Crénilabre à queue noire

Centrolabrus melanocercus | (Risso, 1810)

N° 673

Espèce endémique de Méditerranée

Clé d'identification

Petit labre à livrée beige et bleutée
Queue noire bordée d'une ligne claire
Nettoyeur d'autres poissons (mais ce n'est pas le seul)

Noms

Autres noms communs français

Crénilabre nettoyeur, clavière, rouquié, crénilabre bleu

Noms communs internationaux

Blacktailed wrasse (GB), Tordo codanera, lappira ca' cuda nira (I), Llamprega, tort (E), Svartstjärtsnultra (S)

Synonymes du nom scientifique actuel

Lutjanus melanocercus Risso, 1810
Crenilabrus melanocercus (Risso, 1810)
Symphodus melanocercus (Risso, 1810) , nom souvent rencontré
Crenilabrus cyanospilatus Cocco, 1840
Crenilabrus melanoxanthurus Cocco, 1840

Distribution géographique

Espèce endémique de Méditerranée

Zones DORIS : ● Europe (côtes françaises), ○ [Méditerranée française]

L'espèce est endémique de la Méditerranée, absente de la mer Noire et de la côte atlantique.

Biotope

Le crénilabre à queue noire se rencontre dans les zones rocheuses et les herbiers de posidonies jusqu'à 25 m de profondeur.
Il se rencontre principalement à la transition entre roche et herbiers, où il pratique le plus souvent son activité de déparasitage. Néanmoins, en recherche de nourriture, il peut aller le long des falaises jusqu'à la surface, voire au milieu d'un herbier de posidonies.

Description

Ce labre, de petite taille, ne dépasse pas 14 cm de longueur. Il possède une nageoire dorsale.
La livrée est à dominante beige, mélangée d'une quantité de bleu variable selon le sexe et la période de l'année.
Tous les individus en dehors de la période de reproduction ont une nageoire caudale noire dans les deux tiers postérieurs, bordée d'une ligne claire, qui peut être bleue.
Le mâle prend une livrée à dominante bleu intense pendant la période de reproduction.

Espèces ressemblantes

Dans la zone géographique de cette espèce (Méditerranée), il peut y avoir confusion avec le crénilabre paon (Symphodus tinca) en livrée à queue noire. Celui-ci aura la queue noire comme S. melanocercus, néanmoins la présence de marques en chevrons sur le museau de Symphodus tinca lèvera tous les doutes.

Alimentation

Le crénilabre à queue noire est connu pour son comportement de « nettoyeur » d'autres poissons. Il se nourrit de petits crustacés parasites, amphipodes et copépodes, de vers, de bryozoaires et d'hydraires.

Reproduction - Multiplication

En période de reproduction (printemps et été), le mâle prend une livrée à dominante bleue et défend un territoire assez vaste dans lequel les œufs (paquets de 2 à 7 œufs translucides) vont être fécondés et déposés à même le substrat*, généralement dans des algues du genre Cystoseira. Les œufs ne sont pas surveillés.

Vie associée

Le crénilabre à queue noire est connu pour son comportement de nettoyeur d'autres poissons. On compte une quarantaine d'espèces dans ses clients réguliers. On l'observe souvent en opération de déparasitage, le poisson nettoyé se tenant toutes nageoires déployées, bouche entrouverte et opercules écartés, dans une position qui va être propre à l'espèce déparasitée. On note trois groupes :
1- les poissons qui ont une position oblique tête vers le haut, l'angle va varier de quelques degrés jusqu'à 90° (girelle Coris julis).
2- les poissons qui ont une position oblique tête vers le bas, c'est le cas des sars.
3- les poissons qui restent horizontaux, c'est le cas des grands labres (par exemple le labre merle Labrus merula) ou du mérou brun.
Il convient de s'approcher délicatement pour pouvoir les observer sans les déranger.

Attention : C. melanocercus n'est pas le seul poisson à pratiquer le déparasitage en Méditerranée, les juvéniles de beaucoup d'espèces le pratiquent aussi : S. ocellatus, C. julis et au moins trois juvéniles de sars (D. sargus, D. puntazzo, D. vulgaris).

Divers biologie

La répartition géographique de cette espèce présente fréquemment des discontinuités, on note également que d'une année sur l'autre les effectifs peuvent considérablement varier.

Réglementation

Le crénilabre à queue noire est classé dans la liste rouge 2010 UICN sous le statut LC (Least Concern), soit "préoccupation mineure".

Origine des noms

Origine du nom français

Crénilabre du latin [crena] = crénelé, en référence à la forme de l'opercule des crénilabres, et [labrum] = lèvre, en référence aux grosses lèvres de ces poissons.
Crénilabre nettoyeur : désignation selon sa fonction de nettoyage, déparasitage des poissons.
Crénilabre à queue noire : traduction partielle de son nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Centrolabrus : du grec [centro] = épine, et du latin [labrum] = lèvre, en référence aux lèvres charnues des poissons de cette famille (labridés).
Symphodus : du grec [sym] = ensemble, à la fois, et [odontos] = dent. Ce taxon a selon les livres :" les dents en une rangée à chaque mâchoire".

melanocercus : du grec [melanos] = noir et du grec [cerquos] = queue.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Labroidei Labroïdes Une seule dorsale, dents molariformes formant un puissant appareil masticatoire.
Famille Labridae Labridés Lèvres épaisses.
Genre Centrolabrus
Espèce melanocercus

Nos partenaires