Congre des Baléares

Ariosoma balearicum | (Delaroche, 1809)

N° 2706

Océans Indien et Atlantique, Méditerranée

Clé d'identification

Serpentiforme : corps allongé et cylindrique
Dorsale, caudale et anale s'étirant sur presque tout le corps
Brun pâle et petites taches rousses
Reflets brillants sur les flancs
Dorsale et anale bordées de noir
Enfoui dans le substrat : seule la tête dépasse

Noms

Autres noms communs français
Fielas
Noms communs internationaux
Bandtooth conger, Baleares conger (GB), Cirusmiru, grongo delle Baleari (I), Congrio algino, congrio balear, varga (E), Azorenmuräne (D)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Muraena balearica Delaroche, 1809
Ariosoma acuta (Swainson, 1839)
Ophisoma acuta Swainson, 1839
Ariosoma impressa (Poey, 1860)

Distribution géographique

Océans Indien et Atlantique, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique, Caraïbes

En Atlantique Est, on le retrouve depuis l'Angola jusqu'au Portugal, ainsi qu'au Cap Vert et aux Canaries. En Atlantique Ouest, il est signalé depuis la "corne" du Brésil jusqu'au Canada. Il est présent en Méditerranée. Enfin, il est repéré en mer Rouge et dans l'océan Indien (côte africaine jusqu'au nord de Madagascar, côte sud de la péninsule arabique et côte ouest de l'Inde, Maldives).
Malgré cette large répartition, c'est un poisson peu commun.

Biotope

Ce poisson peut être observé sur fond sableux ou vaseux du littoral, où il s’enterre, queue la première, pendant la journée ou à l’approche d’un prédateur ou d'une menace. Il sort pour chasser la nuit.
On le rencontre entre 20 et 100 m de profondeur.

Description

Le congre des Baléares est serpentiforme, son corps étant allongé et cylindrique. Sa longueur peut atteindre 50 cm mais il mesure en moyenne 30 à 40 cm. Il n'a pas d'écaille.
Les nageoires dorsale et anale, formées de rayons non segmentés, s'étirent sur pratiquement tout le corps, si bien que la caudale est en fait constituée de leur jonction. La dorsale démarre au-dessus de la base des pectorales. Celles-ci sont assez développées. En revanche, les pelviennes sont absentes.
Ce poisson est de couleur brun pâle à ocre , avec de nombreuses petites taches rousses. Le ventre est de couleur plus pâle. La dorsale et l'anale sont bordées de noir, les pectorales sont rougeâtres. On note aussi des reflets brillants sur les flancs. Enfin, l'œil est marqué d'une tache orange en croissant.
Sa tête a une forme de cône, marquée par de grands yeux ovales, rapprochés. Sa mâchoire supérieure dépasse la mandibule. Elle porte des petites dents coniques sur plusieurs rangées. Elles sont visibles lorsque la bouche est fermée. Seule la narine antérieure est tubulaire, la narine postérieure est un simple pore devant l'œil. Le museau est légèrement proéminent et la lèvre supérieure est marquée d'un repli.

Espèces ressemblantes

Ophidion barbatum, la donzelle à nageoire noire, est de forme similaire. Cependant, elle est plus courte et plus trapue. Elle possède des pelviennes positionnées comme des barbillons. La dorsale démarre en retrait des pectorales.

Gnathophis mystax, le congre à queue noire, est encore plus rare et vit plus profond. Il est entièrement gris clair, avec un surlignage de l'arrière de la dorsale et de l'anale en noir. Son museau est pointu. On peut voir ses dents, même bouche fermée. La dorsale démarre à hauteur du milieu des pectorales.

Paraconger macrops, le congre à tache noire, a une tache noire au début de la nageoire dorsale. Il ne semble être présent que dans les îles de l'Atlantique Est.

Alimentation

Le congre des Baléares est carnivore : il se nourrit de petits invertébrés benthiques.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont séparés et la reproduction a lieu en été.
Le stade larvaire dure presque deux ans : la métamorphose a lieu quand la larve atteint 20 cm de long environ.

Divers biologie

Dans la classification des Congridés, le congre des Baléares se distingue du congre commun (Conger conger) par les rayons des nageoires dorsale et anale non segmentés et par la présence de plusieurs rangées de dents coniques recouvrant l'intégralité de l'intérieur de la mâchoire.

Informations complémentaires

Comme le montrent les photos, il n'est pas rare de rencontrer le congre des Baléares, en plongée de nuit, dans les zones sableuses de la Côte d'Azur et de la Corse. Sa répartition en Méditerranée semble montrer qu'il préfère les zones de température plus élevée et plus stable en été.

Origine des noms

Origine du nom français

Congre : du latin [conger] = anguille de mer,
des Baléares : directement issu du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Ariosoma : peut-être du grec [ari] = force et [soma] = corps ;
balearicum : des Baléares en latin.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Elopomorpha Elopomorphes La larve leptocéphale* se métamorphose en un individu morphologiquement très différent.
Ordre Anguilliformes Anguilliformes Corps allongé, serpentiforme, nageoires anale et dorsale en continuité avec la caudale, pas de nageoires pelviennes.
Famille Congridae Congridés
Genre Ariosoma
Espèce balearicum

Nos partenaires