Poisson tropical probable

Poisson tropical probable
Poisson tropical probable
  • Lieu de prise de vue : SUD TUNISIE
  • Date de prise de vue : 05/12/2009
  • Nom du photographe : Brun François
  • Agrandir l'image

Comment citer cette question :
http://doris.ffessm.fr/Forum/Poisson-tropical-probable2

Réf : 3813

Brun François le 15/12/09

Je ne connais pas cette espèce. C'est la première fois que je vois ce poisson en Méditerranée. Il y en avait deux dans 5 m de fond avec des saupes. Taille environ 25 cm. Cela ressemble un peu à un SIGANUS JAVUS, mais pourriez vous me donner le nom exact et son lieu habituel. Merci
Patrice FRANCOUR
0

Patrice FRANCOUR le 28/12/09

Bonjour à tous.

Comme cela a été dit par Christian, il s’agit bien d’un Siganus luridus. Ce poisson lessepsien est rentré en Méditerranée en 1956. Il est resté cantonné à la Méditerranée orientale pendant très longtemps. Il est maintenant assez fréquent en Tunisie (arrivée en 2004; en même temps en Sicile). Son passage en Méditerranée occidentale est effectif avec les observations faites à côté de Marseille, sur la Côte Bleue. Nous avons effectivement publié ce travail avec des collègues. Si certains sont intéressés, je vous ferais parvenir la publication en PDF. Concernant maintenant sa concurrence avec la saupe (Sarpa salpa), je pense qu’il n’y a rien à craindre. Les poissons herbivores stricts ne sont pas nombreux (Sarpa salpa, Siganus luridus et S. rivulatus, en Méditerranée depuis 1927 !) et il y a des ressources importantes. Par contre, si cette espèce de poisson lapin prolifère en Méditerranée occidentale comme elle l’a fait en Méditerranée orientale, nos prairies d’algues ont bien du souci à se faire. A titre d’exemple, il faut se rapeller qu’au Liban, 70% des poissons observés sont des Siganus ! Sur la photo ci-contre, un banc de Siganus que j’ai photographié en Turquie en août 2008; il devait y avoir plus de 5000 individus. Entre les herbivores, la température élevée et l’oligotrophie des eaux de Méditerranée orientale, il n’y a pas beaucoup de grands peuplements algaux dans ce bassin.
  • Lieu de prise de vue : Turgutreis (Bodrum), Turquie
  • Nom du photographe : Patrice Francour
  • Agrandir l'image
Bonjour à tous.<br /><br />Comme cela a été dit par Christian, il s’agit bien d’un <em>Siganus luridus</em>. Ce poisson lessepsien est rentré en Mé...
Christian COUDRE
0

Christian COUDRE le 17/12/09

Il faudra se souvenir, année de Darwin oblige, que la sélection naturelle  a bien existé... si si !
Dorénavant nous parlerons de sélection surnaturelle ! c'est qu'il va falloir s'adapter dans les décennies à venir. Ce sera le combat de la nature,,,,,,,, juste avant d'être le notre.
0

Julian ARANGUREN le 16/12/09

En tout cas, si c'est bien le cas, ce n'est aps bon signe. Par contre on peut spéculer que la montée de la température des eaux ait pu faire fuir les saupes en certains lieux, puiq "remplacés" par les sigans, qui eux sont plus habitués à des températures tropicales. Mais ce n'est la que pure hypothèse de ma part. En tout cas, si concurrence il y a, attendons nous à voir dans quelques années des poissons trompettes à la place des sygnathes, des rascasses volantes à la place des rascasses rouges et des peudoanthias à la place des anthias... enfin, en scénario catastrophe.  

Christian COUDRE
0

Christian COUDRE le 16/12/09

Alors pour ce qui est de la coloration, il ne faut pas s'étonner, elle est très variable chez S.luridus.
Celui que j'ai mis sur Côte Bleue est le premier spécimen observé sur les côtes françaises (a fait l'objet d'une publication).
Pour ce qui est de la compétition, j'ai entendu dire à Luminy qu'en certains endroits la Saupe aurait disparu au détriment des Sigans, mais j'ai beaucoup de doutes. Faudrait poser la question à Patrice Francour.

