Crabe bleu pélagique

Planes major | (MacLeay, 1838)

N° 3785

Zones tropicales et tempérées de l'océan Indien et de l'océan Pacifique, océan Atlantique Sud

Clé d'identification

Crabe pélagique de petite taille (25 mm max)
Vivant sur des tortues marines ou des objets flottants
Carapace lisse, de forme carrée avec large région frontale
Pattes ambulatoires aplaties munies de soies
Distribution indo-pacifique

Noms

Autres noms communs français
Crabe des sargasses du Pacifique
Noms communs internationaux
Pelagic crab, blue Pacific weed crab (GB)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Cancer cantonensis Linnaeus, 1747
Grapsus (Grapsus) pusillus de Haan,1835
Nautilograpsus major MacLeay, 1838
Nautilograpsus minutus Milne-Edwards H et Lucas, 1843
Planes cyaneus Dana, 1851
Nautilograpsus angustatus Stimpson, 1858
Varuna atlantica Mellis, 1875
Planes minutus Miers, 1876
Nautilograpsus pusillus de Man, 1879 (non Cancer pusillus Fabricius, 1775)
Planes marinus Ward, 1939

Distribution géographique

Zones tropicales et tempérées de l'océan Indien et de l'océan Pacifique, océan Atlantique Sud

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Ce petit crabe est présent dans presque tout l'Indo-Pacifique tropical et tempéré. Il a été signalé en pleine mer et à proximité des côtes d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques. Dans les zones marines sous juridiction française, il est présent ou potentiellement présent dans les îles Eparses, Mayotte, La Réunion, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, Polynésie française et Clipperton. Sa présence est possible dans l'Atlantique Sud (Sainte-Hélène).

Biotope

Planes major est uniquement pélagique* de haute mer ; il peut cependant se retrouver échoué à la côte. Il vit principalement sur les objets flottants comme les troncs d'arbre, parmi les anatifes du genre Lepas, sur les coques des navires. Enfin, il est fréquemment retrouvé en association avec les tortues marines sous la dossière* au niveau des plis à la base de la queue ou des pattes postérieures.

Description

Planes major est un crabe de petite taille : sa carapace fait 25 mm de large au maximum (femelles). Cette carapace est lisse, de forme quadrangulaire et présente une large région frontale.
Au niveau des yeux, de part et d’autre de larges orbites, se situent deux dents, une près de l'œil et la deuxième, rudimentaire, un peu en arrière.
La couleur est très variable, souvent brune avec des nuances du jaune au rouge. Les individus présentent souvent des taches blanchâtres de nuances et de tailles variables. Ce crabe fait preuve d’une bonne capacité d’imitation de la couleur du support sur lequel il vit. Cette couleur n’est pas définitive et peut s’adapter à tout moment à son nouvel environnement.
Les péréiopodes* sont très aplatis. Les deux derniers segments de la seconde paire sont légèrement pileux au niveau des carènes*. Les trois paires de pattes suivantes portent également des soies, devenues "plumets natatoires". Les chélipèdes*, de tailles équivalentes, sont robustes, avec un mérus* strié et des pinces monochromes aux doigts pointus.

Espèces ressemblantes

Au niveau mondial, il y a seulement trois espèces dans le genre Planes, au mode de vie semblable : sur les objets flottants et sur les tortues marines.

Planes minutus (Linnaeus, 1758) et Planes major (MacLeay, 1838) sont des espèces extrêmement ressemblantes mais leur distribution respective contribue à les distinguer : la première se rencontre dans l'Atlantique et la Méditerranée, alors que la seconde est présente dans l'Indo-Pacifique. En raison de la variabilité morphologique dépendante de l'âge (allométrie*) et de la variation intraspécifique, il est difficile de préciser des caractères distinctifs généraux entre ces deux espèces. Des études récentes en morphologie comparée de l'estomac ont montré la validité de ces deux taxons extrêmement proches.

Planes marinus Rathbun, 1914 est une espèce de crabe pélagique, semblable à P. major et à P. minutus. Mais les différences morphologiques entre P. marinus et ces deux dernières espèces  sont plus marquées qu'elles ne le sont entre P. major et P. minutus. La carapace est, chez P. marinus, plus large, plus rectangulaire et elle présente des stries très nettes. Ce crabe se rapproche du genre Pachygrapsus auquel il a autrefois été rattaché.

