Algue à crochets

Asparagopsis armata | Harvey

N° 1088

Atlantique, Méditerranée, mer Noire, Indo-Pacifique

Clé d'identification

Touffes roses au contour pyramidal, jusqu'a 30 cm de haut
Nombreux ramules qui donnent à l'ensemble la forme d'asperge sauvage
Présence de rameaux épineux, en forme de harpon
Petits pompons roses cotonneux génération tétrasporophyte décrite à l'origine comme une espèce différente

Noms

Autres noms communs français

Harpon de Neptune, asparagopsis à crochets, algue harpon

Noms communs internationaux

Red seaweeds, harpoon-alga (GB), Alga rossa (I), Espàrrago marino, alga arpon (E), Harpun-Alge (D), Harpoenwier (NL), Alga harpao (P), Harpunalger (N)

Autres noms scientifiques parfois utilisés, mais non valides

Falkenbergia rufolanosa Harvey, F. Schimtz
Polysiphonia rufolanosa Harvey

Distribution géographique

Atlantique, Méditerranée, mer Noire, Indo-Pacifique

Zones DORIS : Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, Indo-Pacifique

Originaire de Nouvelle-Zélande et d'Australie, elle est apparue sur les côtes européennes vers 1925 : Atlantique Nord-Est (des îles Shetland aux îles Canaries), Méditerranée, mer Noire, Indo-Pacifique.
En Méditerranée l'algue à crochet (gamétophyte*) est abondante dans la partie la plus froide du bassin occidental et rare dans le bassin oriental, alors que les pompons roses du tétrasporophyte* (Falkenbergia rufolanosa) sont partout présents.

Biotope

Asparagopsis armata est une espèce photophile* qui se développe au niveau de l'étage infralittoral* supérieur, de la surface à une dizaine de mètres de profondeur, rarement plus bas que 25 mètres, dans des zones calmes ou modérément battues. Elle est très souvent épiphyte* d'autres algues.

Description

Le thalle d'Asparagopsis armata est de couleur rouge rosé à rose pâle et se présente en touffes au contour pyramidal, de 15 à 30 cm de long. L'axe principal, cylindrique, d'un diamètre proche de 1 mm, est ramifié irrégulièrement. Les axes portent une succession alternée de rameaux longs à croissance indéfinie, de rameaux courts et de rameaux épineux, en forme de harpon. Les rameaux longs garnis de fins filaments (ou ramules) forment de petites touffes coniques (ou touffes pyramidales) dans la partie supérieure de l'algue. Les rameaux en forme de harpons sont disposés par paire à la base des axes secondaires et vont permettre aux frondes de cette algue de s'accrocher aux algues environnantes ou à divers supports. Les plongeurs peuvent en faire l'expérience : s'ils passent trop près d'Asparagopsis armata l'algue restera accrochée à leur combinaison.

Espèces ressemblantes

Bonnemaisonia hamifera qui s'accroche aux algues par des rameaux en forme d'hameçons.

Asparagopsis taxiformis, espèce plus thermophile ainsi qu'une autre espèce d'Asparagopsis, en cours d'identification, présente depuis quelques années en Méditerranée ; leurs gamétophytes ressemblent beaucoup à celui de l'algue à crochets mais n'ont pas de harpon. Les pompons roses du stade tétrasporophyte ont le même aspect pour Asparagopsis armata et Asparagopsis taxiformis et sont présents presque partout dans les bassins orientaux et occidentaux, et il est impossible pour le plongeur de les différencier.

Alimentation

Cette algue est autotrophe* photosynthétique : elle élabore sa matière organique à partir de minéraux, de CO2, d'eau et de lumière, grâce à des pigments qui lui permettent de faire la photosynthèse*.

Reproduction - Multiplication

Cycle trigénétique* hétéromorphe, le gamétophyte* d'Asparagopsis armata est en effet très différent morphologiquement du tétrasporophyte* qui fut longtemps considéré comme une autre espèce, Falkenbergia rufolanosa. La reproduction des algues est en général peu visible par le plongeur, cependant pour Asparagopsis armata les 3 générations sont observables. Sur certains thalles de l'algue à crochets, le gamétophyte (1ère génération), on peut voir des petits points blancs ou cystocarpes*, de 1 à 2 mm. Ils contiennent le carposporophyte* correspondant à la 2ème génération. Les cystocarpes vont libérer des spores (carpospores) donnant naissance à des petits pompons roses connus sous le nom de Falkenbergia rufolanosa qui représentent le tétrasporophyte (3ème génération).

