Grand corail étoilé

Montastraea cavernosa | Linnaeus, 1767

N° 284

Caraïbes

Clé d'identification

Grandes colonies, formant des masses arrondies, des dômes, des piliers ou des plaques (en profondeur)
Polypes circulaires en formes d'étoile (épanouis)
Diamètre des polypes 6 à 12 mm

Noms

Noms communs internationaux

Great star coral, large star coral (GB), Coral cavernoso, coral de ojos (E), Groβe Sternkoralle (D)

Distribution géographique

Caraïbes

Zones DORIS : Caraïbes

Commun à abondant au sud de la Floride, Bahamas et Caraïbes.

Biotope

Les colonies vivent entre 15 et 35 mètres de profondeur.

Description

Ce corail forme de grandes colonies, mesurant de 60 cm à 250 cm, généralement massives, formant des masses arrondies, des dômes ou des piliers. Dans les eaux profondes les colonies se développent en formes aplaties. Les polypes sont circulaires d'un diamètre de 6 à 12 mm en forme d'étoile, et sont rétractés de jour. La couleur varie : brun, vert, gris ou violet. Parfois les polypes sont orangés ou rouges (phénomène de fluorescence* dû à des algues unicellulaires symbiotiques*).

Alimentation

Les polypes se nourrissent de plancton* : crustacés, vers et bactéries, qu'ils piègent à l'aide de leurs nombreux tentacules. Les proies, paralysées par le venin sont dirigées vers la bouche. C'est en général la nuit que la capture est active, les polypes étant en extension.

Reproduction - Multiplication

La reproduction des coraux Montastraea cavernosa a lieu quelques nuits par an après la pleine lune du mois d'août. Une demi-heure avant le frai, les œufs fécondés sont mis en place à l'ouverture des polypes. Soudain, sur toute la longueur du récif, ils sont lâchés et se mettent à flotter vers la surface.
Véritables écrins de vie, les colonies mères libèrent simultanément les œufs, micro-billes roses, qui donneront rapidement des larves que l'on appelle planula*. Ces larves nageront au gré des courants jusqu'à ce qu'elles trouvent un support favorable. Elles se transforment alors en polype et chaque polype se divisera ensuite pour donner une colonie.
Ce phénomène a été observé à Port Louis en Guadeloupe le 26 août 2005.

Vie associée

Comme chez la plupart des Scléractinaires ou Madréporaires, les polypes du grand corail étoilé renferment des algues unicellulaires, les zooxanthelles*. Ces algues vivent en symbiose* avec le corail et jouent un rôle très important dans le métabolisme de l'animal.
Les zooxanthelles sont localisées à l'intérieur des cellules des polypes. Elles sont déjà présentes dans l'œuf juste après la fécondation.
Les pigments des zooxanthelles sont à l'origine de la couleur des coraux. Le blanchissement correspond à la perte de la coloration des coraux laissant apparaître le squelette blanc.

La partie inférieure des dômes de Montastraea est souvent colonisée par l'éponge encroûtante orange : Mycale laevis.

Divers biologie

Blanchissement des coraux
Le blanchissement des récifs est dû à l'expulsion totale des zooxanthelles par les coraux.
L'hypothèse la plus souvent avancée serait l'élévation anormale de la température de l'eau qui stresse le corail, la relation symbiotique n'est plus possible, ceux-ci expulsent alors leurs hôtes.
Les coraux blanchis sont toujours vivants mais affaiblis car ils ont perdu les symbiontes qui leur fournissent une importante source de nourriture. Si les coraux ne récupèrent pas leurs zooxanthelles rapidement, ils meurent ou sont sujets à des attaques par des maladies ou des algues.
En septembre 2005, la température de l'eau a été anormalement élevée aux Antilles.

Réglementation

Comme tous les coraux, le corail étoilé est protégé au titre du protocole de Kingston (Décret n° 2002-969 du 4 juillet 2002).

Origine des noms

Origine du nom français

Grand corail étoilé. Les polypes épanouis ressemblent à des étoiles. Grand en raison de la taille importante des polypes qui mesurent environ 1 cm.

Origine du nom scientifique

Montastraea : du latin [mont-] = montagne, et [astrum] = constellation. Une montagne étoilée.
cavernosa : du latin [caverna] = cavité, caverne.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Scleractinia Scléractiniaires / Madréporaires Hexacoralliaires coloniaux (quelques espèces solitaires) produisant un exosquelette calcaire abritant de petits polypes.
Famille Montastraeidae Montastraeidés
Genre Montastraea
Espèce cavernosa

Nos partenaires