Eponge-coussin jaune d'or

Axinyssa aurantiaca | (Schmidt, 1864)

N° 3879

Méditerranée occidentale, Atlantique proche

Clé d'identification

Eponge massive et lobée
Surface finement conuleuse
Couleur jaune

Noms

Synonymes du nom scientifique actuel

Reniera aurantiaca Schmidt, 1864
Halichondria aurantiaca (Schmidt, 1864)
Topsentia aurantiaca (Schmidt, 1864)
Astromimus luteus Lendenfeld, 1898

Distribution géographique

Méditerranée occidentale, Atlantique proche

Zones DORIS : ● Europe (côtes françaises), ○ [Méditerranée française]

Cette éponge est présente dans le nord de la Méditerranée et notamment en Provence, à Monaco, en mer Tyrrhénienne (Corse, baie de Naples), en Adriatique, en mer Ionienne et en mer Egée. Des observations ont été faites également au sud de l'Espagne, en mer d'Alboran et dans le détroit de Gibraltar, ainsi que dans l'archipel des Açores en Atlantique Nord-Est.

Biotope

Axinyssa aurantiaca, qui vit à plus de 25 à 30 m de profondeur, est une espèce typique du coralligène*.

Description

Cette éponge massive, lobée, a la forme d’un encroûtement épais ou d’un gros coussin charnu de 10 à 15 cm de diamètre. Sa surface, irrégulière, souvent ondulée, est finement conuleuse et douce au toucher. Sa consistance est spongieuse.
Les oscules*, de forme assez régulière, sont légèrement surélevés. Des canaux aquifères* sont visibles sur l’ectosome* et convergent vers les oscules.
Sa couleur est jaune intense à jaune orangé.

Voir la description microscopique dans la rubrique "Divers biologie".

Espèces ressemblantes

Axinyssa digitata : sa surface est entièrement couverte de fines digitations. La présence de cette espèce en Méditerranée étant avérée, il devient nécessaire d'effectuer une observation des spicules* au microscope afin d'identifier à coup sûr ces deux espèces.

Alimentation

Les éponges sont des animaux filtreurs* qui se nourrissent de microparticules : bactéries, algues unicellulaires, débris organiques, ne dépassant pas en général 3 micromètres. Le courant d'eau nécessaire est créé par le mouvement des flagelles* des cellules ciliées* spécifiques des éponges : les choanocytes*.
Celles-ci captent et digèrent les particules organiques microscopiques et les produits de la digestion sont distribués aux autres cellules de l'organisme. Les déchets non métabolisables sont évacués par des orifices exhalants : les oscules*.

Reproduction - Multiplication

La reproduction peut être sexuée ou asexuée.

  • Sexuée : comme la plupart des éponges, Axinyssa auranciaca est hermaphrodite*. Les œufs donnent des larves* ciliées* nageuses de type « parenchymella* » qui seront emportées par le courant. Après métamorphose elles se fixeront finalement sur le substrat*. Si la plupart des éponges de la famille des Halichondriidés sont vivipares*, la larve du genre Axinyssa n'est pas connue et l'espèce pourrait être ovipare*.
  • Asexuée : elle forme des bourgeons qui germent et donnent de nouveaux individus. Ce type de reproduction permet l'extension des colonies d'éponges.
Comme toutes les éponges, Axinyssa auranciaca possède un grand pouvoir de régénération : un fragment d'éponge peut donner un nouvel individu.

Divers biologie

Description microscopique : les spicules mégasclères* sont des oxes* droits ou légèrement courbes, robustes, de 300-990 µm de longueur sur 15-20 µm d’épaisseur.

Il n’y a pas de microsclères*.

Origine des noms

Origine du nom français

Eponge coussin : forme de cette éponge.

jaune d'or : couleur de cette espèce.

Origine du nom scientifique

Axinyssa : du grec [axôn] = axe, essieu et [nyssô] = piquer ; se référant aux oxes, spicules de cette espèce, dont la forme fait penser à un axe qui se termine par des pointes aigües.

aurantiaca : du latin [aureus] = d'or. La teinte jaune doré de cette éponge fait penser à la couleur de ce métal.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Porifera Spongiaires / Eponges Organismes exclusivement aquatiques, filtreurs, fixés au substrat, de formes variables, et percés d'orifices inhalants (ostioles ou pores) et exhalants (oscules).
Classe Demospongiae Démosponges

Eponges dont la charpente est constituée de spicules siliceux (différenciés en méga- et microsclères) et de collagène dispersé ou structuré en fibres de spongine. Ovipares ou vivipares, larve typique = parenchymella.

Sous-classe Heteroscleromorpha Hétéroscléromorphes
Ordre Suberitida Subéritides
Famille Halichondriidae Halichondriidés
Genre Axinyssa
Espèce aurantiaca

Nos partenaires