Asparagopsis armata
est dioïque* : son thalle est soit mâle soit femelle. La dissémination et la prolifération de l'algue sont facilitées par une multiplication végétative importante du gamétophyte et du tétrasporophyte grâce à ses rameaux épineux en forme de harpons facilement cassables qui participeront à la dissémination de l'espèce par bouturage. Les parties détachées de l'algue, après avoir dérivé, s'accrochent à d'autres supports et forment de nouveaux thalles.

Le sporophyte de Falkenbergia rufolanosa, de 3 à 5 cm de haut, forme une touffe en forme de pompon rouge, constitué de filaments ramifiés. Le thalle a une structure uniaxiale à croissance apicale. En coupe transversale, il est constitué d'un axe central entouré par 3 cellules périphériques ou péricentrales. Les ioduques sont situés dans les péricentrales.

Vie associée

Asparagopsis armata, algue à crochets, est souvent fixée sur diverses algues. Falkenbergia rufolanosa est souvent épiphyte* des corallines (Corallina caespitosa) et de cystoseires. Elle n'est pas consommée par les herbivores (saupes et oursins).

Divers biologie

Le thalle a une structure uniaxiale, à croissance apicale*. Les cellules superficielles contiennent de nombreux plastes* discoïdes ou rubanés, alors que les cellules internes ont des plastes peu nombreux et plus allongés. A la base du thalle, des stolons plus ou moins ramifiés contribuent à sa fixation sur la roche ou sur d'autres algues. L'algue contient des cellules spécialisées, ioduques, contenant de l'iode. Lorsque l'on étale l'algue sur du papier, l'iode réagit avec la cellulose du papier. On observe une auréole bleutée autour de l'algue.

Asparagopsis armata est une espèce annuelle, visible en Méditerranée de l'hiver à la fin du printemps alors que son développement est estival sur les côtes du nord-est Atlantique européen. Falkenbergia rufolanosa, pompons roses, est présente toute l'année, mais surtout d'avril à septembre.

Informations complémentaires

Asparagopsis armata est utilisée dans l'industrie cosmétique pour ses qualités antibactériennes et fongicides, on la retrouve dans plusieurs solutions aqueuses de traitement de peau comme l'acnée. L'algue ne se trouvant pas en suffisance dans son milieu naturel, l'exploitant procède à une technique de « micro-bouturage » permettant l'obtention rapide de quantités suffisantes. Les cultures sont réalisées au large de l'île d'Ouessant par la Société Algues et Mer. Les études réalisées depuis plus de 25 ans, en particulier sur les polysaccharides pariétaux, ont montré diverses possibilités d'utilisation médicale.

Aux propriétés antifongiques et antibactériennes, il faut ajouter des activités antivirales prometteuses, des propriétés anticoagulantes ainsi qu'une activité significative sur la stimulation lymphocytaire.

Origine des noms

Origine du nom français

Les différents noms (algue à crochets, harpon de Neptune, asparagopsis à crochets, algue harpon) font référence à la forme caractéristique en harpons crochus de ses rameaux spécialisés.

Origine du nom scientifique

Asparagopsis : du grec [asparagos] = asperge, jeune pousse et [opsis] = en forme de..., qui ressemble à...,
armata : du latin [armata] = armé.
Asparagopsis armata = algue à allure d'asperge Asparagus et armée.

Classification

Termes scientifiques Termes en français Descriptif
Embranchement Rhodobionta / Rhodophyta Rhodobiontes Algues rouges, pour la plupart marines.
Sous-embranchement Eurhodophytina
Classe Florideophyceae Floridéophycées

Thalle élaboré formé de fins filaments branchés ou en lames.

Sous-classe Rhodymeniophycidae Rhodyméniophycidées
Ordre Bonnemaisoniales Bonnemaisoniales
Famille Bonnemaisoniaceae Bonnemaisoniacées
Genre Asparagopsis
Espèce armata

Nos partenaires