Christian
0

Julian ARANGUREN le 16/12/09

Bien sur, c'est logique. Ce que je me demandais, c'était si les poissons lapins pouvaient concurrencer ecologiquement les saupes en s'implantant sur leur milieu. Justement parce que ce sont tous deux des mangeurs d'algues occupants des niches et des milieux analogues.
Alain-Pierre SITTLER
0

Alain-Pierre SITTLER le 16/12/09

Ta 2nde photo, François, nous donne quelques éléments de plus, effectivement. Moi, j'aimais bien l'hypothèse de Siganus luridus et j'ai tendance a ne pas changer d'avis apres un coup d'oeil sur les fiches FAO qui concernent les Siganidés pour la Méditerranée.
On retrouve sur ta photo la narine antérieure avec un tentacule bien visible, la dorsale peut coller aussi (avec reserves mais S. rivulatus l'a probablement un peu moins haute). La caudale,Christian a raison, me va aussi, quant à sa forme du moins.
J'etais un peu embeté au premier regard, cette nuit, par les "vermicelles" sur les flancs mais il est dit que ces flancs étaient souvent marqués, chez notre sigan sombre, de petites lignes blanches vermiculées (même si elles disparaissent à la mort de l'individu). Le menton blanchatre laisse un peu perplexe mais ca peut faire partie de la partie ventrale plus claire que le dos.
Et puis, y a la nageoire pectorale jaune hyalin qui se voit bien sur ton cliché... Non, non, moi, ca ne me deplaît pas comme idée ! :-)
Quant à la compagnie des saupes, Julian, entre espèces "herbivores", pas trop de mystère.
Pour le reste, je laisse Christian Coudre se débrouiller avec Côte-Bleue ! ;-))
0

Julian ARANGUREN le 16/12/09

Il est intéressant de constater que sur ta photo des saupes (Sarpa salpa) nagent derrière les deux Siganus... il y at-il concurrence entre les deux espèces ? 
François BRUN
0

François BRUN le 16/12/09

Bonjour,Merci pour ces infos. Mais je suis allé sur le site côtebleue et le siganus luridus en photo ne ressemble pas à celui ci. Est ce normal? J'ai une photo de meilleure qualité et surtout avec les nageoires déployées, je vais la mettre en ligne pour plus de précision;merci encore de votre aide.François
  • Lieu de prise de vue : SUD TUNISIE
  • Date de prise de vue : 2009-12-05 00:00:00
  • Nom du photographe : Brun François
  • Agrandir l'image
Bonjour,Merci pour ces infos. Mais je suis allé sur le site côtebleue et le siganus luridus en photo ne ressemble pas à celui ci. Est ce normal? J'...
Christian COUDRE
0

Christian COUDRE le 16/12/09

Autant pour moi, il m'avait bien semblé voir des lignes jaunes sur le bas des flancs mais en agrandissant l'image, que nenni !  Et puis la caudale a bien un bord droit (échancré chez rivulatus.
Donc il s'agit de Siganus luridus. Signalement intéressant :-)

Christian
Alain-Pierre SITTLER
0

Alain-Pierre SITTLER le 16/12/09

Salut François,
Les journaux du sud de la France multiplient en ce moment les annonces de rencontres ou de pêches sur nos côtes à propos du poisson-lapin Siganus luridus ainsi que Siganus rivulatus. Fort possible que ce soit ce dernier qui présente ces lignes ondulées sur les flancs. Il est à la base un poisson de l'océan Indien occidental et de mer Rouge mais est reconnu comme une espèce lesseptienne, deja présente sur le bassin oriental de Méditerranée. Pourquoi pas une visite préalable des eaux plus chaudes de Tunisie ?
A suivre...
Christian COUDRE
0

Christian COUDRE le 16/12/09

Il s'agit de Siganus rivulatus, une des deux espèces introduites en Méditerranée par le canal de Suez.
Seule l'espèce S.luridus est présente sur les côtes françaises, mais ça ne saurait tarder :-(
On les appelle Poissons lapins et plus sérieusement Sigans. Leur mode de vie est assez similaire à celui des Saupes.

Nos partenaires