Dent de chien

Caryophyllia (Caryophyllia) smithii | Stokes & Broderip, 1828

N° 455

Mer du Nord, Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Clé d'identification

Espèce solitaire des surplombs rocheux
Squelette calcaire ovale avec de nombreuses côtes rayonnantes
Tentacules longs et colorés
Petit bouton à l'extrémité de chaque tentacule

Noms

Autres noms communs français

Madrépore œillet, caryophylle

Noms communs internationaux

Devonshire cup-coral (GB), Madrepora clavel (E), Nelkenkoralle (D)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Turbinolia borealis Fleming, 1828
Caryophyllia (Caryophyllia) clavus Scacchi, 1835
Cyathina turbinata Philippi, 1836
Caryophyllia (Caryophyllia) pseudoturbinolia Michelin, 1841
Paracyathus taxilianus Gosse, 1860
Paracyathus thulensis Gosse, 1860
Paracyathus humilis Duncan, 1878

Distribution géographique

Mer du Nord, Manche, Atlantique Nord-Est, Méditerranée

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Elle est présente en mer du Nord, sur les côtes de la Manche, en Atlantique Nord-Est de l'Irlande à l'archipel des Açores ainsi qu'en Méditerranée.

Biotope

Cette espèce vit sur les fonds rocheux (surplombs essentiellement), les épaves, entre 10 et 100 m de profondeur pour la variété smithii, entre 50 et 1 000 m pour la variété clavus.

Description

Petit madréporaire solitaire dont le squelette calcaire, de forme ovale, mesure entre 15 à 20 mm de hauteur et 10 à 20 mm de diamètre. Le polype, qui peut porter jusqu'à 80 tentacules assez longs terminés par un petit bouton, peut se gonfler d'eau et s'élever ainsi de 3 cm au-dessus du squelette. Le polype, translucide, est de couleur brune, vert émeraude, rose, rouge ou blanche. Quand les tentacules sont rétractés, le squelette laisse apercevoir des côtes (ou septes*) verticales et rayonnantes à la surface finement granulée.

Espèces ressemblantes

Caryophyllia inornata : côtes du squelette plus fines, ne vit pas en Manche.
Balanophyllia regia : plus petit, couleur orange écarlate et extrémité des tentacules dépourvue de petits boutons.

Alimentation

Cette espèce carnivore se nourrit de petites proies apportées par le courant. Elles sont capturées par les tentacules des polypes déployés essentiellement la nuit. Les proies sont paralysées par le venin des cnidoblastes*, cellules urticantes présentes sur les tentacules.

Reproduction - Multiplication

La reproduction est uniquement sexuée. C'est une espèce vivipare* à fécondation interne. Les œufs, une fois fécondés, se développent à l'intérieur du corps des géniteurs jusqu'au stade planula*, puis ils sont expulsés. Les larves* planula, ciliées et nageuses, se regroupent souvent au même endroit. Les individus qui se développent alors sont collés les uns aux autres ou se chevauchent, donnant l'impression d'une colonie. Mais aucun polype n'est relié à un autre et ce sont bien des coraux solitaires.

Vie associée

Un petit crustacé cirripède, la balane du corail Megatrema anglicum (Sowerby, 1823), peut se fixer sur les bords de la muraille du corail dent de chien. Cet épibionte* peut causer parfois une distorsion des septes.

Divers biologie

On distingue deux formes du madrépore œillet : la variété smithii des eaux peu profondes et la variété clavus qui vit au-delà de 50 m dont la base, fixée au substrat, est beaucoup plus petite et la texture plus délicate.

Origine des noms

Origine du nom français

Dent de chien : sa forme fait penser à la molaire d'un chien.

Origine du nom scientifique

Caryophyllia : du grec [caryophyllon] = giroflier, clou de girofle (caryo = noyau + phylla = feuille).



smithii : dédié à Sir Andrew Smith (1797-1872), zoologiste écossais, qui a trouvé cette espèce pour la première fois sur la côte sud du Devonshire (G.B.).

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Cnidaria Cnidaires

Organismes aquatiques (marins pour la plupart) libres ou fixés, carnivores, principalement à symétrie radiaire, caractérisés par des cellules urticantes : les cnidocytes. Deux morphologies principales : le polype et la méduse. La larve est une planula.

Classe Anthozoa Anthozoaires Cnidaires exclusivement marins, solitaires ou coloniaux, uniquement sous la forme polype (jamais de phase méduse dans le cycle de vie).
Sous-classe Hexacorallia / Zoantharia Hexacoralliaires / Zoanthaires Anthozoaires coloniaux ou solitaires, tentacules lisses, polypes à symétrie d’ordre 6.
Ordre Scleractinia Scléractiniaires / Madréporaires Hexacoralliaires coloniaux (quelques espèces solitaires) produisant un exosquelette calcaire abritant de petits polypes.
Sous-ordre Caryophylliina Caryophylliinés
Famille Caryophylliidae Caryophylliidés
Genre Caryophyllia (Caryophyllia)
Espèce smithii

Nos partenaires