Corail-champignon hirsute

Danafungia horrida | (Dana, 1846)

N° 2606

Indo-Pacifique tropical, mer Rouge

Clé d'identification

Espèce solitaire libre de 20 cm de diamètre (taille maximale)
Forme circulaire avec zone centrale proéminente
Septes larges, séparés par un sillon, avec éventuellement de grandes dents triangulaires régulières
Côtes espacées avec des épines pointues
Couleur marron avec bandes radiales portant des lobes tentaculaires blancs

Noms

Autres noms communs français

Corail-champignon de Klunzinger

Noms communs internationaux

Mushroom coral, plate coral (GB), Pilzkoralle (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Fungia (Danafungia) horrida Dana, 1846
Fungia horrida Dana, 1846
Fungia danae Milne Edwards & Haime, 1851
Fungia danai Milne Edwards & Haime, 1851
Fungia valida Verrill, 1864
Fungia acutidens Studer, 1877
Fungia klunzingeri Döderlein, 1901

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical, mer Rouge

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Danafungia horrida est présent de la mer Rouge et l'Afrique de l'Est jusqu'à la Polynésie française. La limite septentrionale se situe aux Philippines. Il est présent à Mayotte, La Réunion, en Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, et en Polynésie française.

Biotope

Cette espèce se rencontre dans les lagons et les pentes récifales.

Description

Ce corail-champignon fait partie du groupe présentant de grandes dents septales. Le polype est épais et lourd.
Danafungia horrida est un polype solitaire, de forme circulaire, pouvant atteindre 20 à 30 cm de diamètre. La forme est assez plate, avec la bouche centrale située en position surélevée.
Les septes* sont de grande taille, séparés par un sillon, et portent des dents marquées et régulières de forme triangulaire. Le tout forme un schéma régulier. Certains individus ne présentent pas ces dents septales en forme de triangles réguliers.
Les côtes sont très espacées et les plus grandes portent des épines pointues de forme simple.
Ce corail-champignon est de couleur généralement marron et peut présenter des bandes radiales portant des lobes tentaculaires blancs.

Espèces ressemblantes

Il est facile de confondre les différentes espèces de coraux-champignons entre elles. Seul un examen approfondi du squelette permet d'identifier l'espèce.

Alimentation

Le corail-champignon hirsute vit en symbiose avec des algues unicellulaires qui lui fournissent une partie de sa nourriture, via la photosynthèse que ces algues font in situ dans ses tissus.
Il est aussi carnivore et capture de petites proies qui passent à portée de ses tentacules armés de cellules urticantes, les cnidocytes*.

Reproduction - Multiplication

Ces coraux se reproduisent de manière sexuée et asexuée. Lors de la reproduction sexuée, les gamètes mâles et femelles sont lâchés dans l'eau et donnent naissance à des larves planulas* qui se posent sur le substrat. Comme la plupart des coraux-champignons, les juvéniles sont attachés au substrat puis s'en séparent. Les morceaux de corail peuvent donner naissance à de nouveaux individus par reproduction asexuée.

En plus de se reproduire par voie sexuée, certains Fungiidés (ancien genre Fungia) sont capables de produire, de façon asexuée, de nombreux petits bourgeons qui demeurent attachés au squelette parental. Ce phénomène remarquable a été désigné sous le nom d'"effet phoenix" étant donné que les bourgeons peuvent se développer sur le squelette d'un polype apparemment mort, c'est-à-dire au niveau duquel on n'observe pas de tissu vivant visible ; néanmoins, il a été démontré que ces bourgeons se développent à partir de tissus vivants résiduels (Krupp et al., 1992). Le stimulus provoquant la production de bourgeons est le plus souvent une lésion du polype parental. La production de bourgeons asexués est un mécanisme important dans la dynamique des populations de Fungiidés notamment suite à des perturbations environnementales génératrices de lésions fréquentes des polypes.

Vie associée

Les gastéropodes épitonidés Epitonium patamakanthini et Epifungium ulu peuvent infester Danafungia horrida.

Réglementation

Danafungia horrida est sur la liste II de la CITES depuis août 1985 (Référence aux annexes de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction), mais sans quotas d'importation en Europe.
Cette espèce est classée dans la liste rouge 2008 de l'UICN sous le statut LE (Least Concern, soit « préoccupation mineure »). Elle n'est pas particulièrement vulnérable mais son habitat (récif corallien) l'est. L'UICN préconise donc de réévaluer cette espèce dans une dizaine d'années (durée de renouvellement d'une génération).

Origine des noms

Origine du nom français

Corail-champignon hirsute et corail-champignon de Klunzinger sont proposés par le site DORIS et correspondent à la francisation de deux des anciens noms scientifiques.

Origine du nom scientifique

Danafungia : du latin [fungus] = champignon, et en hommage au Professeur James Dwight Dana (1813-1895), géologue et minéralogiste américain, qui a décrit de nombreuses espèces d'anthozoaires et de crustacés.
horrida : du latin [horridus] = hérissé, rude, grossier, en référence aux dents et épines qui donnent un aspect hirsute à ce corail.
klunzingeri : en hommage au Professeur Carl Benjamin Klunzinger (1834-1914), zoologiste allemand, qui publia des articles sur les coraux (en 1879), les poissons et les crabes de la mer Rouge.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Scleractinia Scléractiniaires / Madréporaires Hexacoralliaires coloniaux (quelques espèces solitaires) produisant un exosquelette calcaire abritant de petits polypes.
Sous-ordre Fungiina
Famille Fungiidae Fungiidés Coraux-champignons.
Genre Danafungia
Espèce horrida

Nos partenaires