Blennie-léopard

Exallias brevis | (Kner, 1868)

N° 2447

Indo-Pacifique tropical

Clé d'identification

Corps allongé, comprimé latéralement et atteignant 15 cm de longueur
Coloration gris blanc à rosée avec nombreuses taches en nid d'abeille ou en motif léopard
Tête massive avec front droit
Lèvre supérieure avec nombreux lambeaux cutanés
Tentacule ramifié au-dessus de chaque narine et de chaque œil
30 à 36 tentacules sur la nuque
Iris blanc avec 4 à 6 taches noires opposées 2 à 2

Noms

Autres noms communs français
Blennie ponctuée de rouge
Noms communs internationaux
Leopard blenny, leopard rock skipper, shortbodied blenny, sailfin blenny, honeycomb blenny, spotted coral blenny (GB), Blennide leopardo (I), Blenio leopardo (E), Leoparden-Lippenzähner (A)
Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides
Exalias brevis (Kner, 1868)
Salarias brevis Kner, 1868
Cirripectes leopardus (Day, 1870)
Salarias leopardus Day, 1870

Distribution géographique

Indo-Pacifique tropical

Zones DORIS : Indo-Pacifique

Exallias brevis a une vaste répartition géographique, incluant la mer Rouge, l'océan Indien et le Pacifique tropical jusqu'à Hawaï, la Polynésie française et Rapa à l'est, et du sud du Japon à l'Australie et la Nouvelle-Calédonie du nord au sud.

Biotope

Cette blennie s'observe dans les baies et les récifs coralliens peu exposés, par petits fonds entre 3 et 8 m mais elle peut descendre jusqu'à une vingtaine de mètres. Elle vit entre les branches du corail de feu (Millepora sp.) ou de coraux branchus appartenant aux genres Acropora, Pocillopora, Seriatopora. On la trouve aussi sur les coraux massifs du genre Montipora ou Porites.

Description

Cette blennie a un corps allongé, comprimé latéralement et peut atteindre 15 cm de longueur. Sa coloration est gris blanc à rosée avec de nombreuses taches en nid d'abeille ou en motif léopard. Ces taches recouvrent entièrement cette espèce, y compris toutes les nageoires. Au niveau de la tête elles sont brunes, et peuvent être brunes, rouges, orange ou marron clair sur le reste du corps. Leur partie centrale est généralement plus foncée.

La tête est massive avec un front droit. La large bouche est située en position subterminale (au contact du substrat), et sa partie supérieure forme une protubérance caractéristique. La lèvre supérieure porte de nombreux lambeaux cutanés. Les dents sont de type incisiforme et présentes sur les deux mâchoires. Les yeux sont gros et situés haut sur la tête. Un petit tentacule ramifié (ou cirrhe*) est présent au-dessus de chaque narine et de chaque œil, et de 30 à 36 sont disposés en arc de cercle sur la nuque. La pupille de l'œil est noire, alors que l'iris est blanc avec 4 à 6 taches noires opposées 2 à 2 lorsque leur nombre est pair.
Un mucus protecteur recouvre le corps et remplace les écailles dans leur fonction protectrice.

La nageoire dorsale est composée de 12 épines et de 12-13 rayons mous. Elle court sur tout le dos et présente une échancrure entre la partie épineuse et la partie molle. La nageoire anale, avec 2 épines et 14-15 rayons mous, s'étend sous la moitié postérieure du corps. Les nageoires pelviennes sont situées en avant des pectorales, comme chez toutes les blennies, ces quatre nageoires lui servent d'appui sur le substrat. La nageoire caudale est arrondie, elle est rarement déployée. Toutes les nageoires peuvent jaunir à l’occasion.

Espèces ressemblantes

Du fait de sa livrée particulière, il n'est pas possible de confondre la blennie-léopard avec une autre espèce.

Alimentation

Elle se nourrit des polypes* des coraux dans lesquels elle se cache, et des colonies présentes autour. On peut trouver de petites traces circulaires blanchies sur les coraux massifs, correspondant aux repas d’Exallias brevis.

Reproduction - Multiplication

C'est une espèce gonochorique* (les sexes sont séparés) et ovipare*.

