Cassiopée fine

Cassiopea frondosa | (Pallas, 1774)

N° 662

Atlantique tropical Ouest

Clé d'identification

Méduse « sur le dos »
Pas de tentacules périphériques
Taches blanches sur l’ombrelle
Appendices en forme de pastilles sur les bras buccaux

Noms

Autres noms communs français
Méduse de sable, méduse à l'envers
Noms communs internationaux
Upside-down jellyfish (GB), Medusa invertida (E), Sandqualle (D), Zandkwal (NL)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Medusa frondosa Pallas, 1774
Polyclona frondosa Agassiz

Distribution géographique

Atlantique tropical Ouest

Zones DORIS : Caraïbes

Mer des Caraïbes, Atlantique occidental, de la Floride au Brésil.

Biotope

Cassiopea est une méduse benthique* des espaces sableux dans les lagons ou sur le côté abrité des récifs. Elle peut néanmoins se déplacer par battements de son ombrelle. On la trouve jusqu'à 20 mètres de profondeur, mais elle préfère les zones de faible profondeur, bien éclairées.

Description

Cassiopea frondosa est une méduse « à l’envers » : elle vit renversée l’ombrelle au sol, « les pattes en l’air ».
Elle présente une ombrelle aplatie en forme de disque d’où partent des bras buccaux touffus, soudés de sorte que l’orifice buccal est masqué. Ces bras buccaux portent de petits appendices aplatis en forme de pastille. On ne trouve aucun tentacule à la périphérie de l’ombrelle. Son diamètre varie de 10 à 25 cm et les bras buccaux peuvent dépasser ce diamètre. L’ensemble est de couleur jaunâtre, verdâtre, brunâtre avec des marques blanches. Cassiopea frondosa n’est que faiblement urticante.
Elle dispose d’organes sensoriels complexes (les rhopalies*) à fonction stato-photo-chémoréceptrice.
Cassiopea frondosa peut se propulser en contractant son ombrelle, l’élasticité de la paroi assure le retour à la forme de repos aplatie.

Espèces ressemblantes

Cassiopea andromeda (Forskal, 1775) : pas d’appendices foliacés sur les tentacules, se trouve en mer Rouge et dans l'océan Indien.

Cassiopea xamachana Bigelow, 1892 : longs appendices foliacés sur les bras buccaux, l’ombrelle peut mesurer jusqu’à 30 cm, vit dans les mangroves.

Alimentation

Cette méduse s’alimente essentiellement des productions de ses zooxanthelles* symbiotiques*.
Elle est également microphage* et absorbe les aliments par de nombreux pores percés dans ses bras buccaux coalescents.
Les petites vésicules dispersées à la surface des bras buccaux portent de nombreux cnidocytes* (cellules urticantes) et elles sont sensibles au contact. Elles ont la faculté de se rabattre rapidement, comme un couvercle, sur les petites ouvertures des bras buccaux qu’elles surmontent, et où elles emprisonnent de petits copépodes comme dans un piège. Les proies capturées sont ensuite amenées jusqu’à l’estomac et digérées.

Reproduction - Multiplication

Cassiopea est un organisme gonochorique*, elle a une phase polype*, les polypes atteignent 1 cm et vivent en colonie.

Vie associée

Les Cassiopea sont accompagnées de crevettes, parfois très nombreuses, qui s'abritent entre les ramifications des bras buccaux et à l'intérieur de l'ombrelle.

Origine des noms

Origine du nom français

Cassiopée = traduction du nom scientifique. Cassiopée était la mère d’Andromède, voir ci-dessous.
On l'appelle Cassiopée de sable ou Méduse à l'envers, à cause de son habitude de se tenir posée au fond de l'eau, l'ombrelle retournée touchant le sable, et les tentacules vers le haut.

Origine du nom scientifique

Cassiopea : Les noms de plusieurs Cnidaires tirent leur origine de la mythologie grecque et plus particulièrement de l’histoire de Persée. Cassiopée, mère d’Andromède, avait promis à Persée de lui donner la main de sa fille s’il délivrait Andromède du monstre Céto (elle-même mère des sœurs Gorgones dont l’une n’est autre que Méduse, tuée par Persée...). Après la victoire de Persée, Cassiopée revient sur sa promesse. Pour la punir de ce revirement, Poséidon l’envoie au ciel dans un panier qui se retourne périodiquement.
Le genre Cassiopea englobe les méduses qui vivent retournées « sur le dos ».
frondosa (latin) signifie simplement "feuillu, touffu", c'est une description des bras buccaux.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Sous-embranchement Medusozoa Médusozoaires Cnidaires présentant une phase méduse acraspède (le plus souvent libre et pélagique) dans leur cycle de reproduction. Scyphoméduses, cuboméduses et stauroméduses.
Classe Scyphozoa Scyphozoaires Méduses vraies (ou acraspèdes). Phase polype réduite à absente. Le plus souvent strobilisation du polype (de petite taille) pour produire des méduses pouvant atteindre une grande taille. Cavité gastrale cloisonnée en quatre.
Sous-classe Discomedusae Discoméduses Scyphoméduses à ombrelle discoïde, non sillonée.
Ordre Rhizostomeae Rhizostomes Pas de tentacules. Manubrium complexe avec des bras oraux ramifiés et fusionnés. Planctonophages. Quelques espèces ont des zooxanthelles dans le manubrium et vivent retournées.
Famille Cassiopeidae Cassiopéidés
Genre Cassiopea
Espèce frondosa

Nos partenaires