Holothurie-serpent collante

Euapta godeffroyi | (Semper, 1868)

N° 1227

Indo-Pacifique

Clé d'identification

Holothurie serpentiforme
Corps translucide blanc jaunâtre
Nombreuses bandes sombres transversales
5 bandes radiaires longitudinales brunes très visibles, étroites et bordées de jaune
Tentacules blanchâtres à grisâtres
Bouche entourée de 15 longs tentacules pinnés dont les digitations sont unies par une membrane sur au moins la moitié de leur longueur

Noms

Autres noms communs français

Holothurie collante

Noms communs internationaux

Sticky snake sea cucumber, feathermouth sea cucumber, orange striped medusa worm, Lion's Paw sea cucumber (GB), Oloturia serpentine (I), Pepino de mar de Godeffroy (E), Godeffroy’s zeekomkommer (NL), Teripang sabuk raja (Indonésie), weli (Hawaï)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Synapta godeffroyi
Synapta serpentina J. Müller

Distribution géographique

Indo-Pacifique

Zones DORIS : Indo-Pacifique

E. godeffroyi se rencontre de la mer Rouge et l’Afrique du Sud jusqu’à la Polynésie française et Clipperton. Elle est aussi présente aux Maldives, en Indonésie, aux Philippines, dans le nord de l’Australie.

Biotope

E. godeffroyi se rencontre sur les herbiers et sur les platiers, entre 0 et 77 m de profondeur.

Description

Cette holothurie comme toutes celles de la famille des Synaptidae est serpentiforme. Elle peut mesurer jusqu’à 2 m pour un diamètre de 2 cm.
Le corps translucide est blanc jaunâtre avec de nombreuses bandes sombres transversales et 5 bandes radiaires longitudinales brunes très visibles, étroites et bordées de jaune. Les tentacules sont blanchâtres à grisâtres. Le tégument (paroi du corps) est très fin, transparent et il adhère au contact d’un objet à cause des spicules calcaires en forme d’ancre contenus dans ce dernier.
La bouche est entourée de 15 longs tentacules pinnés* dont les digitations sont unies par une membrane sur au moins la moitié de leur longueur.

Espèces ressemblantes

Euapta lappa (Müller, 1850) est l’autre espèce du genre Euapta mais elle vit aux Caraïbes.
Dans la zone indopacifique, E. godeffroyi est parfois confondue avec Synapta maculata qui a des taches brunes et des tentacules plus sombres dont les digitations ne sont pas unies par une membrane. Les cinq bandes longitudinales brunes bordées de jaune permettent d’identifier facilement E. godeffroyi.

Alimentation

L’holothurie-serpent collante utilise ses tentacules oraux pour rassembler des particules de nourriture organique trouvées sur le substrat, notamment les coraux morts. Elle se nourrit aussi de zooplancton et de phytoplancton. Le mouvement des tentacules est très lent et chacun d’eux va alternativement à la bouche porter la nourriture. Ce sont de véritables machines à nettoyer la surface du sable !

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés et la fécondation est externe.

Divers biologie

Il est intéressant de noter la ressemblance entre les tentacules de cette holothurie et les polypes de certaines espèces coralliennes. Les holothuries de la famille des Synaptidae n’ont ni podia*, ni papilles, ni organes respiratoires, ni introvert* (partie antérieure qui porte la bouche, extensible et rétractile dans le corps).

La morphologie, la taille et la distribution des spicules dans les différents tissus constituent des caractères clefs dans la détermination et la classification des holothuries. Comme pour S. maculata, on rencontre dans le tégument des corpuscules crépus, des ancres et des plaques anchorales* (voir planches Samyn et al. 2006). Mais on trouve dans les tentacules outre des corpuscules crépus, des bâtonnets rugueux ou parfois lisses contrairement aux tentacules de S. maculata.

Informations complémentaires

Le corps mou de cet animal peut se contracter ou s’étirer considérablement. Ainsi un individu de 30 cm peut s’étirer à plus de 1,20 m.

On considère que les holothuries de la famille des Synaptidae ne sont pas toxiques et n’ont pas les mêmes mécanismes de défense que les 2 autres familles d’holothuries. Mais les articles d’aquariophilie rapportent qu’en aquarium, elles peuvent émettre des toxines pouvant tuer les poissons si elles sont stressées et ils les déconseillent.

On les rencontre le jour mais plus fréquemment la nuit. Leurs tentacules perçoivent la présence de prédateurs potentiels grâce à des organes photosensibles à la base des tentacules et le corps se contacte très rapidement si un danger est perçu.

Origine des noms

Origine du nom français

Holothurie-serpent collante : en référence à sa forme et à l’adhérence de son tégument.
Medusa worm : Les holothuries de la famille des Synaptidae ressemblent à un ver qui aurait une tête comme celle de la « Méduse », cette femme de la mythologie grecque vaincue par Persée. Elle avait sur la tête des serpents à la place des cheveux et pétrifiait quiconque la regardait.

Origine du nom scientifique

Euapta : du grec [eu] = bien, tout à fait, parfaitement, vraiment, et [apto] écriture simplifiée de [hapto] = attacher.
Cette holothurie est donc bien accrochée (certainement en référence aux spicules).
godeffroyi : d’après le Museum Godeffroy à Hambourg dont les collections zoologiques ont été vendues au musée zoologique de Hambourg en 1886.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Echinodermata Echinodermes Symétrie radiale d'ordre cinq (chez les adultes). Squelette de plaques calcaires bien développé sous le derme. Présence d'un système aquifère auquel appartiennent les podia souvent visibles extérieurement.
Sous-embranchement Echinozoa Echinozoaires Echinodermes non étoilés de forme globuleuse ou allongée. Ce groupe renferme les oursins et les concombres de mer.
Classe Holothuroidea Holothuroïdes Echinodermes vermiformes, ouverture buccale à l’extrémité antérieure du corps et entourée d’une couronne de tentacules rétractiles, anus postérieur, une seule gonade : holothuries, concombres de mer.
Endosquelette réduit à de microscopiques ossicules ou plaques, inclus dans la paroi du corps.
Ordre Apodida Apodides
Famille Synaptidae Synaptidés Holothuries lisses et vermiformes, souvent dépourvues de piquants.
Genre Euapta
Espèce godeffroyi

Nos partenaires