La livrée nuptiale du mâle est caractérisée par un blanchissement des lignes claires entourant les taches brunes, qui deviennent quant à elles plus foncées, les femelles présentent un changement identique mais plus discret. La cour consiste en l’approche d’une femelle près du territoire du mâle, qui va la rejoindre et tourne plusieurs fois autour d’elle avant que le couple, presque en contact, ne rejoigne le nid. Le mâle tourne alors deux ou trois fois autour du nid pendant que la femelle y entre. La femelle pond en plusieurs fois et le mâle fertilise aussitôt les œufs. Il n’y a pas de période de reproduction délimitée dans l’année.

Les mâles sont très territoriaux, un territoire peut aller jusqu’à plus de 30 m2. Lors d’une rencontre agressive avec un autre mâle, toutes les parties claires disparaissent et le corps devient uniformément rouge brique, la tête devient brun-jaune.

Les mâles préparent un nid constitué de branches de coraux dont ils ont mangé les polypes. Ces parties de coraux dénudées se couvrent rapidement d'un fin feutrage algal. Le nid peut aussi être dégagé sur de la roche ou des coraux massifs. Plusieurs femelles viennent alors y déposer séparément leurs œufs adhésifs qui seront gardés par le mâle jusqu'à l'éclosion. Le mâle prend soin des œufs en les nettoyant avec sa bouche mais il lui arrive d’en manger quelques-uns, ce comportement s’expliquant par le jeûne relatif auquel la garde le contraint. Les œufs sont sphériques, jaune vif et éclosent en 6 à 9 jours, la larve fait environ 2 mm à la naissance. Les juvéniles, formés autour de 3 cm, sont d’exactes répliques des adultes.

Vie associée

La blennie-léopard est toujours associée à des coraux, qu’ils soient branchus, en plateau ou massifs (Millepora sp., Acropora sp., Pocillopora sp., Seriatopora sp., Montipora sp., Porites sp.). Elle peut être parasitée, malgré son mucus, par des crustacés copépodes.

Divers biologie

Le corps, dépourvu d’écailles, est couvert d’un épais mucus qui a un rôle protecteur, évitant l’abrasion de la peau due aux frottements sur les coraux et protégeant ce poisson contre les cellules urticantes des polypes.

Cette blennie est capable de rester en position stationnaire au-dessus du substrat. Elle dort cachée dans des anfractuosités de corail.

Informations complémentaires

C'est une espèce solitaire assez courante, mais très craintive, qui se réfugie rapidement entre les branches des coraux bien avant d'avoir été vue par un plongeur.

Exallias brevis est la seule espèce dans le genre Exallias.

Origine des noms

Origine du nom français

Blennie : ce nom est commun aux espèces de la famille des Blenniidés. Il dérive du grec [blennos] qui signifie mucus. Les écailles de ce poisson sont en effet remplacées par un mucus protecteur recouvrant le corps de l’animal.

Léopard : en référence aux taches qui la recouvrent et qui évoquent la livrée du félin.

Origine du nom scientifique

Exallias : du grec [exallias] = étrange, merveilleux.

brevis : du latin [brevis] = court, petite taille, en rapport avec son corps trapu.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Chordata Chordés Animaux à l’organisation complexe définie par 3 caractères originaux : tube nerveux dorsal, chorde dorsale, et tube digestif ventral. Il existe 3 grands groupes de Chordés : les Tuniciers, les Céphalocordés et les Vertébrés.
Sous-embranchement Vertebrata Vertébrés Chordés possédant une colonne vertébrale et un crâne qui contient la partie antérieure du système nerveux.
Super classe Osteichthyes Ostéichthyens Vertébrés à squelette osseux.
Classe Actinopterygii Actinoptérygiens Ossification du crâne ou du squelette tout entier. Poissons épineux ou à nageoires rayonnées.
Sous-classe Neopterygii Teleostei Néoptérygiens Téléostéens Poissons à arêtes osseuses, présence d’un opercule, écailles minces et imbriquées.
Super ordre Acanthopterygii Acanthoptérygiens Rayons épineux aux nageoires, écailles cycloïdes ou cténoïdes, présence d'une vessie gazeuse et pelviennes thoraciques ou jugulaires, sans être systématiquement présents, sont des caractères que l'on ne rencontre que chez les Acanthoptérygiens.
Ordre Perciformes Perciformes Nageoires pelviennes très rapprochées des nageoires pectorales.
Sous-ordre Blennioidei Blennioïdes
Famille Blenniidae Blenniidés Nageoire dorsale unique.
Genre Exallias
Espèce brevis

Nos partenaires