Crevette bouledogue secrète

Eualus occultus | (Lebour, 1936)

N° 1673

Mer du Nord, Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Petite crevette, maximum 22 mm
Transparente à rougeâtre
Rostre court, bifide*, dépassant à peine les yeux
Antennules particulièrement plumeuses
Seconde patte avec un carpe de 7 articles
Zones rocheuses et peu éclairées

Noms

Noms communs internationaux

Eualid shrimp (GB)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Spirontocaris occultus Lebour, 1936
Spirontocaris cranchi (dans certains cas seulement)

Remarque : Eualus occulatus, sur ITIS, semble une faute d'orthographe.

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Cette crevette se trouve dans l'Atlantique du Nord-Est entre 64° Nord et 15° Nord. Elle est présente sur toutes les côtes européennes et nord-africaines, y compris celles des îles des Açores, Madère, Canaries et Cap Vert, ainsi que dans presque toute la Méditerranée.

Biotope

L'hippolyte bouledogue secrète est une crevette sciaphile* qui se rencontre dans l'infralittoral* et le circalittoral*.
En Manche-Atlantique, on la trouve sous les pierres et dans les cuvettes du bas de l'estran et du bas de la ceinture à Fucus serratus jusqu'à une centaine de mètres de profondeur (160 m maximum). Elle est relativement commune au niveau des laminaires, et plus rare dans le maërl*, les cailloutis coquilliers et les algues en épaves roulées (voir ce terme en bas de page, rubrique Divers biologie).
En Méditerranée, elle est plus rarement observée qu'en Atlantique et y habite entre autres les zones rocheuses sombres, le coralligène* et les rhizomes de posidonies, jusqu'à une profondeur de 200 m (?). Les signalements profonds (160 et 200 m) seraient à confirmer.

Description

L'hippolyte bouledogue secrète est une petite crevette (maximum 22,6 mm).
L'animal est transparent à rougeâtre, avec de très petites taches d'un rouge-brunâtre (les chromatophores*), assez bien réparties sur le corps, en particulier chez les grands individus et les femelles ovigères.
Son rostre est court, légèrement dirigé vers le bas, et dépasse à peine les yeux, il porte deux à quatre dents sur le bord dorsal ; son extrémité est typiquement bifide*, plus rarement trifide (divisée en trois) et exceptionnellement acuminée*, c'est-à-dire se terminant par une pointe. Elle possède des antennules particulièrement plumeuses.
Un examen approfondi permet de voir que la seconde paire de pattes locomotrices (P2) a le carpe (segment après le “coude" correspondant à notre “avant-bras") divisé en sept articles.

Espèces ressemblantes

Plusieurs autres espèces de petites crevettes Hippolytidae pouvant être plus ou moins transparentes existent en Europe. L'espèce la plus commune avec laquelle il est classique de la confondre est l'hippolyte bouledogue de Cranch, Eualus cranchii qui est plus commune que Eualus occultus à faible profondeur (estran et quelques mètres).

Les espèces Eualus pusiolus (Kröyer, 1841), en Atlantique et Eualus drachi Noël, 1978, en Méditerranée, ont l'une et l'autre un rostre acuminé*.

Eualus gaimardi (Milne-Edwards, 1837) est une espèce circumarctique (Canada...) possédant un rostre très long dont l'extrémité atteint le bout de l'écaille antennaire.

Alimentation

On a peu de données sur son mode d'alimentation. On peut supposer qu'elle consomme de petits organismes qu'elle trouve à la surface des substrats qu'elle fréquente.

Reproduction - Multiplication

Egalement peu de données sur la reproduction. En Manche-Atlantique, on trouve des femelles ovigères d'avril à septembre.

Vie associée

L'espèce peut être occasionnellement parasitée par le Crustacé Isopode Epicaride Hemiarthrus abdominalis (Kröyer).
On la trouve parfois associée à l'actinie Telmatactis cricoides, et en Manche-Atlantique, à l'alcyon jaune Alcyonium digitatum.

Divers biologie

Algues en épaves roulées :
Arrachées par les tempêtes, broutées par les Gastropodes ou pour d'autres raisons, des algues se détachent du substrat et sont emportées au loin. Les unes flottent et vont s'échouer en donnant les "laisses de mer", d'autres coulent et se rassemblent dans des creux à quelques dizaines de mètres de profondeur, en fonction des courants de marée. Ces algues "roulées" par les mouvements de l'eau forment de grands amas mouvants en ripple-marks*.

Origine des noms

Origine du nom français

Hippolyte est un nom commun chez les crevettes appartenant à la famille des Hippolytidés.
Bouledogue, parce que cette crevette a un faciès très compact et une tête courte et carrée, rappelant un peu l'allure des chiens bouledogue.
Secrète est inspiré du nom d'espèce occultus ; en effet cette crevette est le plus souvent discrète, voire secrète...
(Ce nom d'Hippolyte bouledogue secrète est une proposition de P.Y. Noël).

Origine du nom scientifique

Eualus : ce nom de genre a été créé en 1891 par J. Thallwitz du Dresden Museum, Allemagne. Il est composé du préfixe [eu-] = vrai et du suffixe [-alus]. Ce même [-alus] a été repris par Holthuis en 1947 pour créer le nom du genre Thoralus, autre crevette, très proche systématiquement et d'aspect comparable.
La signification de ce [-alus] est obscure : il pourrait être dérivé du grec [alaos] = aveugle, ou du nom d'une divinité romaine assez mineure (Alus), ou encore une déformation de [hals]= (marin, salé),

occultus
(latin), signifie caché, secret.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Caridea Caridés Les Caridés sont caractérisés par des pléopodes natatoires. C'est à ce groupe qu'appartiennent une grande partie des espèces de crevettes.
Famille Hippolytidae Hippolytidés
Genre Eualus
Espèce occultus

Nos partenaires