Anémone collier de perles

Heteractis aurora | (Quoy & Gaimard, 1833)

N° 1388

Indo-Pacifique, mer Rouge

Clé d'identification

Anémone de 25 cm de taille moyenne
Tentacules de 5 cm de longueur, en forme d'une enfilade de perles
Tentacules peu nombreux
Disque oral visible
Sur fond sableux

Noms

Autres noms communs français
Anémone de sable, actinie perle de verre, anémone symbiotique des sables, anémone symbiotique de Koseir
Noms communs internationaux
Beaded sea anemone, sand anemone (GB), Anemone a perline (I), Anémona coronada, anémona perla de cristal (E), Glasperlen, Sandanemone (D), Parelanemoon (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Bunodes koseirensis
Radianthus koseirensis (nomen nudum)
Radianthus simplex
Bartholomea sp.

Distribution géographique

Indo-Pacifique, mer Rouge

Zones DORIS : Indo-Pacifique

On la trouve dans le domaine indo-pacifique, de la mer Rouge aux îles Salomon à l'exclusion de la Papouasie, des îles Fidji et de Madagascar. La limite nord-sud va des îles Ryükyü (au sud du Japon) à l'Australie tropicale.

Biotope

Heteractis aurora vit fixée à un substrat dur recouvert d'au moins 20 cm de sable, en général dans les cinq premiers mètres, mais on peut la trouver jusqu'à 25 m de profondeur.

Description

Heteractis aurora est une anémone de 25 cm de taille moyenne, pouvant atteindre 40 cm de diamètre. Les tentacules, d'une longueur comprise entre 3 et 5 cm, présentent des étranglements qui leur confèrent l'allure caractéristique d'une enfilade de perles de grosseurs différentes. Ils sont disposés en une double rangée, ceux de la rangée centrale sont peu nombreux et laissent voir le disque oral.

La couleur du disque est variable selon les algues symbiotiques qui vivent dans ses tissus, souvent brune à brun-violet avec des stries claires autour de la bouche, blanc crème au niveau de la deuxième couronne de tentacules.
La base, enfouie dans le sable, est de couleur rouge ou orangée.

Espèces ressemblantes

Il n’y a pas de confusion possible, au vu de la forme des tentacules qui ressemblent à des chapelets de perles. Heteractis crispa peut également présenter des tentacules striés, mais beaucoup moins nettement et sans renflement entre chaque striation.

Alimentation

Heteractis aurora vit en symbiose avec des zooxanthelles* qui lui fournissent une partie de sa nourriture, via la photosynthèse que ces algues font in situ dans les tissus de l'anémone. Elle est aussi carnivore et capture les proies imprudentes qui passent à portée de ses tentacules armés de cellules contenant un poison, les cnidocytes*.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée (émission simultanée de gamètes mâles et femelles dans l'eau) ou asexuée (par scissiparité*).

Vie associée

Huit espèces de poissons clowns peuvent vivre en association avec l'anémone collier de perles. Le poisson le plus souvent rencontré est le poisson-clown de Clark, Amphiprion clarkii, mais aussi A. akindynos, A. allardi, A. bicinctus, A. chrysogaster, A. chrysopterus, A. sandaracinos et A. tricinctus.
Une autre espèce de Pomacentridé est susceptible d'être rencontrée sur cette anémone : la demoiselle à trois taches, Dascyllus trimaculatus (surtout aux stades juvéniles).
La crevette nettoyeuse Periclimenes venustus peut aussi se trouver en grand nombre (jusqu'à 25 !) sur l'anémone collier de perle, les plus grandes généralement au centre, les plus petites à la périphérie.

Divers biologie

Cette anémone vit en solitaire. Dérangée, elle se rétracte dans le sable.

Informations complémentaires

L'anémone collier de perles est appréciée en aquariophilie mais est incompatible avec de nombreux poissons et invertébrés. Elle nécessite un éclairage intense.

Origine des noms

Origine du nom français

Anémone collier de perles fait référence à la forme des tentacules de cette anémone.
Anémone de sable fait référence à son biotope.

Origine du nom scientifique

Heteractis : du grec [hetero] = autre, différent et [aktis] = rayon.
Du latin [aurora] = aurore, aube, et signifiant aussi l'Orient, les pays du Levant.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Actiniaria Actiniaires Polypes solitaires souvent colorés, en général fixés à un substrat dur par un large disque pédieux. Organismes parfois mobiles.
Sous-ordre Nynantheae Thenaria Nynanthées Thenaria
Famille Stichodactylidae Stichodactylidés
Genre Heteractis
Espèce aurora

Nos partenaires