Poisson-cocher commun

Heniochus acuminatus | (Linnaeus, 1758)

N° 2213

Indo-Pacifique

Clé d'identification

Corps blanc en forme de disque avec 2 larges bandes noires
4e rayon de la dorsale blanc et très long en forme de fouet
1 bande noire allant du début de la dorsale jusqu'aux pelviennes
1 bande noire allant de la base de la dorsale jusqu'à l'anale sans atteindre sa pointe
Arrière des nageoires dorsale et caudale jaune
Zone noire reliant les yeux en passant par le front
Nageoires pelviennes noires et arrondies
Museau pointu

Noms

Autres noms communs français

Taurillon à longue nageoire, poisson-cocher solitaire

Noms communs internationaux

Pennant coralfish, longfin bannerfish, reef bannerfish (GB), Pez coral, pez estandarte de aleta larga, pez mariposa de nariz alargada (E), Pesce angelo (I), Gemeine Wimpelfisch (D), Gewone wimpelvis (NL)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Chaetodon acuminatus Linnaeus, 1758
Chaetodon macrolepidotus Linnaeus, 1758
Heniochus accuminatus (Linnaeus, 1758)
Heniochus macrolepidotus (Linnaeus, 1758)
Taurichthys macrolepidotus (Linnaeus, 1758)
Chaetodon bifasciatus Shaw, 1803
Chaetodon mycteryzans Gronow, 1854

Distribution géographique

Indo-Pacifique

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Le poisson-cocher commun a une large répartition géographique. Il est présent dans tout l'océan Indien tropical. Dans le Pacifique tropical, il se rencontre depuis les côtes de Thaïlande jusqu'en Polynésie française (mais absent des Marquises et Hawaï) et du sud du Japon jusqu'à l'île de Lord Howe en Australie.

Biotope

C'est une espèce que l'on rencontre dans les récifs coralliens entre 2 et 75 m de profondeur, mais qui est plus abondante entre 15 et 17 m. Le poisson-cocher commun fréquente surtout les lagons profonds, les pentes externes et les passes. Il reste généralement quelques mètres au-dessus du fond. Les juvéniles* sont présents dans les récifs moins profonds.

Description

Heniochus acuninatus est un poisson-papillon dont le corps en forme de disque peut atteindre 25 cm de longueur même si les individus observés généralement ne font qu'une quinzaine de centimètres.
Il est de couleur blanche avec 2 larges bandes noires. La première débute en avant de la nageoire dorsale, traverse la zone d'insertion des pectorales et se poursuit jusqu'au bout des pelviennes et sur la marge antérieure de l'anale. La deuxième bande noire va de la base de la dorsale, juste en arrière du fouet, et descend jusqu'à la nageoire anale, qu'elle ne recouvre que dans sa partie postérieure, sans atteindre sa pointe.
Une zone noire relie les 2 yeux en passant par le front. Une tache noire est également présente sur le museau, qui est pointu et terminé par une petite bouche.

Les 3 premiers rayons de la nageoire dorsale sont très réduits et de couleur noire. Ils sont suivis par un 4e rayon très long (de même longueur que le corps), blanc, qui forme un "fouet".
La base des nageoires pectorales est noire puis les rayons sont jaunes. La dorsale en arrière du fouet et la caudale sont jaunes. Les pelviennes sont arrondies.
Les juvéniles* ont un corps plus triangulaire et un fouet plus réduit.

Espèces ressemblantes

Heniochus diphreutes : le poisson-cocher grégaire est difficile à différencier de H. acuminatus. Seuls quelques petits détails, souvent peu discernables, font la différence. Chez H. diphreutes, la zone noire recouvre la moitié de la nageoire anale jusqu'à sa pointe, le corps est un peu moins arrondi, les nageoires pelviennes sont plus pointues et la couleur noire se prolonge sur la base du fouet.

Heniochus intermedius : le poisson-cocher de mer Rouge, comme son nom l'indique, est endémique* de mer Rouge où H. acuminatus est absent. Il se distingue par un corps plus ou moins jaune et la première bande noire englobe les yeux.

Il existe d'autres espèces indo-pacifiques dans le genre Heniochus mais leur fouet est très peu développé.

Zanclus cornutus : l'idole maure n'est pas un poisson-papillon mais fait partie de la famille des poissons-chirurgiens. Son allure est semblable : un corps discoïde avec un très long fouet dorsal et il a la même distribution géographique. Cependant, il possède un museau tubulaire plus développé avec une selle jaune-orangé, une zone jaune à orange sur les flancs et sa queue est noire.

Alimentation

C'est un poisson planctonophage* mais qui ne dédaigne pas non plus de temps en temps des invertébrés benthiques*. Les juvéniles* agissent parfois comme poissons nettoyeurs.

Reproduction - Multiplication

C'est un poisson ovipare*. Les gamètes* sont libérés en pleine eau où a lieu la fécondation. Les œufs puis les larves* sont planctoniques*. Au bout de 40 jours, les larves se métamorphosent* et les juvéniles* rejoignent les récifs.

Vie associée

Heniochus acuminatus peut être parasité par le ver plathelminthe Aponurus chelebesoi.

Divers biologie

La nageoire dorsale est constituée de 11-12 rayons épineux et 22 à 27 rayons mous. Il y a 3 épines et 17 à 19 rayons mous au niveau de la nageoire anale.
Cette espèce solitaire quand elle est juvénile* nage en couple à l'âge adulte. Il n'est pas rare de voir des bancs allant jusqu'à une dizaine de couples mais rarement plus.

Informations complémentaires

C'est une espèce largement répandue et abondante, même si sa population décline dans certaines parties des Philippines à cause des pêches pour les aquariums. C'est l'espèce la plus abondante dans le genre Heniochus.

Un individu clairement identifié a été observé en 1999, un autre en 2013 et un troisième en 2017, tous sur les côtes du Brésil en Atlantique. Un commerce important de cette espèce existe pour l'aquariologie. Ces individus brésiliens se seraient-ils échappés d'aquariums ?

Réglementation

Le poisson-cocher commun est classé dans la liste rouge 2010 de l'UICN* sous le statut LC (Least Concern), c'est-à-dire "préoccupation mineure", principalement du fait de la dégradation de son habitat et son intérêt en aquariophilie.

Origine des noms

Origine du nom français

Le 4e rayon de la dorsale, extrêmement développé, rappelle un fouet et a valu le nom de poisson-cocher à cette espèce. Cocher est la traduction du nom de genre Heniochus.

Origine du nom scientifique

Heniochus : du grec [Hêniokhos] = celui qui tient les rênes, cocher. Les espèces de ce genre sont caractérisées par des rayons de la nageoire dorsale souvent très développés, rappelant le fouet des cochers.

acuminatus : du latin [acuminatus] = pointu, en pointe, en référence à son fouet.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Percoidei Percoïdes Une ou deux nageoires dorsales dont les éléments antérieurs sont des épines aiguës. Nageoires pelviennes avec une épine, rayons mous.
Famille Chaetodontidae Chaetodontidés

Poissons ronds à ovales, bouche protractile, dents fines en brosse, une seule nageoire dorsale continue sur tout le dos, écailles cténoïdes*.

Genre Heniochus
Espèce acuminatus

Nos partenaires