Bornelle anguille

Bornella anguilla | Johnson, 1984

N° 1239

Océan Indien et Pacifique tropical Ouest

Clé d'identification

Corps étroit et allongé, jusqu'à 10 cm
Coloration en mosaïque 
6 paires d’appendices

Noms

Noms communs internationaux
Snaky bornella, eel nudibranch (GB)

Distribution géographique

Océan Indien et Pacifique tropical Ouest

Zones DORIS : Indo-Pacifique

L’espèce se rencontre dans tout le domaine indo-pacifique Ouest : Afrique du Sud, Mayotte, Madagascar, les Mascareignes, Oman, Myanmar ; également aux Maldives, Thaïlande, Indonésie, Philippines, en Australie et jusqu'au Japon et en Nouvelle-Calédonie.

Biotope

Ce nudibranche vit sur le récif entre 3 à 15 mètres, une observation l’a signalé à 30 mètres.

Description

Cette grande limace a un corps étroit et allongé, dont la couleur est une mosaïque blanche, jaune et brun orangé sur un fond noir. Sa taille maximum est de 10 cm.
Elle possède 6 paires de cérates* (de taille décroissante d’avant en arrière). Les trois ou quatre premières paires portent sur leur face interne des branchies* plumeuses ramifiées. Les couleurs des cérates sont identiques à celles du corps.

La tête est tout à fait particulière avec deux rhinophores* en forme d’ampoule spiralée, sortant d’un long fourreau de papilles de même couleur que les cérates. 
En avant de la bouche est situé un voile oral avec des papilles digitées (appendices sensoriels en forme de longs doigts), comme des moustaches. Deux petits yeux ronds, noirs sur fond clair, sont bien visibles à la base des rhinophores.

Il n’y a pas de "jupe" (le manteau* ne forme pas de feston débordant). L’anus est du côté droit sous le bord du manteau, entre la première et seconde paire de cérates. L’orifice reproducteur est situé également du côté droit, en avant de l'anus, entre les rhinophores et la première paire de cérates.

Espèces ressemblantes

L'espèce peut notamment être confondue avec Bornella stellifer : celle-ci a un corps blanc avec un fin réseau de lignes rouges. Les cérates sont cerclés d’orange à leur extrémité.

Outre Bornella stellifer, il existe un certain nombre d'autres espèces de Bornella, partageant la distribution de B. anguilla. Certaines d'entre elles ne sont pas encore décrites. Citons néanmoins :

- Bornella johnsonorum Pola, Rudman & Gosliner, 2009 se rencontre dans l'Indo-Pacifique et a été photographiée à La Réunion. Son corps est jaunâtre pâle et des points blancs de tailles variables sont semés tout du long. Comme chez B. anguilla, il y a 5 à 6 paires d'excroissances dorso-latérales, à terminaisons blanches.

- Bornella pele Pola, Rudman & Gosliner, 2009 est également présente à La Réunion. Mais elle est plus petite que B. anguilla (20 mm) et montre des marques rouges que n'a pas cette dernière.

- Bornella hermanni
Angas, 1864, que l'on trouve sur le versant océan Indien de l'Australie (les îles Christmas) ainsi qu'en Malaisie, en Corée, au Japon... Proche de B. stellifer, elle montre sur un corps clair une mosaïque à partir de marques orange et blanc opaque qui peut, dans certains cas, prêter à confusion. Ses rhinophores sont ramifiés et elle n'a que trois paires d'extensions latérales sur le corps.

Une autre espèce, non décrite, est présente sur les côtes est de l'Afrique du sud (au Kwazulu-Natal). Elle présente un corps blanc opaque, avec un réseau de rouge formant des anneaux blancs (le noir est absent) sur les côtés du pied. Elle montre des zones orange et rouges sur les cérates.
Les autres espèces ressemblantes sont soit très localisées (et pas en "eaux françaises"), soit présentent une livrée ou une anatomie qui s'éloignent un peu de celle de B. anguilla.

Alimentation

Les Bornellidés sont des prédateurs spécialistes d’hydraires.

Reproduction - Multiplication

L’orifice reproducteur est situé en avant du côté droit en position latérale entre les rhinophores et la première paire de cérates. L’accouplement s’effectue entre deux individus en position tête-bêche (rappelons que les opisthobranches sont hermaphrodites* simultanés).

Divers biologie

C'est une espèce essentiellement nocturne, que l’on rencontre rarement.

Les appendices dorsaux contiennent des ramifications de la glande hépatique mais n’ont pas de cnidosacs*. Les branchies sont plus développées que chez les autres Bornella.

Dérangé, ce nudibranche nage rapidement en pleine eau en ondulant horizontalement grâce à la propagation d’une contraction musculaire le long du corps.

Origine des noms

Origine du nom français

Simple francisation du nom scientifique.

Origine du nom scientifique

Le nom de Bornella est dédié à Ignaz von Born (1742-1791), minéralogiste et malacologiste autrichien.

anguilla : ce nom fait référence à la façon dont cette limace nage, rappelant la nage d’une anguille.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Mollusca Mollusques Organismes non segmentés à symétrie bilatérale possédant un pied musculeux, une radula, un manteau sécrétant des formations calcaires (spicules, plaques, coquille) et délimitant une cavité ouverte sur l’extérieur contenant les branchies.
Classe Gastropoda Gastéropodes Mollusques à tête bien distincte, le plus souvent pourvus d’une coquille dorsale d’une seule pièce, torsadée. La tête porte une ou deux paires de tentacules dorsaux et deux yeux situés à la base, ou à l’extrémité des tentacules.
Sous-classe Opisthobranchia Opisthobranches Coquille présente, réduite ou absente. Branchies à l’arrière du cœur. Principalement marins ou d’eau saumâtre, rare en eau douce (une dizaine d’espèces, Ordre des Acochlidea).
Ordre Nudibranchia Nudibranches Cavité palléale et coquille absentes chez l’adulte. Lobes pédieux souvent absents aussi. Respiration cutanée, à l’aide de branchies, de cérates ou d’autres appendices. Tête portant une ou deux paires de tentacules, les tentacules postérieurs ou rhinophores peuvent parfois être rétractés dans des gaines. Principalement marins ou d’eau saumâtre.
Sous-ordre Dendronotina / Dendronotacea Dendronotinés / Dendronotacées Corps long et effilé. Appendices dorsaux en aiguille, en cigare ou branchus. Tête généralement pourvue de tentacules enroulés (rhinophores*) qui peuvent se rétracter dans des gaines. Rhinophore en tube ou en coupe. Mangeurs de Cnidaires.
Famille Bornellidae Bornellidés
Genre Bornella
Espèce anguilla

Nos partenaires