Il est possible que des espèces aussi voisines morphologiquement que Planes minutusP. major et P. marinus soient susceptibles d'hybridation, ce qui expliquerait la difficulté d'attribuer certains spécimens à l'une ou l'autre de ces espèces.

En cas d'échouage, et dans l'Indo-Pacifique seulement, les crabes du genre Planes peuvent être confondus avec Pseudograpsus albus.

Alimentation

Sa nourriture se compose principalement d’invertébrés épibiontes* et d’algues, prélevés sur et autour de son habitat (des euphausides, des amphipodes, des pycnogonides, de petits gastéropodes mais aussi des diatomées, des hydroides,...).
En fonction du support sur lequel vit le crabe, son régime alimentaire peut donc varier. Sur des objets flottants, les algues et les anatifes du genre Lepas (voir par ex : L. anatifera) sont sa source principale de nourriture. En association avec les tortues, le crabe présente un régime alimentaire beaucoup plus divers et profite des restes des repas de son hôte (méduses, salpes, cirripèdes...) et de ses déjections. Le cannibalisme est parfois possible. Il est probable qu'il s'autorise quelques excursions depuis son support, afin de chercher des proies dans la colonne d'eau.

Reproduction - Multiplication

Comme tous les crabes, les sexes sont séparés. Le mâle et la femelle montrent une forme différente de l'abdomen, large chez les femelles, plus étroit chez les mâles.
La reproduction a lieu en été. Les larves* sont émises dans le milieu et ont une vie planctonique*. Elles passent par plusieurs stades jusqu'à ce qu'elles rencontrent un objet pouvant leur servir de support. Elles évolueront ensuite vers le stade adulte et la maturité.

Vie associée

Ce crabe est souvent associé avec les tortues marines : tortue caouanne Caretta caretta  ou tortue olivâtre Lepidochelys olivacea, ainsi qu'avec d'autres organismes qui lui servent de support ou partagent celui-ci (voir § Biotope).

Divers biologie

Si ce crabe peut éventuellement s'éloigner de son support pour aller chercher de la nourriture, ce n'est probablement pas un grand nageur de longue distance !

Informations complémentaires

Vivant au niveau de la surface des eaux, on imagine cette espèce, comme les autres espèces de Planes, assez sensible à la pollution marine (hydrocarbures, etc).

Origine des noms

Origine du nom français

Crabe bleu pélagique : par extension et devant la difficulté à distinguer spontanément les espèces, c'est souvent le nom générique donné aux crabes du genre Planes (un autre nom vernaculaire utilisé est crabe de Christophe Colomb mais il est préférable de réserver ce nom à Planes minutus). Le crabe bleu pélagique hérite pour son nom commun de la traduction de son ancien nom d'espèce, cyaneus, qui en latin signifie bleu.

Origine du nom scientifique

Planes : du latin [planum] = surface plane, surface unie.

major : du latin [major] = plus grand, en référence à sa taille relativement grande.
Pour le synonyme cyaneus : du latin [cyaneus] = bleu.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Arthropoda Arthropodes Animaux invertébrés au corps segmenté, articulé, pourvu d’appendices articulés, et couvert d’une cuticule rigide constituant leur exosquelette.
Sous-embranchement Crustacea Crustacés Arthropodes à exosquelette chitineux, souvent imprégné de carbonate de calcium, ayant deux paires d'antennes.
Classe Malacostraca Malacostracés 8 segments thoraciques, 6 segments abdominaux. Appendices présents sur le thorax et l’abdomen.
Sous-classe Eumalacostraca Eumalacostracés Présence d’une carapace recouvrant la tête et tout ou partie du thorax.
Super ordre Eucarida Eucarides Présence d'un rostre.
Ordre Decapoda Décapodes La plupart marins et benthiques. Yeux composés pédonculés. Les segments thoraciques sont fusionnés avec la tête pour former le céphalothorax. La première paire de péréiopodes est transformée en pinces.  Cinq paires d'appendices locomoteurs (pinces comprises).
Sous-ordre Brachyura Brachyoures Les brachyoures ont un abdomen réduit replié sous le céphalothorax. Ils sont représentés par les crabes et les araignées de mer.
Famille Grapsidae Grapsidés Crabes généralement du littoral, plutôt aplatis, front rectiligne, forme carrée ou rectangulaire.
Genre Planes
Espèce major

Nos partenaires