Nérophis lombric

Nerophis lumbriciformis | (Jenyns, 1835)

N° 1404

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique

Clé d'identification

Petit syngnathe de 15 cm de long maximum
Petit museau retroussé vers le haut
Une nageoire unique (dorsale), peau lisse
Couleur jaune-vert à sombre, taches pâles dorsales
Espèce de l'estran, mimétique parmi les algues

Noms

Autres noms communs français

Nérophis lombriciforme, nérophis lombricoïde, petite vipère de mer

Noms communs internationaux

Worm pipefish (GB), Serpeta (E, Cat), Wurmfish, Krummschnauzige Schlangennadel (D), (Kleine) wormzeenaald (NL), Krumsnutet havnål (N)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Syngnathus lumbriciformis Jenyns, 1835

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, océan Atlantique

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

La distribution de ce petit syngnathe s'étend sur toute la façade Atlantique Est, depuis la mer Baltique et les côtes sud de la Scandinavie jusqu'aux côtes marocaines et aux îles Canaries, ainsi qu'en Manche et en mer du Nord.

L'espèce a été observée 4 fois en Méditerranée française, dont 2 fois sur la Côte Bleue en 2010 et 2011 par Nicolas et Benjamin Adam (Sausset-les-Pins et Sète), et une fois en 2002 et en 2011 par Patrick Louuisy au Cap d'Agde. Son introduction y est sans doute accidentelle (exportation de moules ou d'huîtres ?)

Biotope

Le nérophis lombriciforme affectionne la faible profondeur des rivages rocheux. On le trouve fréquemment sous les pierres, aux abords d'anfractuosités de la roche, essentiellement parmi les graviers et au pied des algues et des zostères de la zone intertidale. Même si certains nérophis ont pu être observés à une profondeur de 30 mètres, cette espèce est caractéristique de l'estran*.
Cet animal est peu mobile et ne se déplace que pour se nourrir. Du fait de cette inertie, de sa taille et de sa finesse, le nérophis passe inaperçu parmi les débris végétaux des cuvettes littorales.

Description

Nerophis lumbriciformis est un petit syngnathe dont la taille ne dépasse pas les 15 centimètres. Son corps est très fin et de section circulaire, son diamètre est tout au plus de 2 millimètres. Sa tête est courte, et porte deux gros yeux latéraux et un petit museau légèrement retroussé vers le haut. La longueur de ce museau est proportionnellement inférieure à celle de la moitié de la tête.
Ce poisson ne possède qu'une nageoire dorsale allongée, de position à peu près médiane. Il n'a pas de nageoires pectorales, anale, ni caudale. Son corps, aminci en arrière de l'unique nageoire, se termine en pointe.
La couleur des nérophis lombriciformes est sombre, brune à noire. Certains individus sont plus clairs, de teinte jaune-vert. Elle tire vers le rouge foncé chez la femelle pendant la reproduction. Sur la face dorsale on observe des taches pâles grises à verdâtres régulièrement espacées. La face ventrale est habituellement plus claire, parfois parcourue de fines bandes blanches transversales.

Espèces ressemblantes

Nerophis ophidion (Linnaeus, 1758) est une espèce très proche du nérophis lombriciforme, mais sa longueur est plus importante (en général 20 à 30 cm), son museau est rectiligne et un peu plus allongé (la moitié au moins de la taille de la tête), et ses flancs sont plus colorés (vert, bleu...). Sa distribution est quasi identique, mais s'étend en plus à la Méditerranée française.

Le nérophis pourra également être confondu avec de juvéniles de syngnathes aiguilles (Syngnathus acus) et des jeunes siphonostomes (Syngnathus typhle typhle). La présence de nageoires pectorales et de la caudale chez ces derniers permet d'éviter toute confusion.

Alimentation

Les nérophis sont des poissons carnivores qui se nourrissent de petits crustacés planctoniques et de larves de poisson. Comme chez tous les syngnathiformes, la bouche des nérophis est transformée en un tube sans dents. Ils aspirent leurs proies en générant une dépression d'eau grâce à leurs ouïes et se servent de leur museau comme d'une pipette.

Reproduction - Multiplication

La reproduction est sexuée et a lieu une fois par an, pendant les mois d'été. Les sexes sont séparés, l'espèce est ovovivipare. Mâles et femelles sont matures sexuellement à l'âge de deux ans. Au moment de la reproduction c'est la femelle, qui prend une teinte plus colorée, qui courtise le mâle. Les deux individus se rapprochent et au cours d'une parade nuptiale la femelle pond ses œufs. Le mâle les recueille, les féconde de son sperme, puis les fixe sous sa surface ventrale entre deux replis cutanés qui font office de poche incubatrice. Ces œufs, sphériques, sont de couleur orangée, car ils sont très riches en caroténoïdes. Pendant la gestation, les soins apportés aux œufs sont uniquement paternels. Après 25 à 30 jours, les œufs éclosent. Les jeunes nérophis ressemblent à leurs parents, mais en miniature.

Origine des noms

Origine du nom français

Nérophis lombric, lombriciforme et lombricoïde sont la traduction littérale du nom scientifique Nerophis lumbriciformis.

Origine du nom scientifique

Nerophis : du grec [ophi] = serpent,
lumbriciformis : du latin [lumbricus] = lombric, ver de terre, et du latin [forma] = forme, en forme de.
Ce poisson évoque un serpent ou un ver de terre.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Syngnathiformes Syngnathiformes Poissons possédant des mâchoires soudées en un tube allongé. Il s'agit essentiellement des syngnathes et des hippocampes.
Famille Syngnathidae Syngnathidés Bouche « rapportée » au bout d'un tube.
Genre Nerophis
Espèce lumbriciformis

Nos partenaires