Glossodoris à liseré

Glossodoris cincta | (Bergh, 1888)

N° 401

Mer Rouge, Indo-Pacifique tropical Ouest et central

Clé d'identification

Corps brun rougeâtre moucheté de petit points blancs, parfois parsemé d'un peu de jaune
Bord du manteau très plissé
Centre du manteau et pied couverts de petites pustules à pointes blanches
Liséré du manteau couleurs variables: 1) bleu/bleu clair au bord, suivi d'un trait noir et ensuite jaune, 2) bleu au bord suivi de jaune moutarde, 3) noir au bord suivi de jaune vif
Liséré du pied pareil à celui du manteau

Noms

Noms communs internationaux

Girdled glossodoris (GB)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Casella cincta Bergh, 1888

Distribution géographique

Mer Rouge, Indo-Pacifique tropical Ouest et central

Zones DORIS : Indo-Pacifique

De la mer Rouge et l'Afrique du Sud jusqu'à Okinawa (Japon) et aux îles Fidji. On peut ainsi rencontrer cette espèce à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française...

Biotope

Fonds sablo-vaseux et détritiques* en présence des éponges dont il se nourrit.

Description

Sa taille adulte est de 6 cm.
Corps entier brun rougeâtre moucheté de petit points blancs, parfois parsemé d'un peu de jaune. Centre du manteau et le pied couverts de petites pustules à pointes blanches.
Couleurs du liséré du manteau variables :
1) bleu/bleu clair au bord, suivi d'un trait noir et ensuite jaune ;
2) bleu au bord suivi de jaune moutarde ;
3) noir au bord suivi de jaune vif.
Liséré du pied pareil à celui du manteau.
On pensait que les variations du liséré existaient en fonction des zones géographiques mais il paraît que les trois formes se trouvent dans tout l'Indo-Pacifique.
Le bord du manteau est très plissé.
Les branchies rétractiles et les rhinophores rétractiles et lamellés, ont la même coloration que le corps (rose-rougeâtre parsemé de mouchetures blanches) mais les lamelles des rhinophores sont souvent plus foncées.
Les branchies, en forme de 2 spirales liées, frétillent rythmiquement sans arrêt.

Espèces ressemblantes

On peut trouver plusieurs espèces ressemblantes. La plupart diffère de G. cincta par la couleur du liseré marginal ou la densité des mouchetures sur le dorsum*. Citons par exemple :

  • Glossodoris hikuerensis (Pruvot-Fol, 1954) dont les bandes qui contournent le bord du manteau sont plus larges et de couleurs différentes – blanc et gris. Présente dans tout l'Indo-Pacifique.
  • Glossodoris sp.3 (selon [Gosliner &al. 2015]. Les mouchetures centrales sont blanches sur fond rose-rouge. Le liseré marginal est jaune puis noir sur l'extérieur. Connue sur les côtes africaines de l'océan Indien, depuis l'Afrique du Sud jusqu'à la Tanzanie.
  • Doriprismatica plumbea (Pagenstecher, 1877). Marron clair à roux mouchetée de blanc, le liseré sinueux est composé depuis l'intérieur vers l'extérieur de jaune, puis une fine ligne bleu-vert et enfin d'une fine bordure noire.
  • Ardeadoris pullata (Rudman, 1995) est lui aussi brun moucheté de blanc. La bande marginale est composée successivement de blanc, de bleu et de noir. Les rhinophores sont noirs et l'espèce est présente en Indonésie, en Australie et Nouvelle-Calédonie.

Une version de G. cincta montrant une bordure blanche, puis noire fine et large bleue en allant vers l'extérieur est parfois aussi notée Glossodoris cf. cincta.Il est possible que Glossodoris cincta soit en réalité au centre d'un complexe d'espèces...

Alimentation

Il se nourrit des éponges Hyrtios alatum et Hyrtios erecta.

Reproduction - Multiplication

L'espèce est hermaphrodite*. Les organes génitaux débouchent sur le côté droit du corps, en arrière de la tête. La reproduction nécessite un accouplement un à un, en position tête-bêche afin que les organes copulatoires puissent s'interconnecter.
Durant l'appariement, les individus s'échangeront leurs gamètes* mâles. Puis chacun pourra ensuite aller pondre ses œufs ainsi fécondés. Cette ponte se présente sous la forme d'un ruban blanc, assez haut et enroulé concentriquement dans le sens antihoraire et constitué d'une gelée agglomérant les capsules ovigères*.

Divers biologie

Glossodoris cincta a la capacité d'émettre des substances urticantes (couleur blanchâtre) comme moyen de défense lorsqu'il se sent agressé.

On le rencontre de jour et de nuit.

Origine des noms

Origine du nom français

Francisation du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Glossodoris: du grec [gloss-] = langue ; et [Doris] = Océanide, fille dOcéan et de Téthys, épouse de Nérée et mère des 50 néréides; donc Doris en forme de langue.

cincta : du latin [cinctus] = ceinture - ceint, qui porte une ceinture. Ce serait donc une Doris en forme de langue avec un liseré sur le bord du manteau.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Sous-ordre Doridina Doridiens Corps aplati. Anus dorsal entouré complètement ou partiellement par des branchies de remplacement ramifiées qui peuvent être rétractées (voire absentes). Mangeurs d’éponges, habituellement armés de spicules calcaires internes.
Famille Chromodorididae Chromodorididés Doridiens au corps mou allongé et étroit, à coloration vive. Dos en général lisse, bord du manteau développé à l’avant. Pied effilé à l’arrière, dépassant du manteau. Rhinophores lamellés, tentacules buccaux courts et coniques, branchies pennées.
Genre Glossodoris
Espèce cincta

Nos partenaires