiques. L’orifice génital est situé au-dessus de la bouche (face dorsale). La reproduction a lieu en mars/avril en Méditerranée.
Une reproduction asexuée (rare chez les holothuries) existe chez la forme réduite et nordique de Ocnus planci (cette forme a reçu le nom de Ocnus brunneus), elle se fait par division transversale et chaque moitié régénère les organes manquant. Cette multiplication asexuée a été observée en aquarium pour Ocnus planci.

Divers biologie

Ocnus planci (lèche-doigts de Plancus) est le Cucumariidé le plus fréquemment rencontré par les plongeurs en Méditerranée française (Thau…), alors que c’est l’espèce Aslia lefevrei (lèche-doigts de Lefèvre) qui sera vue prioritairement en Atlantique/Manche (Bretagne..).

Ocnus planci est très résistant, il supporte bien le transport, la vie en aquarium et les manipulations en laboratoire de recherche. Il suffit de le maintenir dans une eau fraîche et de l’alimenter avec des petits morceaux de vers de pêche !

Informations complémentaires

Les tentacules sont des podia buccaux modifiés d’où leur capacité à se gonfler d’eau pour se déployer (partie intégrante du système aquifère ou ambulacraire). Ces podia buccaux ont des fonctions multiples : locomotion, respiration, perception sensorielle.

Origine des noms

Origine du nom français

Lèche-doigts : on le voit se léchant les tentacules pour se nourrir, d’où son nom.

Origine du nom scientifique

[Ocnus] est, dans la mythologie grecque, le fils du Tibre et de Manto, fondateur de Mantoue (« Mantova » dans le nord de l’Italie). Personnage allégorique qu'on représente tressant une corde rongée au fur et à mesure par un âne, Ocnus personnifie l’hésitation, la frustration, la perte de temps et d’effort. Ocnus est le saint patron des chercheurs et des étudiants universitaires. Les tentacules représentent ainsi les filins qui, une fois tressés, donneront la corde (le corps brun de l’holothurie).

Giovanni Paolo Bianchi alias Janus [Plancus], 1693-1775. Naturaliste italien [Ocnus planci (Brandt, 1835), Acanthaster planci (Linnaeus, 1758)].

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Echinozoa Echinozoaires Echinodermes non étoilés de forme globuleuse ou allongée. Ce groupe renferme les oursins et les concombres de mer.
Classe Holothuroidea Holothuroïdes Echinodermes vermiformes, ouverture buccale à l’extrémité antérieure du corps et entourée d’une couronne de tentacules rétractiles, anus postérieur, une seule gonade : holothuries, concombres de mer.
Endosquelette réduit à de microscopiques ossicules ou plaques, inclus dans la paroi du corps.
Super ordre Dendrochirotacea Dendrochirotacés
Ordre Dendrochirotida Dendrochirotes Holothuries aux tentacules buccaux arborescents adaptés à la capture du plancton.
Famille Cucumariidae Cucumariidés Seulement 10 tentacules, lignes radiales de podia souvent bien définies, holothuries de taille généralement petite, eaux côtières vaseuses.
Genre Ocnus
Espèce planci

Nos partenaires