Hémitriptère atlantique

Hemitripterus americanus | (Gmelin, 1789)

N° 863

Océan Atlantique Nord-Ouest, côtes est du Canada

Clé d'identification

Appendices charnus sur la tête et la mâchoire inférieure
Première nageoire dorsale irrégulière
Deux ou trois premières épines plus longues que celles en arrière
Couleur : brun rougeâtre, ventre jaunâtre

Noms

Autres noms communs français

Hémitriptère de l'Atlantique, crapaud de mer, crapaud gonfleur

Noms communs internationaux

Sea raven (GB), Vestatlantisk Havravn (DK), Havskorp (SE)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Scorpaena americana Gmelin, 1789
Cottus hispidus Bloch & Schneider, 1801
Hemitripterus acadianus Storer, 1855

Distribution géographique

Océan Atlantique Nord-Ouest, côtes est du Canada

Zones DORIS : Atlantique Nord-Ouest

On le retrouve plus souvent au large de Canso en Nouvelle-Écosse. Il est commun le long de la côte extérieure de la Nouvelle–Écosse et modérément commun dans la baie de Fundy. Il est répandu de façon clairsemée sur la côte du Cap-Breton et dans le golfe du St-Laurent. Des signalements de spécimens ont également été faits au Labrador, dans le détroit de Belle-Isle, dans la Baie Trinité, en Nouvelle Écosse au large du Grand Banc, de la Banquereau et du banc de l'île de Sable.
Il est présent également dans l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon.

Biotope

L'hémitriptère vit dans les fonds rocheux, généralement à des profondeurs variant entre 37 et 108 mètres, où la température se maintient entre 6 et 9 degrés Celsius. Il vit dans un milieu ayant une salinité entre 32 et 33 ‰. La salinité en ‰ (quantité pour 1000) est la quantité en grammes de sels secs dissous dans un kg d'eau de mer.

Description

Le corps de l'hémitriptère est allongé et plus gros vers l'avant. Au niveau de la tête, il y a des barbillons sous la mâchoire, ainsi que 7 à 11 paires d'appendices charnus sur le dessus de la tête. Ses yeux sont gros et globuleux. Il a deux nageoires dorsales. Les deux premiers rayons de la première nageoire sont beaucoup plus longs que les autres rayons et la membrane entre les rayons donne l'impression d'une dentelle déchirée. La deuxième nageoire dorsale est en forme de demi-cercle. L'hémitriptère possède une grande nageoire caudale de forme arrondie. La nageoire anale se situe sous la deuxième nageoire dorsale et est plus longue que celle-ci. Les nageoires pectorales sont grandes et arrondies et les nageoires pelviennes sont plus petites.
La coloration de l'hémitriptère est marbrée, dans les teintes rouge sang à violet rougeâtre, chocolat ou brun jaunâtre; le ventre peut être jaunâtre. Cette espèce de poisson peut s'adapter à la coloration de son milieu en prenant les couleurs de celui-ci.

L'hémitriptère peut mesurer jusqu'à 76 centimètres et peser 3,2 kilogrammes.

Espèces ressemblantes

Les chaboisseaux Myoxocephalus scorpius ont un ventre moins gros et leurs premières dorsales sont plus arrondies et uniformes. Ils n'ont pas de barbillons au niveau de la bouche mais plutôt des épines.

Alimentation

L'hémitriptère de l'Atlantique se nourrit d'une grande variété d'invertébrés qu'il est possible de retrouver sur les fonds rocheux ou durs, incluant crustacés, mollusques et oursins. Il se nourrit également de poissons tels le hareng, le lançon et le merlu argenté.

Reproduction - Multiplication

La reproduction a lieu au sud de la Nouvelle-Angleterre, entre novembre et janvier. La femelle pond généralement environ 15 000 œufs séparés en groupe comptant chacun de 140 à 500 œufs. Les œufs mesurent en moyenne 4 mm de diamètre et sont de couleur jaune pâle à orange vif. Les œufs sont déposés en grappes collantes sur des petites roches et sur la base des éponges, telle l'éponge croûte de pain Halichondria panicea.

Divers biologie

Sa capacité d'adapter sa couleur à son environnement le rend moins visible, ce qui en fait un as de la dissimulation.
Lorsqu'on le sort de l'eau, il a la particularité de se gonfler d'air, ce qui lui a valu le surnom anglophone de « puff belly » ou « scratch belly » (ventre glonflé ou ventre égratigné). Si on le remet à l'eau, il prendra plusieurs minutes à expulser l'air avant de pouvoir redescendre.
Cette capacité lui confère un avantage contre la prédation des oiseaux marins.

Informations complémentaires

Il est parfois utilisé comme appât pour la pêche au homard.
Ses épines peuvent causer de douloureuses blessures.

Origine des noms

Origine du nom français

La forme des nageoires dorsales est possiblement à l'origine de son nom.

Origine du nom scientifique

hemi du grec [hémi-] = à demi, la moitié de.
tri du grec [tri] = trois
ptero du grec [ptero] = aile
americanus = du latin [americanus], relatif (ou relative) à l'Amérique.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Scorpaeniformes Scorpéniformes Poissons scorpions.
Sous-ordre Cottoidei Cottoïdes Joues cuirassées.
Famille Hemitripteridae Hémitriptéridés
Genre Hemitripterus
Espèce americanus

Nos partenaires