Tritonie à manchons

Duvaucelia manicata | (Deshayes, 1853)

N° 358

Manche, Atlantique, Méditerranée

Clé d'identification

Branchies latérales (comme toutes les Duvaucelia)
Corps blanc avec des taches foncées allongées et irrégulières
6 à 8 tentacules oraux

Noms

Autres noms communs français

Triton maniéré

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Tritonia manicata Deshayes, 1853
Nemocephala marmorata Costa A, 1867
Tritonia moesta Bergh, 1884
Candellia villafranca Vayssière, 1901

Le dernier changement de nom (Tritonia -> Duvaucelia) a eu lieu en 2020 suite aux travaux de Korshunova et Martynov.

Distribution géographique

Manche, Atlantique, Méditerranée

Zones DORIS : 1 Europe (côtes françaises), 1.2 [Méditerranée française], 1.1 [Atlantique Nord-Est, Manche et mer du Nord françaises]

Manche (rare), Atlantique, Méditerranée.

Biotope

Ce nudibranche vit sur fonds rocheux, des eaux peu profondes jusqu’à une trentaine de mètres de profondeur.

Description

C'est un petit nudibranche ne dépassant pas 15 mm de longueur. Son corps est de couleur blanche (blanc opaque) avec de petites taches, plus ou moins allongées sur le dos, de couleur rouge foncé, brune, verte ou noire. Les bords du manteau possèdent des pigments foncés mais la sole pédieuse est pâle. 4 paires de branchies arborescentes sont visibles de chaque côté du bord du manteau (pour un individu de 11 mm). Les rhinophores, aux extrémités ramifiées, sortent de fourreaux. 3 ou 4 paires de longs tentacules oraux, fins et symétriques sont également présents.

Espèces ressemblantes

Duvaucelia plebeia : couleur plus foncée, nettement plus long (16 à 30 mm), tentacules oraux plus courts.

Duvaucelia striata : le corps est de couleur blanche et il y a 3 lignes longitudinales noires sur le dos, ainsi que quelques autres sur le pied. Endémique de Méditerranée.

Alimentation

Ce nudibranche est carnivore et se nourrit de cnidaires benthiques, surtout des alcyonaires tel Cornularia cornucopiae en Méditerranée. Sa nourriture en Manche ou en Atlantique n’est pas connue.

Reproduction - Multiplication

La reproduction est sexuée.

Vie associée

On la voit le plus souvent à proximité de sa nourriture.

Divers biologie

L’ouverture génitale est située juste en avant de la première paire de branchies.

Informations complémentaires

Malgré ses couleurs assez vives, elle est néanmoins bien camouflée quand elle est dans son milieu naturel parmi les cnidaires benthiques.
Cette espèce, très courante en Méditerranée, semble fort rare sur nos côtes atlantiques et de la Manche. Répertoriée sur les côtes espagnoles et du Maroc, sa présence en Bretagne ne fut signalée qu’en 1976 (Bouchet & Tardy) ; en Manche, sa découverte est très récente (1991) où seule la station de Cherbourg est connue (Ph. Le Granché). Plus au nord, elle n’a été identifiée qu’une seule fois sur la côte ouest de Grande-Bretagne (île Lundy).

Origine des noms

Origine du nom français

Tritonie à manchons : nom francisé de son ancien nom scientifique d'origine, Tritonia manicata, utilisé jusqu'en 2020 et très présent dans la littérature.

Origine du nom scientifique

Duvaucelia : le genre, décrit par Risso en 1826, est probablement dédié (même si l'auteur ne précise rien à propos de son choix) à Alfred Duvaucel, naturaliste français (1793-1824). Après une carrière remarquée dans l'armée, il étudia les sciences naturelles sous l'égide de Georges Cuvier, que sa mère avait épousé en seconde noces. Nommé naturaliste du roi en 1817, il partit cette année-là pour les Indes où il participa en quelques années à établir un jardin botanique à Chandernagor, herborisa à Sumatra et dans les îles de la Sonde où il collecta aussi de nombreux spécimens d'animaux empaillés. Il mourut à Madras d'une sorte de malaria, sans jamais avoir revu la France.

manicata : du latin [manicatus] = qui est à manches, faisant allusion aux manchons des rhinophores.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Heterobranchia Hétérobranches
Super ordre Nudipleura Nudipleures
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Sous-ordre Cladobranchia Cladobranches
Famille Tritoniidae Tritoniidés Corps limaciforme de section carrée, une rangée de branchies de chaque côté du dos. Rhinophores* en massue avec à leur base une gaine lamelleuse ou digitée. Voile buccal digité.
Genre Duvaucelia
Espèce manicata

Nos partenaires