Eponge boule blanche poilue

Higginsia ciccaresei | Pansini & Pesce, 1998

N° 4113

Endémique de Méditerranée

Clé d'identification

Eponge en forme de boule blanche
Petite taille (3 cm max)
Très longs et fins conules donnant un aspect poilu à l'éponge
Confinée dans des habitats obscurs par petits fonds

Noms

Distribution géographique

Endémique de Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Découverte et décrite de la grotte Zinzulusa située au sud des Pouilles en Italie, la distribution exacte de cette éponge cryptique et rare reste à mieux définir.
Les observations provençales illustrant cette fiche sont originales et non confirmées pour le moment (fin 2016) par des analyses microscopiques, il pourrait aussi s'agir de Petrosia pulitzeri Pansini, 1996.

Biotope

Higginsia ciccaresei est une éponge ne vivant que dans les grottes totalement obscures, ou micro-habitats équivalents, sur les côtes rocheuses calcaires et dans des eaux dont la température est relativement basse. Toutes les observations ont été faites par petits fonds (zones des + ou - 10 m). La présence de résurgences d'eau douce semble un critère favorisant son développement ou, tout au moins, sa survie.

Description

Higginsia ciccaresei est une petite éponge de 3 cm de diamètre au maximum, de forme sub-sphérique et de couleur blanche. Sa surface est recouverte de très longs et fins conules* lui conférant un aspect poilu caractéristique. Un, rarement deux, oscules sont situés au sommet de l'éponge.

Espèces ressemblantes

Petrosia pulitzeri Pansini, 1996, fort peu connue et illustrée, semble présenter un aspect très ressemblant (Jean Vacelet, études en cours).

Alimentation

Comme toutes les éponges, cette espèce a un régime filtreur* microphage* : l'eau pénètre par les minuscules ostioles* dispersés à la surface de l'éponge et ressort par le ou les oscules* terminaux.

Reproduction - Multiplication

Aucune information n'est disponible sur cet aspect de l'éponge boule blanche poilue.

Divers biologie

La formation des spicules* de cette éponge semble affectée par la faible salinité des eaux où elle vit.

Il s'agit de la seconde espèce rattachée au genre Higginsia décrite de la Méditerranée. La première, H. mediterranea Pulitzer-Finali, 1978, connue uniquement de Naples, semble bien énigmatique. Le genre Higginsia possède une distribution mondiale.

Il est suggéré que H. ciccaserei serait une éponge "relique de l'océan Thetys" et donc un fossile survivant de l'ère mésozoïque (anciennement appelée ère secondaire).

Origine des noms

Origine du nom français

Éponge boule blanche poilue est une proposition des auteurs du site DORIS.

Origine du nom scientifique

Higginsia : en l'honneur du Révérend Henry Hugh Higgins (1814-1893), grand collectionneur de coquillages et ami du muséum de Liverpool en Grande-Bretagne.

ciccaresei : en l'honneur de Dr Gaetano Ciccarese qui est à l'origine des recherches spéléologiques et biologiques débutées en 1996 dans la grotte Zinzulusa située au sud des Pouilles en Italie et où fut découverte cette éponge.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Sous-classe Heteroscleromorpha Hétéroscléromorphes
Ordre Axinellida Axinellides
Famille Stelligeridae
Genre Higginsia
Espèce ciccaresei

Nos partenaires