Halcampoïde étalée

Halcampoides abyssorum | Danielssen, 1890

N° 2546

Atlantique Nord-Est

Clé d'identification

Couronne régulière de 12 tentacules posés sur le sédiment
Tentacules de teinte beige, avec une base blanche
Bouche au sommet d'une formation conique

Noms

Autres noms communs français

Anémone nocturne

Noms communs internationaux

Night anemone (GB)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Halcampoides elongatus Carlgren, 1912

Distribution géographique

Atlantique Nord-Est

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Elle est connue en Atlantique Nord-Est, mais sa distribution peut être plus étendue. En effet, des confusions avec une ou plusieurs autres espèces (dont Halcampoides purpureus) ont pour conséquence qu'il est difficile de connaître les limites de sa distribution.

Biotope

Elle est observée dans les fonds de sable ou de gravier, à partir d'une profondeur de 10 m et elle semble pouvoir vivre à des profondeurs plus importantes. Celles-ci ne sont pas mentionnées dans la littérature et d'autre part il faut craindre dans certains textes des indications erronées à cause des confusions avec d'autres espèces....

Description

On ne voit d'ordinaire de cette anémone qu'une belle couronne régulière de 12 longs tentacules déployés et posés à plat sur le sédiment. Le diamètre de cette couronne atteint 15 cm, les tentacules étant très également répartis, de forme élancée et terminés en pointe. Ils sont de teinte beige à brune, avec une base blanche, sur un fond plus ou moins translucide. La partie centrale, autour de la bouche, est beige à rougeâtre. Le disque oral est réduit et la bouche se trouve en haut d'une formation conique.

La colonne de cette anémone
(non visible dans les conditions habituelles) est blanchâtre et assez allongée. Elle peut atteindre 10 cm quand l'animal est extrait du sédiment, mais est plus longue quand il est dans son milieu. Sa base est arrondie. Cette colonne est dépourvue de ventouse basale, l'anémone ne vit donc pas attachée à un quelconque substrat, mais se maintient néanmoins solidement dans le sédiment.

Espèces ressemblantes

Halcampoides purpureus : dans un certain nombre d'ouvrages et de sites internet il semble que des photos de cette espèce soient attribuées à Halcampoides abyssorum. La colonne de cette anémone, très transparente, se dresse la nuit verticalement très au-dessus du sédiment. Chacun des tentacules (on en compte une douzaine), transparent et incolore, peut atteindre 20 cm.



Peachia cylindrica : cette anémone possède comme Halcampoides abyssorum une colonne enfouie dans le sédiment et 12 tentacules déployés à la surface de celui-ci, mais ses tentacules sont ornés de chevrons et elle montre autour de la bouche des languettes charnues (conchulas*).

Halcampa chrysanthellum : cette espèce possède aussi une colonne enfouie dans le sédiment et 12 tentacules avec des motifs en chevrons, mais ils sont beaucoup plus courts, d'une longueur de 10 mm environ.

Alimentation

Comme les autres anémones, Halcampoides abyssorum est un animal carnivore qui se nourrit de petits poissons, de petits crustacés ou d'autres invertébrés de taille modeste ainsi que de divers débris organiques. Au contact d'un de ses tentacules urticants, la proie est paralysée. Le tentacule se replie pour amener la proie à la bouche où elle sera introduite pour être digérée dans la cavité gastrique.

Reproduction - Multiplication

La reproduction (non documentée dans la littérature) est probablement sexuée. Après l'émission des spermatozoïdes et la fécondation qui est interne, l'anémone émet dans l'eau des petits œufs. Chaque œuf se développe en une larve, la planula, qui mène une courte vie en pleine eau avant de tomber sur le fond et de donner une nouvelle anémone.



La reproduction asexuée n'est pas mentionnée pour cette espèce dans la littérature disponible.

Divers biologie

Cette anémone a une activité essentiellement nocturne, le jour elle est enfouie dans le sédiment.

Informations complémentaires

Une seule photo illustre cette fiche, d'autres clichés seraient réellement bienvenus !

Origine des noms

Origine du nom français

Le nom d'halcampoïde étalée est une proposition du site DORIS.
Cette anémone n'est pas la seule à avoir une activité nocturne, mais c'est à elle que ce qualificatif a été attribué dans la littérature anglo-saxonne. Il pourrait prêter à confusion.

Origine du nom scientifique

Halcampoides provient de Halcampa, autre genre d'anémones appartenant à une famille proche, celle des Halcampidés, et de "oïde": qui ressemble à, qui à l'aspect de...
Halcampa : du grec [hal-] = sel, et [kampos] = sinueux, courbé. A cause de la forme de l'animal hors de l'eau ?



abyssorum : des abysses.
elongatus est directement repris du latin et signifie allongé, ce qui doit pouvoir être compris ici comme étalée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Actiniaria Actiniaires Polypes solitaires souvent colorés, en général fixés à un substrat dur par un large disque pédieux. Organismes parfois mobiles.
Sous-ordre Nynantheae Athenaria Nynanthées Athenaria
Famille Halcampoididae Halcampoïdidés
Genre Halcampoides
Espèce abyssorum

Nos partenaires