squelette coraux ??

squelette coraux ??
squelette coraux ??
  • Lieu de prise de vue : marie galante guadeloupe
  • Date de prise de vue : 31/05/2009
  • Nom du photographe : bernard chateauvieux
  • Agrandir l'image

Comment citer cette question :
http://doris.ffessm.fr/Forum/squelette-coraux2

Réf : 2884

bernard chateauvieux le 10/06/09

taille de 50 a 150cm   profondeur  1 a 2 metres
localisation dans une petite crique du nord-est de marie galante (cote sous le vent)
concretions calcaires ressemblants a des paquets de cordage
situation: soit pris entre deux roches soit sous des roches sans lumiere soit (sur un cliché) tapissant tout le fond marin de la crique par 50cm d'eau.
il ne semble pas y avoir d'élement vivant
0

Jérôme Fournier le 22/11/12

Il s'agit de bioconstructions intertidales élaborées par l'annélide polychète Phragmatopoma caudata (Kroyer) Mörch, 1863 (ex. P. lapidosa) (Sabellariidae) qui est présente sur de nombreuses côtes rocheuses entre le Sud du Brésil (Etat de Santa Catarina) jusqu'à la Floride où l'espèce est progressivement remplacée par Sabellaria vulgaris Verrill, 1873. Les travaux de génétique montrent que les populations de P. caudata des Caraïbes sont proches de celles des côtes septentrionales du Brésil. Pour plus d'info http://jeromefournier.unblog.fr
0

dago Laborel le 11/06/09

oh pardon ! en effet ceux la sont affreux et non biodégradables !
Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 11/06/09

Pour répondre à Dago j'évoquais bien les constructions en vrai béton que l'on doit à trop de promoteurs immobiliers peu scrupuleux....
Pierre NOËL
0

Pierre NOËL le 10/06/09

Pour les récifs d'hermelles de nos côtes (habitat Natura-2000), voir ce lien1 et lien2 pour des infos complémentaires. Et ce ne sont pas ces sales bêtes là qui bétonnent nos côtes. Un récif d’Hermelles (Sabellaria alveolata) héberge de nombreuses espèces de polychètes prédatrices errantes : Eteone picta, Eulalia viridis, Lysidice ninetta, Pholoë synophthalmica, Lepidonotus squamatus, Perinereis cultrifera.  Parmi les nombreuses espèces d’endofaune colonisant les anfractuosités, on peut citer les sipunculiens Golfingia vulgare et G. elongata, les bivalves Saxicava arctica, Petricola lithophaga, Sphenia binghami, les crustacés Porcellana platycheles, Pilumnus hirtellus, Pirimela denticulata, des crevettes, des stades juvéniles de crabes Cancer pagurus, Necora puber, des poissons Blenniidés…
0

Jacques (Dago) Laborel le 10/06/09

Les Phragmatopoma (vraisemblablement P. lapidosa) sont des Hermelles fréquentes du Brésil aux USA, construisent de petits récifs dans des endroits sableux et relativement abrités dans la zone des marées, aucun rapport avec les coraux, Les "recifs" formés sont fragiles et ne se fossilisent que rarement. Parfaitement naturelles ces formations sont a protéger, évidemment, comme les hermelles de nos cotes (Sabellaria alveolata) . Je crois que la "sale bete" à laquelle Vincent fait allusion serait plutot Mercierella enigmatica, qui envahit les zones lagunaires et portuaires (coques de bateaux et bouées en particulier) voir :hal.archives-ouvertes.fr/hal-00101886/fr/ 
www.rebent.org/fr/bancs-d-hermelles.php
Bruno CHANET
0

Bruno CHANET le 10/06/09

pour la comparaison avec le post 841, entièrement d'accord !!! c'est différent

comme indiqué, cela m'avait évoqué le souvenir de ce post, que j'ai cherché ensuite.
Magali PERRIN
0

Magali PERRIN le 10/06/09

Concernant le post 841, je ne pense pas qu'il y ait de rapport : on évoquait un truc gélatineux, alors que là il est question de "concrétions calcaires".
D'ailleurs, en êtes vous bien sûr ?
Si c'est le cas, il ne me semble pas qu'il s'agisse d'hermelles puisque son tube est fait de grains de sables aglomérés entre eux par une sorte de sécrétion du vers. Ses tubes sont donc friables et on voit bien les grains de sable de près (ce qui semble être le cas ici sur la photo de droite).
Si c'est une concrétion calcaire, cela doit être moins friable et réagir en faisant une effervescence plus ou moins marquée au contact de l'acide. Pour vérifier : trouvez un petit bout détaché du reste (cela évitera de faire des prélévements et de faire hurler les puristes), séchez le, arrosez le de vinaigre et regardez de près : si c'est homogène (sans grains) et que cela fait des bulles : il nous faudra trouver autre chose.
Ceci dit, en Guadeloupe le sable est parfois fait de débris de coraux, donc de calcaire...
Autrement dit, le critère le plus fiable est celui des grains.
Tenez nous au courant, je vote quand même pour l'hermelle en attendant !
Bruno CHANET
0

Bruno CHANET le 10/06/09

Vincent,

regarde bien les deux photos du bas ... cela ne te rappelle pas un vieux post qui laissait ici  tout le monde dubitatif .... cf. helminthoïdes ...

je le recherche

Bruno (qui sans doute, une fois encore!!, est parti en vrille)
Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 10/06/09

Avant que quelqu'un d'autre le fasse, j'aurais le plaisir d'évoquer les "sales bêtes" qui envahissent de leurs constructions en béton une bonne partie de notre littoral...   ;-)
0

valerie lamoulie le 10/06/09

nous avons nous aussi des hermelles sur le bassin d'Arcachon
ces sales betes envahissent tout voici la photo de sa "tête"
nous avons nous aussi des hermelles sur le bassin d'Arcachon<br />ces sales betes envahissent tout voici la photo de sa "tête"
Vincent MARAN
0

Vincent MARAN le 10/06/09

Photos et descriptions très intéressantes, voir le lien ici pour une espèce proche sur DORIS : il s'agit d'un Annélide sédentaire, l'hermelle.

Il devait bien y avoir des êtres vivants néanmoins !

Le nom de cette espèce Caraïbe sera sans doute précisé lors d'un message suivant.

Nos partenaires