Eponge tubulaire rose

Haliclona (Reniera) mediterranea | Griessinger, 1971

N° 764

Méditerranée, Atlantique Nord-Est

Clé d'identification

Gros tubes charnus avec de larges orifices à leur extrémité
Couleur rose uniforme
Texture douce, molle et fragile mais non visqueuse

Noms

Autres noms communs français

Haliclone rose

Noms communs internationaux

Pink cylinder sponge, pink tube sponge (GB), Spugna acanne d’organo (I), Esponja tubo purpura (E), Rosa Zylinderschwamm (D), Roze buisjesspons (NL)

Distribution géographique

Méditerranée, Atlantique Nord-Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

On l’a longtemps crue endémique de Méditerranée (observée notamment de Marseille à Naples, en Grèce et dans l’Adriatique) mais elle se rencontre également dans l’Atlantique du Nord-Est (Maroc, Espagne, Açores).

Biotope

Elle se rencontre dans les zones peu éclairées du coralligène*, principalement sur les plafonds des surplombs ou dans les grottes. On la croise fréquemment entre 10 et 50 m.

Description

Cette éponge est formée de cheminées plus ou moins hautes, pouvant atteindre 8 à 30 cm de hauteur. Ces cheminées peuvent être entrelacées ou soudées entre elles et plus ou moins évasées à leur extrémité.
Elles se terminent par de larges oscules* dont le diamètre peut atteindre jusqu’à 2 cm. On distingue alors clairement la cavité interne de l’éponge dont la paroi est percée de nombreux orifices exhalants.
La couleur de cette éponge est rose uniforme, plus ou moins foncée en fonction des individus.
Sa texture est douce, molle, spongieuse et non visqueuse. Cette éponge délicate est très fragile et se déchire facilement. Sa surface est régulière.

Espèces ressemblantes

Haliclona cinerea : elle peut ressembler à Haliclona mediterranea dans son aspect digitiforme mais sa surface est réticulée* et sa couleur va du grisâtre au violet foncé alors qu’Haliclona mediterranea est plutôt rose avec une surface plus lisse. Les oxes* d’Haliclona cinerea sont plus épais que ceux d’Haliclona mediterranea.

Haliclona viscosa : sa couleur est proche de celle d’Haliclona mediterranea mais sa forme est plus en coussinets et ses cheminées sont moins hautes. Elle se distingue également d’Haliclona mediterranea par son toucher et sa cassure gluants.

Alimentation

Les éponges sont des animaux filtreurs* qui se nourrissent de microparticules : bactéries, algues unicellulaires, débris organiques, ne dépassant en général pas 3 microns. Le courant d’eau nécessaire est créé par le mouvement de cellules ciliées spécifiques des éponges : les choanocytes*.

Reproduction - Multiplication

Chez les Eponges on trouvera 2 modes de multiplication :

  • Reproduction sexuée : par œufs et spermatozoïdes*, aboutissant à la naissance d’une larve* ciliée nageuse qui se fixe rapidement pour donner une nouvelle éponge. Les éponges sont généralement hermaphrodites*, mais l'émission des gamètes* mâles ou femelles est rarement observée.
  • Multiplication asexuée : certaines éponges ont la capacité de se multiplier par bourgeonnement ou bouturage de fragments qui se détachent de l’éponge-mère pour se fixer un peu plus loin.

La reproduction sexuée d’H. mediterranea a lieu en septembre. Ses embryons, blancs, sont très fragiles.

Divers biologie

Les spicules* sont des oxes* fins et courbés, tous égaux (longueur moyenne de 90 µm), visibles sans préparation, en écrasant l’éponge entre lame et lamelle. Ces spicules forment une charpente dont le réseau a des mailles très régulières. Haliclona mediterranea perd sa belle couleur rose dans l’alcool.

Origine des noms

Origine du nom français

Eponge tubulaire rose : eu égard à la forme en tubes et à la couleur de l'espèce.

Origine du nom scientifique

Haliclona : du grec [hal-] = sel, marin, et [clôn-] = rameau, jeune pousse : signifie approximativement "petit rameau, petite branche marine" ;
mediterranea : de Méditerranée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Ordre Haplosclerida Haplosclérides « Eponges à spicules simples ». Squelette formé de spicules* qui s’arrangent en formant un réseau de mailles polygonales, parfois renforcé par de la spongine. Mégasclères* de type oxes*, parfois des microsclères* (sigmas*, toxes*).
Sous-ordre Haplosclerina Haplosclérines
Famille Chalinidae Chalinidés
Genre Haliclona (Reniera)
Espèce mediterranea

Nos partenaires