Porcelaine-tigre

Cypraea tigris | Linnaeus, 1758

N° 414

Indo-Pacifique, mer Rouge

Clé d'identification

Assez grosse coquille
Dos tacheté de noir
Manteau blanc et noir

Noms

Autres noms communs français

Porcelaine tigre, coquille ravauder ou coquille le bas (Réunion) car elle servait à repriser les bas et les chaussettes.

Noms communs internationaux

Tiger cowry (GB), Pule (Wallis), Pule teu teu (Futuna)

Distribution géographique

Indo-Pacifique, mer Rouge

Zones DORIS : ● Indo-Pacifique, ○ [Mer Rouge]

Indo-Pacifique

Biotope

Cette porcelaine est ubiquiste*. On la retrouve ainsi du lagon à la pente externe.
Elle est commune (a été ?) dans la zone littorale et ne se trouverait pas au-delà des 40 m de profondeur.

Très abondante à Wallis et à Futuna, la porcelaine-tigre s'observe sur les zones frangeantes peu turbulentes, à proximité d'algueraies de Padina comme sur les récifs intermédiaires et les barrières peu battues.

Description

La taille moyenne adulte est de 7 à 10 cm.
La coquille est large. La face postérieure est blanche tachetée de noir. La base est blanche, ainsi que les dents. Les couleurs des coquilles sont assez variées, plus ou moins foncées. Ainsi, nous pouvons observer des coquilles majoritairement blanches ou l'inverse, avec toute une gamme de couleurs intermédiaires.
Le manteau est blanc et noir, fin, pas tout à fait transparent. Il recouvre souvent l'intégralité de la coquille. Il porte des papilles assez longues, aux extrémités claires.

Espèces ressemblantes

Il n'y a pas vraiment de confusion possible, Cypraea pantherina, de couleur proche, ne se trouvant qu'en mer Rouge (voir photo).

Alimentation

L'espèce est carnivores (mollusques, eponges).
La radula*, "langue" de l'animal, est râpeuse et adaptée au régime alimentaire de la porcelaine.

Divers biologie

Cette porcelaine se rencontre de jour comme de nuit.

Informations complémentaires

Cette espèce normalement commune est menacée d'extinction dans certaines parties du monde. En Polynésie, on la trouve en zone plus profonde du fait de la sur-exploitation (déplacement de son habitat d'origine).
Des porcelaines de tous types se retrouvent en grande quantité sur les étalages des marchands de souvenirs (voir photos) comme presse papiers, porte clef, support de stylo…. La porcelaine-tigre est l'une des plus grosses et hélas des plus présentes.
Elle est également consommée dans certaines régions du Pacifique.

Réglementation

Une interdiction de ramassage existe sectoriellement, comme à Mayotte.
Cette espèce est aussi protégée en Province Nord de Nouvelle-Calédonie.

Origine des noms

Origine du nom français

Porcelaine-tigre : le premier mot provient de l'italien "porcellana" issu du latin porcella, jeune truie. L'ouverture du coquillage ressemble en effet à une vulve de truie. Quant à l'identification au tigre, c'est sans aucun doute pur l'aspect fauve de la coquille.
A savoir par ailleurs : c'est le nom de la vaisselle en porcelaine qui est issu du nom de ces coquillages et non l'inverse !

Origine du nom scientifique

Cypraea : de Cypris l'un des noms de Vénus. Comme le cuivre (cyprium) était abondant à Chypre, l'île de Chypre a très probablement donné le mot cuivre (ou l'inverse). Chypre alimente le marché mondial en cuivre depuis la fin du troisième millénaire avant Jésus-Christ. L'île a été dédiée à Vénus.

tigris :
tigre, tigrée (livrée côté fauve de la coquille).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Caenogastropoda Caenogastropodes
Ordre Littorinimorpha Littorinimorphes
Famille Cypraeidae Cypréidés

Coquille ventrue ou piriforme, conique, ovoïde, globuleuse, fusiforme ou presque cylindrique, coloration variable, souvent avec des bandes transversales.Callosité au niveau de l'apex. Ouverture étroite avec des dents. couche d'émail épaisse, brillante. D'après Lindner 2011:81

Sous-famille Cypraeinae Cypraeinés
Genre Cypraea
Espèce tigris

Nos partenaires